in

Le maire écolo de Bordeaux supprime le sapin de Noël

Bordeaux sapin Noël
La proposition du nouveau maire de Bordeaux choque. Elu en juin dernier, l’écologiste Pierre Hurmic a annoncé jeudi 10 septembre la suppression des sapins de Noël sur les places de la ville, les qualifiant de « arbres morts » lors d'une conférence de presse.

 

Une décision qui n’a pas manqué de faire réagir la sphère politique et au-delà. A tel point qu’une pétition a été lancée pour le matin du sapin de Noël. Face à une telle polémique, le maire a rapidement réagi ce vendredi.

À voir aussi :

 

Bordeaux : le maire supprime le sapin de Noël

Bordeaux sapin Noël
Source : vonjour

Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic a exprimé, le jeudi 10 septembre, sa volonté d’en finir avec le traditionnel sapin de Noël sur la place de la mairie. Il a ainsi évoqué le cas de « l’arbre mort de Noël », le grand sapin illuminé, qui chaque décembre éclaire la place Pey-Berland.

Il a déclaré : « Nous ne mettrons pas des arbres morts sur les places de la ville, notamment sur la place Pey-Berland, vous gardez le souvenir de cet arbre mort que l’on faisait venir tous les ans. Ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation ».

Création d’une charte des droits de l’arbre

Avant d’ajouter : « Le coût qui était affecté à cette opération, particulièrement onéreuse, nous ferons à la place du spectacle vivant, et le budget économisé financera aussi une aide aux commerçants et aux associations caritatives, pour que ce budget soit fléché et pas perdu ».

Par la même occasion, Pierre Hurmic a aussi dévoilé la future création d’une charte « des droits de l’arbre ». Et d’une réglementation de protection des arbres qui sera adoptée d’ici la fin de l’année.

Sapin de Noël : La décision du maire de Bordeaux fait polémique

Bordeaux sapin Noël
Source : trendsmap

Bien entendu, cette décision n’est pas du goût de tout le monde. Sur Twitter, la sphère politique ainsi que de nombreux internautes n’ont pas tardé à réagir à cette annonce.

En effet, le député LR Eric Ciotti a dénoncé « les pseudos écolos ». De « vrais extrémistes de gauche ». Quant à Marine le Pen elle s’est aussi exprimée. Elle a écrit que les Verts « ont un rejet viscéral de tout ce qui fait notre pays, nos traditions, notre culture et chercheront à tout démonter pièce par pièce ».

« Pires qu’idéologues : ils sont rabat-joie »

Et ce n’est pas tout ! Gilbert Collard a déclaré « Croque-mort de nos enchantements et de nos traditions, le maire verdâtre de Bordeaux qualifie « d’arbre mort » le sapin de Noël et l’interdit. Il va peut-être fermer les fleuristes en les prenant pour des cimetières ? ».

De plus, la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa a aussi tweeté « En fait, les maires EELV, c’est tout ce qui amène un peu de joie ou de fête qu’ils interdisent ! Ils sont pires qu’idéologues : ils sont rabat-joie ».

Une pétition lancée

Bien d’autres personnalités politiques n’ont pas hésité non plus à montrer leur total désaccord par rapport à la volonté du maire de Bordeaux de supprimer le sapin de Noël. Au point qu’une pétition a été lancée sur change.org.

Le but ? Maintenir « ce sapin, symbole de tradition, de fête et de magie pour les petits comme les grands. Nous ne voulons pas que Bordeaux devienne une ville triste, en particulier lors des fêtes de fin d’année ».

Aujourd’hui, la pétition a déjà été signée par plus de 3.000 personnes. Un chiffre qui, par ailleurs, augmente continuellement. L’objectif des 5.000 signatures sera donc bientôt atteint !

Bordeaux : Le sapin de Noël a un coût

Bordeaux sapin Noël
Source : Sudouest

Face à une telle polémique à Bordeaux, la ville s’est défendue le vendredi 11 septembre. Elle a ainsi insisté sur le fait que, bien que prisés des enfants comme des grands, le traditionnel grand sapin a un coût.

« Près de 60.000 euros auxquels s’ajoutent d’importants coûts induits » : « traversée de la France en camion et convoi exceptionnel pour un arbre de 17 m ». Ajoutant aussi la « mise en lumière de 10 km de guirlande électrique ». Les « 4 nuits de montage avec 12 agents mobilisés en horaires de nuit ». Et sans oublier le « vandalisme fréquent induisant des coûts de gardiennage de nuit ».

« Il y aura beaucoup mieux »

De même, le maire Pierre Hurmic a aussi réagi en expliquant « qu’il n’y aura pas cet arbre à Noël à Bordeaux, mais il y aura beaucoup mieux ». « Car nous voulons animer cette place (…) On a quand même le droit quand on est maire d’une ville, de dire que l’on va choisir un type d’animation un peu plus vivant pour les fêtes de Noël, plutôt que de faire venir à grand frais un arbre coupé ».

Alors faut-il pour autant mettre fin au traditionnel sapin de Noël à Bordeaux ? En tout cas, la plupart des internautes souhaitent conserver la « magie de Noël ». Parviendront-ils alors à cette finalité ? Nous ne tarderons probablement pas à le savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Astrazeneca vaccin covid-19

Covid-19 : AstraZeneca suspend les essais cliniques de son vaccin

plaide somnambulisme

Agression sexuelle : il plaide le somnambulisme et le tribunal l’acquitte