in

La disparition de Lena Chapin

Les disparitions d’individus restent parmi les cas les plus complexes à élucider pour la police d’investigation. D’autant plus complexes encore quand on sait que le sujet est adulte et que sa disparition en elle-même est étroitement liée à autre affaire d’homicide plus mystérieuse encore !

 

L’histoire que nous allons vous raconter aujourd’hui couvre deux cas majeurs : meurtre et disparition. Au cœur de cette affaire, le nom de Lena Chapin, une jeune américaine de vingt ans, disparue dans le Missouri en 2006 dans des circonstances aussi mystérieuses qu’inattendues, en est l’élément clé.

 

En 2006, cette jeune mère de famille, apparemment heureuse et sans histoires, s’est volatilisée sans laisser de trace, sans laisser un mot ou n’importe quel autre indice qui puisse mettre les enquêteurs sur sa piste et partir à sa recherche.

Une chose est sûre cependant, Lena Chapin a été témoin d’un meurtre et il a fallu l’éliminer pour qu’elle ne crée pas d’ennuis et qu’elle ne précipite pas le coupable, ou les coupables, dans les annales de la justice américaine qui, comme tout le monde le sait, ne badine pas avec les affaires de meurtre et les sanctionnent très sévèrement.

Les investigations sont en cours depuis 2006 et jusqu’à ce jour, aucun nouvel indice n’a pu compléter l’affaire.

Si vous préférez écouter cet épisode, il vous suffit de cliquer ici!

Dans cette histoire de famille aux allures d’imbroglio, plane une ombre, celle de la mère de Lena, Sandra Klemp et le mari de cette dernière, Kristopher Klemp. Tout porte à croire que tous les deux forment un couple bourreau et diabolique. La question est pourquoi auraient-ils fait disparaître Lena ? Représentait-elle une menace pour eux ?

podcast Lena Chapin -Sandy Klemp

Source : decider

Il ne faut pas oublier de préciser que par le passé, Sandy Klemp a été mariée plusieurs fois, jonglant entre mariages à courte durée et relations sans lendemain qu’elle a collectionnés au fil des ans à un rythme effréné !

Cette femme, que ses détracteurs décrivent comme une mère indigne et jalouse du bonheur et de la jeunesse de sa fille, serait-elle l’instigatrice et la responsable de la disparition, voire même de la mort de Lena ? Si oui, pour quelle raison l’aurait-elle tuée ?

Disparue, assassinée, séquestrée, qu’est devenue Lena Chapin ? Ce cold case resté non élucidé a refait surface tout récemment, dans l’espoir de pouvoir faire enfin la lumière dessus.

Nous sommes en 2006, dans le comté de Dent dans le Missouri. Lena Chapin, jeune américaine de vingt-un-ans et mère d’un petit garçon, a disparu depuis voilà quelques semaines. Son entourage ne sait pas où elle est partie, et ne s’en inquiète pas davantage, car Lena a l’habitude de mettre les voiles sur un coup de tête, en laissant tout derrière elle pour prendre le large !

Depuis déjà quelques années, fuguer est devenue sa spécialité, elle l’a d’ailleurs déjà fait auparavant pour plusieurs raisons : une rupture sentimentale, un litige avec sa mère ou avec ses sœurs, un souci avec ses patrons au travail.

Sauf que cette fois-ci, sa disparition a comme un air de non-retour. Et ses sœurs sont les premières à s’en rendre compte !

Cependant, le premier à signaler sa disparition est le sheriff du comté de Barry, situé à 200 miles du comté de Kent où habite Lena et son fiancé, ainsi que toute sa famille. C’est une région agricole, rurale, où la plupart des habitants sont des éleveurs de bétail et des représentants en véhicules agricoles.

Le sheriff Mick Epperly sait que ce n’est pas la première fois que quelqu’un disparaît chez les Chapin. Déjà, en 1999, le beau-père de la jeune femme, Gary McCullough, s’est volatilisé sans laisser de trace du jour au lendemain. Sa femme, Sandra, n’a d’ailleurs signalé sa disparition que deux jours plus tard !

Quand elle s’est présentée à son bureau, lui en tant que sheriff, a été grandement surpris par son étonnant aplomb et sa force de persuasion.

Très sûre d’elle, soutenant son regard sans ciller, elle a répondu à toutes les questions d’usage et avait insisté pour être soumise au détecteur de mensonge.

Le sheriff avait préféré ajourné le test en attendant que de nouvelles preuves ou éléments ne fassent surface les jours suivants. Mais les jours passèrent sans qu’aucun nouvel élément, aucune nouvelle ne viennent compléter le fil de l’enquête.

Voilà que sept ans plus tard, une disparition vient encore à se produire chez cette même famille et dans des circonstances quasi similaires !

Le sheriff Mick Epperly a d’ailleurs toujours compris qu’il y avait quelque chose de pas net dans cette affaire. Malgré son statut de sheriff, il se sent impuissant : sans preuves rationnelles, sans présence de cadavre, d’arme, de traces ni d’empreintes, il est juste impossible d’accuser quelqu’un et de le mettre en prison.

Le sheriff connaît Sandra Klemp, la mère de la disparue. Il a eu des échos de son passé mouvementé mais connaît aussi, comme le reste du comté de Dent et tous les alentours, sa réputation de croqueuse d’hommes, de femme insatiable et provocante.

Sandra Klemp est mère de six filles issues d’un premier mariage, et depuis, elle n’a pas arrêté de collectionner les idylles sans lendemain. Elle habite dans un ranch qui compte quelques hectares, possède des chevaux, des cochons, des poules et des bovins. Ce ranch appartient à son mari disparu en 1999, Gary McCullough. Depuis, Sandra Klemp a mis main basse sur tout ce qu’il possède.

Il n’est plus question cependant de l’appeler par le patronyme de son ancien mari, désormais elle porte le nom de son nouveau conjoint, Christopher Klemp, dit « Kris ». De dix ans son cadet, elle vient tout juste de l’épouser une nouvelle fois.

Sa fille, Lena Chapin, la disparue, a eu une relation très mouvementée avec elle, même très houleuse. Les derniers temps, les deux femmes se disputaient souvent, et le petit Colter, l’enfant que Lena Chapin avait eu alors qu’elle était encore adolescente, reste l’un de leurs sempiternels sujets de discorde.

Sandra Klemp voulait à tout prix récupérer la garde du petit garçon, jugeant sa fille trop insouciante et irresponsable pour s’occuper dignement et correctement de lui.

Et justement, en faisant une visite de routine, le sheriff Mick Epperly a trouvé le petit garçon chez sa grand-mère, et a été étonné qu’il l’appelle déjà « maman ».

Derrière son apparence soignée, son sourire aux dents blanches et bien alignées, son look impeccable malgré la vie à la campagne, Sandra Klemp cache certainement quelque chose de louche. Quelque chose qu’elle ne veut absolument pas révéler.

Bien avant d’en venir aux faits, je vous invite à faire une petite rétrospective dans la vie de cette mère de famille sur laquelle commencent à peser les soupçons.

Bien avant d’être marié à son actuel conjoint, Kris Klemp, Sandra que tout le monde appelle Sandy, a été mariée trois fois de suite respectivement avec Robert Chapin, suivi d’Albert McCullough et puis le frère cadet de ce dernier, le récemment disparu Gary McCullough.

Avec Robert Chapin, Sandra a eu six filles. Mais il semble que son mariage n’était pas des plus heureux et elle a choisi de divorcer en ayant la garde entière de leurs enfants. Sandra a par la suite fait déménager sa famille dans le comté de Barry au Missouri.

Dans cette contrée rurale, traversée par les tracteurs, où tout le monde porte des salopettes boueuses et des bottes toute la journée, elle fait tout de suite sensation. C’est une femme belle, élégante, ouverte et abordant facilement les gens. Elle a cette insouciance et cette légèreté citadines qui, dans ce coin paumé des États-Unis, la font passer rapidement pour une attraction exotique.

Sandra, consciente que tous les regards masculins sont désormais braqués sur elle, se lie rapidement avec un fermier, Albert McCullough, fraîchement divorcé aussi et père de deux filles. C’est un homme solide, un fils de paysans, propriétaires terriens mais sans prétention.

Dans la famille McCullough, hors de question de laisser tout le travail aux saisonniers, tout le monde met la main à la pâte, c’est comme ça qu’ils ont été élevés et ils en sont fiers !

Depuis son enfance, Albert vit dans cette contrée rurale connue pour l’élevage de vaches laitières. Comme la plupart de ses frères, il n’est pas allé à l’école longtemps, le travail à la ferme étant primordial et il savait d’emblée qu’il allait reprendre l’affaire familiale plus tard.

Quand il fait la connaissance de Sandra Chapin, c’est le coup de foudre instantané ! Lui, un garçon de la campagne, né dans une ferme défraîchie et coutumier des travaux des champs depuis sa plus tendre enfance, n’aurait jamais pu imaginer être en couple avec une femme aussi moderne et raffinée !

Les parents d’Albert sont Ella et Wayne McCullough, propriétaires terriens qui n’ont rien de paysans nantis, bien au contraire. Avec leur cinq garçons, ils ont toujours abattus le plus dur du labeur eux-mêmes : planter, passer leur vie dans les enclos à assister les femelles qui mettent bas, emmener les animaux dans les foires agricoles.

Quand Albert la présente à ses parents, Sandra Chapin est désappointée : elle trouve qu’ils ont l’air de fermiers crasseux d’une autre époque, repliés dans leur terre et peu coutumiers du monde moderne.

D’ailleurs, ils se vantent de ne pas avoir quitté leur village depuis des lustres ! Le seul qui a vraiment poussé les études parmi eux est le fils aîné, Larry, et seulement grâce à une bourse d’études. Il a même réussi à intégrer l’université, à avoir son diplôme et à devenir enseignant dans un lycée en Arkansas. Une première !

Outre les terrains et les têtes de bétail qu’ils ont dans toute la région, les McCullough possèdent aussi deux « General Stores », sorte de magasins de village très répandus en Amérique du Nord et où on peut s’approvisionner en tout, aussi bien en dentifrice et déodorant qu’en crème glacée, engrais et cannes à pêche.

Albert, malgré une forte carrure, est un homme timide et peu expérimenté en matière de relations affectives avec le sexe opposé. Il tombe rapidement sous le charme de Sandra qui a d’ailleurs beaucoup de sex appeal. En un rien de temps, elle réussit à lui mettre le grappin dessus !

Il accepte sans problème que les six filles de son épouse s’installent avec eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Lupin : La doublure d’Omar Sy condamnée à deux ans de prison

disparition gabrielle petito

La mystérieuse disparition de Gabrielle Petito après un road trip avec son fiancé