in ,

La violente interpellation du rappeur Ademo choque les internautes

interpellation Ademo
Le samedi 5 septembre, le rappeur Tarik Andrieu, plus connu sous son nom de scène, Ademo, l’un des deux frères du groupe PNL, a été violemment interpellé et placé en garde à vue au commissariat du XIVe arrondissement de Paris pour usage de stupéfiants, outrage et rébellion.

 

La vidéo de son interpellation a depuis fait le tour des réseaux sociaux. Et ce n’est pas sans raison ! Elle a en réalité choqué la plupart des internautes.

 

La violente interpellation du rappeur Ademo

Le groupe de rap français PNL fait aujourd’hui les gros titres. Et ce n’est pas pour annoncer la sortie d’un nouveau clip ! Ce samedi 5 septembre, Ademo, l’un des deux frères du groupe, a été violemment interpellé en pleine rue à Paris devant sa compagne et son fils.

En effet, le jeune rappeur a été arrêté pour «usage de stupéfiants», «outrage», et «rébellion» avant d’être placé en garde à vue.

Une interpellation musclée

Seulement, l’arrestation du rappeur ne s’est pas déroulée comme on pourrait l’imaginer. Et pour cause ! Le chanteur, originaire de la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, s’est fait plaquer au sol et menotté par plusieurs agents dans le quartier d’Alésia dans le 14e arrondissement de Paris.

Filmées sous plusieurs angles et diffusée sur les réseaux sociaux par des témoins médusés, les vidéos montrent des fans demander aux policiers de ménager leur idole qui, d’ailleurs, connait un très grand succès en France.

La violente interpellation d’Ademo : que s’est vraiment passé ?

interpellation Ademo
Source : Barbanews

Mais alors, que s’est-il vraiment passé avant ces images ? Eh bien, selon Le Parisien, une patrouille en camionnette a aperçu un couple dans l’avenue du Maine. La femme tenait une poussette avec un enfant, tandis que l’homme roulait une cigarette.

Selon le procès-verbal, « une forte odeur caractéristique de cannabis » se dégageait. C’est alors que les policiers ont décidé de procéder à un contrôle. Toujours selon le PV, le rappeur a jeté sa cigarette et s’est montré agressif. Ademo « vocifère, crie, acclame le public et fait de grands gestes nerveux en serrant les poings ».

La version d’un témoin

Toutefois, selon Purepeople, un témoin de la scène a raconté une version assez différente. Il affirme : « Ça avait l’air d’être un contrôle de routine, on lui a demandé ses papiers d’identité, il a un peu rechigné, et ça s’est envenimé ».

« Au début, les policiers lui ont parlé de drogue, on ne comprenait rien, ils criaient, ils s’insultaient. Et après, il a commencé à se défendre, il les insultait un peu car il y en avait un qui ne portait pas de masque. Ils ont commencé à en venir aux mains », a-t-il ajouté.

Ensuite, « Les policiers ont commencé à le toucher, à le tenir par le bras. Il s’est fait plaquer à terre. Il se défendait, il a commencé à crier, il a arrêté de parler car il se faisait étrangler » d’après la même source.

L’interpellation du rappeur Ademo choque les internautes


Source : Mouv

Sans grande surprise, les vidéos de la violente interpellation du rappeur de PNL sont devenues virales. Ainsi, sur les réseaux sociaux plusieurs internautes ont critiqué ce qui devait être un simple contrôle.

En effet, sur Twitter, un internaute a écrit : « (…) Ils sont à 4 sur lui, ça l’étrangle, plaquage ventral, pression sur le poignet… mais ‘outrage et rébellion’ ».

Ademo remis en liberté

On peut aussi lire « RIEN. Rien ne justifie l’étranglement quand Ademo criait ‘je me laisse faire’. Être humilié devant sa famille c’est une violence que bien d’autres vivent, mais pas tous sont filmés (…) ».

Désormais, Ademo a été remis en liberté après une nuit en garde à vue. Son procès, quant à lui, aura lieu en 2021. En attendant, les internautes sont nombreux à dénoncer la violence policière !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

12 animaux incroyablement dramatiques qui méritent un oscar

Un plongeur trouve un trésor sous les pyramides des pharaons noirs