in

L’assassinat de George Floyd

George Floyd
Les relents de racisme aux Etats-Unis sont encore d’actualité. Malheureusement, il arrive que des scénarios véritablement tragiques se produisent. Et c’est le cas du récent assassinat de George Floyd, un afro-américain âgé de 46 ans.

 

Mais cette fois-ci, la population des Etats-Unis, et celle de plusieurs pays à travers le monde, n’est pas restée silencieuse face à cette injustice. Si vous souhaitez tout savoir sur l’assassinat de George Floyd, préparez-vous donc à découvrir l’une des histoires les plus émouvantes.

 

L’assassinat de George Floyd

George Floyd
Sources : Aljazeera

Le 25 mai 2020, George Floyd a été arrêté par quatre policiers : Derek Chauvin, Tou Thao, Thomas Lane et J. Alexander Kueng. La raison ? Il a utilisé un faux billet de 20 dollars. Une fois la police sur place, George Floyd a été victime d’ultra violence.

Selon les agent, George Floyd aurait résisté à son interpellation, mais évidemment ces affirmations sont fausses. Des vidéos fournies par des caméras de surveillances ont apporté la preuve formelle que George Floyd n’a opposé strictement aucune résistance lors de son arrestation.

Ainsi, le policier Derek Chauvin a appuyé son genou sur le cou de George pendant neuf longues minutes, sans aucun motif.

Un crime raciste !

Entretemps, George Floyd demandait de l’aide aux forces de l’ordre, répétant à chaque fois « I can’t Breath », ou en français « Je ne peux pas respirer ».

George affirmait aussi qu’il allait mourir et appelait désespérément sa maman. Une scène aussi émouvante que choquante qui a alarmé les passants ayant assisté et filmé ce moment tragique.

Sans surprise, George Floyd s’est, à un moment donné, retrouvé immobile, ce qui a poussé les policiers à appeler une ambulance. Mais le mal était déjà fait, et George est malheureusement décidé par étouffement à l’hôpital.

Manifestations et émeutes

George Floyd
Sources : Medias24

Dès le lendemain de la mort de George Floyd, plusieurs centaines de milliers de personnes se sont rassemblées pour manifester contre la violence policière envers les Noirs.

Réclamant justice et adoptant comme slogan « I can’t breath », les manifestants se sont rapidement multipliés aux Etats-Unis. Aujourd’hui, les 50 Etats du pays ont tous connus des regroupements de manifestants comprenant même des policiers.

Ce qui s’est rapidement traduit par des heurts entre les forces de l’ordre et les manifestants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Comment les animaux pleurent leurs morts

Les records les plus insolites au monde