in

Le passé tortueux de la Star de TikTok Bella Poarch !

Le passé tortueux de la Star de TikTok Bella Poarch !
Depuis quelque temps déjà, nous assistons à un incroyable phénomène de star system à la sauce TikTok, et à l’émergence de nouvelles célébrités du net ! Bella Poarch fait partie de cette nouvelle génération d’influenceurs partis de strictement rien. Car aujourd’hui, la belle de 24 ans est déjà le quatrième compte le plus suivi sur TikTok, avec ses 81 millions d’abonnés, et ses 1.8 milliards de Mention « J’aime » !

 

Entre son enfance traumatisante, les innombrables abus familiaux, ainsi que l’innommable racisme dont elle a souffert, la jeune et jolie américano-philippine ne garde pas que des bons souvenirs de son passé tortueux ! Alors installez-vous bien confortablement, car aujourd’hui, nous allons découvrir la triste vérité sur la nouvelle star pétillante de TikTok, la belle Bella Poarch !

 

L’ascension fulgurante de Bella Poarch

la triste enfance de bella poarch

Source : news-logic

Pour les aficionados du réseau social chinois TikTok, Bella Poarch est un nom très familier. Puisque le visage de la jeune femme défile à longueur de journée sur leurs Smartphones.

Et comment en serait-il autrement, alors même que la jeune américano-philippine compte déjà plus de 81 millions d’abonnés sur son compte officiel, se plaçant de facto comme le 4e compte le plus suivi sur Tik Tok ?

Ses vidéos sont si populaires qu’elles ont déjà récoltées plus de 1.8 milliards de Likes. Et sa popularité ne cesse de grimper en flèche depuis maintenant plus d’un an !

En pleine crise mondiale de la pandémie du covid 19 et des restrictions liées au confinement, la jeune et jolie Bella a réussi non seulement à percer, mais à se faire carrément un nom en tête des hit parades. Alors même que d’autres artistes reconnus et mondialement célèbres n’arrivent qu’avec peine à joindre les deux bouts !

Une réussite bien méritée

L’ascension fulgurante de la jeune influenceuse a donc de quoi faire des jaloux. Et bien évidement, sa réussite ne lui procurera pas que des amis.

Mais ceux qui connaissent vraiment la jeune femme, savent à quel point elle mérite cette réussite. Car son enfance n’a pas été un long fleuve tranquille, bien loin de la !

On vous invite donc à remonter avec nous dans notre bonne vieille machine à remonter le temps. Histoire de revenir aux sources, la où cette belle histoire à commencé !

 ➡ Aller plus loin avec…Notebook bella poarch art Notebook bella poarch art amazon

Le passé de Bella avant de devenir une star

vérité sur bella poarch-souffrance et racisme

Source : facebook

Nous voilà donc en 1997, une très belle année pour les nostalgiques. Puisqu’on y finissait dans l’enthousiasme et la liesse générale, les préparatifs de la coupe du monde 1998, et qui se déroulerait pour la deuxième fois de son histoire en France !

Pourtant, loin du joyeux tumulte parisien et du brouhahas festif marseillais, à l’autre bout du monde, aux philippines, l’ambiance était beaucoup plus morne.

Nous sommes dans un sordide bidonville comme il en existe des centaines, voire des milliers à Manille et ses régions ! Certains endroits sont de véritables dépotoirs à ciel ouvert, avec des tonnes d’immondices et de détritus jonchant chaque centimètre carré du sol.

La petite Taylor Nairee

Des rats plus gros que des chats, courent dans tous les sens. Et ils vont même parfois jusqu’à s’attaquer aux enfants en bas âge qui sont le plus souvent laissé sans protection ni aucune surveillance.

Les taudis en zinc et en bois pourri, semblent pour la plupart être sur le point de s’écrouler sur leurs pauvres habitants dépenaillés. C’est donc au beau milieu de ce spectacle ahurissant de la pauvreté la plus totale et la plus abjecte, que la petite Taylor Nairee voit le jour, celle qui deviendra plus tard Bella Poarch !

Alors qu’elle n’a encore que quelques jours d’existence, son sort misérable est déjà tout tracé. Et ses parents étaient persuadés que ce petit bout de chou n’avait aucun espoir d’échapper au bidonville un de ces jours. Ils ont donc décidé finalement de l’abandonner à la garde de sa grand-mère, qui s’occupait déjà de son frère ainée, à peine plus âgé qu’elle.

 ➡ Aller plus loin avec…Sweet à capuche avec photo Bella Poarch sweet a capuche photo bella poarch amazon

Enfin une famille pour adopter la petite, mais…

famille bella poarch-enfance triste

Source :

La jeune fille grandira donc avec sa grand mère et son frère, au milieu des ordures et des égouts à ciel ouvert, et dans un environnement extrêmement violent, où les crimes de sang sont monnaie courante.

Mais à l’âge de trois ans, et grâce à quelques entremetteurs plus ou moins bien intentionnés, la grand mère finit par trouver un riche couple prêt à adopter les enfants. Et surtout, prêt à y mettre le bon prix.

C’est donc contre espèce sonnante et trébuchantes que le jeune couple achètera les droits d’adoption de la jeune fillette, la sortant ainsi de l’extrême indigence.

Mais comme vous allez le voir, la pauvre petite Bella Poarch n’avait fait en réalité, que changer un enfer par un autre ! Car le couple qui l’avait adopté n’était pas vraiment ce que l’on pouvait qualifier de parents attentionnés ou aimants.

Un bonheur incomplet

Son père adoptif était un ancien soldat américain, et sa mère adoptive, une jeune philippine. Ils s’étaient rencontré en Arabie Saoudite, où l’américain était basé en poste, et avaient décidé de s’installer en philippines dés la fin de son service militaire.

Le couple avait déjà adopté auparavant deux jeunes filles philippines, qui étaient beaucoup plus âgées que Bella.

Très rapidement, la jeune fillette se sentit mal à l’aise dans cette nouvelle famille. Et malgré l’incroyable différence de niveau de vie entre son ancien taudis des bidonvilles, et sa nouvelle villa grand luxe des quartiers chics de Philippine, son enfance ne sera pas pour autant plus rose.

Une souffrance continue

Bella Poarch était vite devenue le souffre douleur de ses parents. Et de son père en particulier, un vétéran de l’armée, très colérique et désagréable. Et qui n’en manquait jamais une pour rabaisser sa fille adoptive ou l’humilier.

L’ancien soldat n’hésite pas à carrément faire fouetter sa fille, lui administrant de véritables rossées que même un adulte n’aurait pu supporter.

Et alors même que la mignonne petite fille souffre le martyr, ses deux sœurs ainées elles, sont traitées d’une bien meilleure manière. Elle bénéficient d’amour et d’attention de la part des deux parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
personne chanceuse filmée

Les personnes les plus chanceuses du monde

La vérité sur le club 27 : la malédiction des stars décédées à 27 ans