in

La ville de Beyrouth dévastée après deux puissantes explosions

deux explosions Beyrouth
Le mardi 4 août une double explosion d’une violence inouïe a retenti dans le quartier du port de Beyrouth, au Liban, qui se trouve en plein centre-ville. Les explosions étaient si dévastatrices qu’elles ont semé le chaos dans la capitale, provoquant ainsi des dégâts considérables.

 

La catastrophe est telle que le dernier bilan s’établit à 137 morts, 5000 blessées et un nombre encore incertain de personnes portées disparues, probablement ensevelies sous des décombres. Aujourd’hui, le gouvernement libanais a décrété l’état d’urgence et l’aide internationale commence déjà à arriver dans la capitale.

 

Deux puissantes explosions dans la ville de Beyrouth

Le mardi 4 août, deux impressionnantes explosions ont retenti dans le quartier du port de Beyrouth, au Liban. Les déflagrations étaient si puissantes, qu’elles ont créé un nuage en forme de champignon, rappelant les images des explosions nucléaires.

Elles étaient même tellement violentes qu’elles ont été enregistrées par les capteurs de l’Institut américain de géophysique (USGS) comme un séisme de magnitude 3,3. Ce qui est pour le moins énorme !

La cause du drame

Mais quelle est la cause d’un tel drame, diriez-vous ? Eh bien, au lendemain des faits, le premier ministre Hassan Diab explique que les déflagrations sont dues à un entrepôt de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium. Il s’agit d’une substance qui sert à fabriquer des engrais mais aussi des explosifs.

Un peu plus tôt, Donald Trump avançait une toute autre théorie. Le président américain a en fait affirmé, mardi, que les deux explosions meurtrières à Beyrouth « ressemblaient à un terrible attentat » et que des experts militaires lui avaient parlé d’une « bombe ».

Chaos à Beyrouth après les deux explosions

deux explosions Beyrouth
Source : RTL

Quoi qu’il en soit, les dégâts provoqués par les deux explosions survenues à Beyrouth sont de taille ! Dans les images qui tournent en boucle dans les réseaux sociaux, on y voit une immense fumée et une déflagration qui explose les vitres des bâtiments et des voitures sur plusieurs kilomètres.

Le souffle de l’explosion aurait même été ressenti sur l’île de Chypre, à plus de 200 kilomètres. Ainsi, d’après le gouverneur de la ville, la moitié de Beyrouth a été touchée par l’explosion. Les dégâts matériels sont donc évalués entre 3 et 5 milliards de dollars.

Le dernier bilan : 113 morts

Malheureusement, le bilan n’est pas moins alarmant ! La double déflagration a fait 113 morts, 4000 blessés. De plus, des dizaines de personnes ont disparues, dont plusieurs victimes seraient probablement ensevelies sous les décombres. Et ce bilan devrait encore s’alourdir étant donné le nombre de blessés qui sont dans un état grave.

Pour ne rien arranger, trois hôpitaux dont les capacités sont déjà éreintées par le coronavirus, sont endommagés actuellement à cause des deux explosions. Désespérée, la Croix Rouge libanaise appelle les habitants à venir donner leur sang.

Deux explosions à Beyrouth : le monde entier mobilisé

deux explosions Beyrouth
Source : Liberation

Désormais, le gouvernement est allé jusqu’à décréter « un état d’urgence dans la ville de Beyrouth pendant deux semaines », selon Manal Abdel Samad, ministre de l’information. Elle a aussi précisé que « un pouvoir militaire suprême sera immédiatement chargé des prérogatives en matière de sécurité ».

Il faut croire que la situation au Liban est véritablement critique ! Et c’est pour cette raison qu’une multitude de pays dans le monde se sont mobilisés pour lui venir en aide. A commencer par la France !

Emmanuel Macron a justement annoncé sur Twitter l’envoi d’un détachement de la sécurité civile et de « plusieurs tonnes de matériel sanitaire ». Trois avions militaires d’assistance vont intégrer également l’aide française.

Israël apporte son aide au Liban

Outre la France, le Qatar et l’Irak ont apporté aussi leur aide en installant notamment des hôpitaux de campagne ce mercredi dans la capitale.

Quant au Royaume-Uni, il s’est dit prêt à « apporter son soutien de toutes les manières possibles », selon un tweet du Premier ministre Boris Johnson. Et ce n’est pas tout ! Les Etats-Unis, la Turquie, la Tunisie et bien d’autres pays encore souhaitent également apporter leur aide au Liban.

C’est d’ailleurs le cas aussi d’Israël qui a appelé, le mardi, à « dépasser le conflit » en proposant « une aide humanitaire et médicale, au pays du cèdre. Pourtant, les deux pays sont techniquement en état de guerre.

La crise économique au Liban

Par ailleurs, si autant de pays se mobilisent c’est aussi car le Liban traverse une crise économique majeure. En effet, la monnaie nationale est en chute libre, les pénuries d’électricité sont fréquentes, les employés sont fréquemment licenciés…

La classe moyenne bascule massivement vers la classe pauvre et 45% des libanais vivent sous le seuil de la pauvreté ! Une situation catastrophique à laquelle s’est ajoutée une crise sanitaire sans précédent liée à la pandémie du coronavirus. Aujourd’hui, les deux explosions à Beyrouth ne risquent pas d’arranger les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Pourquoi un immense lapin rose se trouve au sommet d’une montagne ?

10 insectes incroyables que vous n’avez jamais vu