in

Le maire de Trappes placé sous protection après des menaces de mort, une enquête ouverte

Alors qu’il bénéficiait déjà d’une surveillance, Ali Rabeh, le maire de Trappes, a été placé sous protection policière après avoir reçu de nombreuses insultes racistes et menaces de mort qui l’ont amené à déposer plainte au commissariat.

 

Ainsi, suite à un signalement sur la plateforme Pharos, où l'on peut communiquer des contenus illicites en ligne, une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire des Yvelines.

 

Conflit entre le maire de trappes et le professeur Didier Lemaire

maire menaces mort
Source : revuedesdeuxmondes

Trappes, une ville de l’ouest de Paris, est au cœur d’une véritable polémique depuis qu’un professeur de philosophie, Didier Lemaire, a dénoncé la montée de l’islamisme et du communautarisme à Trappes.

Ce dernier avait en fait publié une tribune dans L’Obs en début novembre 2020. « Comment enseigner les langues, les arts, les sciences et la culture générale à des enfants qui sont soumis, dès leur plus jeune âge, à la pression sociale phénoménale de ces idéologues », s’était-il interrogé.

Enquête ouverte

Depuis la publication de cette tribune, mais aussi depuis la diffusion d’un reportage pour la télévision néerlandaise dans lequel il fait part de ses inquiétudes, Didier Lemaire est la cible de menaces. A tel point qu’une enquête avait été ouverte en fin janvier. Désormais, il bénéficie d’une « protection rapprochée ».

Quant à Ali Rabeh, maire de Trappes et membre du parti de gauche Génération.s, il n’a pas tardé à réagir aux propos du professeur en contestant ses affirmations. Il accuse aussi l’enseignant de propager des « contre-vérités » sur sa ville. Cependant, le maire de Trappes fait également l’objet de menaces de mort et d’insultes racistes. Ce qui l’a amené à porter plainte au commissariat.

Le maire de Trappes placé sous protection après des menaces de mort


Source : BFMTV

Une enquête a d’ailleurs été ouverte ce samedi 13 février pour des menaces de mort contre le maire de Trappes. Selon le parquet, l’ouverture de cette enquête, confiée à la police judiciaire des Yvelines, fait suite à un signalement sur la plateforme Pharos.

Ainsi, Ali Rabeh bénéficie dorénavant d’une protection policière. Ce dernier, avait par ailleurs publié un message sur Twitter dans lequel il a déclaré : « Emmanuel Macron, Gérald Darmanin (NDLR : ministre de l’Intérieur), Valérie Pécresse (présidente de la région Ile-de-France), pas un mot de votre part pour défendre un élu de la République ».

« Comment interpréter votre silence ? », s’interroge-t-il. Le maire de Trappes a aussi joint à son message des citations de menaces de mort qu’il avait reçu depuis que cette affaire a pris une tournure politique d’une ampleur nationale.

Menaces de mort : plusieurs personnalités soutiennent le maire de Trappes


Source : Ladepeche

Suite à cela, la présidente de Soyons libres, Valérie Pécresse, a demandé la « révocation » du maire. Toutefois, Benoît Hamon a, pour sa part, décidé de défendre sur Twitter Ali Rabeh.

« Un maire victime d’un racisme massif et abject, plusieurs fois menacé de mort. Valérie Pécresse ne demande pas sa protection mais sa révocation. Ali Rabeh doit être protégé », a-t-il déclaré.

Le mouvement Gération.s soutient Ali Rabeh

Et ce n’est pas tout ! Dans un communiqué, le mouvement Gération.s fondé par Benoît Hamon a aussi apporté son soutien à Ali Rabeh. De plus, le maire de Grenoble Eric Piolle, a, lui, assuré sur Twitter :

« Elu de terrain, c’est bien lui (Ali Rabeh, ndlr) qui est au chevet de la République du matin au soir. Caricaturer les problèmes qui existent ne peut que les amplifier ».

Quoi qu’il en soit, la polémique autour du professeur Didier Lemaire et du maire de Trappes Ali Rabeh continue toujours d’enfler notamment sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

15 vidéos drôles et surprenantes des personnes filmées en direct !

une mannequin lance un parfum avec sa propre sueur

Une mannequin lance un parfum fait avec sa sueur pour « booster le libido des femmes »