in

Italie : un médecin est accusé d’avoir tué des patients Covid-19 pour « libérer des lits »

docteur Carlo Mosca meurtre patients Covid-19
Alors que plusieurs médecins remuent ciel et terre pour sauver la vie des patients, d’autres profitent de leur statut pour commettre des méfaits. Ce serait le cas d’un médecin italien accusé d’avoir achevé certaines personnes ayant contracté le virus.

 

Répondant au nom de Carlo Mosca, celui-ci aurait administré des doses mortelles de médicaments aux patients pour libérer les lits. Des accusations lourdes mais qui ont pourtant été vérifiées suite à une enquête approfondie.

 

Drame en Italie après l’arrestation d’un médecin pour homicide

un médecin italien est accusé de meurtre sur des patients Covid-19Source : ilriformista

On assiste à de nombreux types d’accusations au sein du corps médical mais celui-ci sort réellement du lot. En effet, Carlo Mosca, médecin chef des services d’urgences de l’hôpital de Montichiari, en Italie est accusé d’avoir tué des patients Covid-19 dans l’unique but de « libérer des lits » et de « soulager » les infirmiers, en mars 2020.

Selon les rapports, le médecin aurait causé la mort d’au moins deux patients, âgés de 61 et 80 ans, en leur prescrivant une quantité excessive et mortelle d’analgésiques et de myorelaxants ; ces derniers étant utilisés habituellement pour intuber les patients.

Une enquête pour déterminer la cause de la mort des patients Covid-19 en Italie

Ainsi, suite à une plainte anonyme, les autorités ont décidé d’ouvrir une enquête en analysant les différents cas de décès au sein de l’hôpital. Ils ont, à cet effet, procédé à une exhumation des corps des patients ayant eu une mort suspecte pour autopsie.

Des preuves qui inculpent le fameux docteur Carlo Mosca

docteur Carlo Mosca meurtre patients Covid-19Source : metro

Pendant l’enquête menée par la police à propos des patients Covid-19 décédés, de nombreuses preuves ont surgi, appuyant ainsi la thèse sordide du meurtre. En effet, les enquêteurs se sont entretenus avec les collègues du docteur Mosca. Et ces derniers ont fait des révélations surprenantes.

Selon eux, le but du docteur Mosca, en administrant ces fortes doses de substances mortelles aux patients, était tout simplement de les tuer. En ce sens, une infirmière a confié que Mosca lui aurait donné des instructions afin qu’elle mette fin à la vie de certains patients. Toutefois, elle a tout bonnement refusé car jugeant que l’acte aberrant.

L’usage de la succinylcholine et du propofol confirmé

Mais le plus ahurissant est que le médecin aurait demandé ce même service à plusieurs de ses collègues. Et des messages Whatsapp attestent de cela. De plus, une autopsie d’un des corps exhumés a révélé des traces de propofol et de succinylcholine.

Un médecin d’Italie arrêté pour avoir tué des patients Covid-19

drame italie arrestation médecin tueur patients coronavirusSource : ilgiorno

Toutefois, la liste des victimes pourrait être beaucoup plus longue, selon l’accusation. Dès lors, une enquête est en cours afin de déterminer la cause de la mort d’autres patients.

Pour sa défense, le médecin a tout simplement nié les accusations portées à son encontre, les qualifiant de « non fondées ». Par ailleurs, il n’a pas manqué de rappeler les ravages de la pandémie du coronavirus en mars 2020, qui a provoqué une vraie hécatombe dans le pays. Néanmoins, il a été démis de ses fonctions et assigné à résidence.

Mosca a essayé de cacher les preuves

Pendant ce temps, le médecin Carlo Mosca aurait également tout fait pour cacher les preuves pouvant l’inculper. Il aurait essayé de convaincre ses camarades afin qu’ils témoignent en sa faveur, quitte à faire de fausses déclarations à la police.

Si les accusations sont avérées, le docteur Mosca rejoindra la liste des médecins de la mort, à l’image du célèbre docteur Shipman. Ce dernier aurait tué plus de 300 patients au cours de l’exercice de ses fonctions, au Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
premier ministre pakistanais

Hausse des cas de viol : le premier ministre pakistanais blâme les femmes et leurs tenues

Les fois où les arbitres ont complètement perdu le contrôle !