in

Ces enfants uniques ont fait des découvertes étonnantes chez le docteur

Pour un contrôle routinier ou lorsque nos enfants présentent des symptômes de maladie, nous avons tous le bon réflexe de les emmener chez le médecin traitant. Or, le résultat de ce petit passage peut être très étonnant voire révolutionnaire. Nombreux sont les avis de patients qui témoignent qu’une simple visite médicale ou une consultation normale a changé voire sauvé la vie de leurs enfants et leur a ouvert de nouvelles perspectives.

 

Il est clair qu’un bon diagnostic fait un patient guéri. Alors aujourd’hui, nous vous présentons les enfants qui ont fait des découvertes étonnantes chez le docteur.

 

L’enfant unique de la famille Motz


Source : Mopays

La vie est pleine de rebondissements, parfois pour le meilleur, parfois pour le pire. La famille américaine Motz du Texas semblait dans une situation désespérée lorsque tout á coup un jour leur garçon, resté silencieux pendant 6 ans, a commencé à construire des phrases complètes.

Un coup de chance à vrai dire

Car avant ce jour, ses parents pensaient que leur enfant est unique et souffrait d’un problème cérébral. Et que cela était l’une des conséquences de son anévrisme diagnostiqué lorsqu’il avait 10 jours. Meredith, la maman, a déclaré que son fils suivait des séances chez l’orthophoniste dès sa première année.

En plus de l’anévrisme, Mason souffre également du syndrome de Sotos, une affection génétique rare qui influe sur la croissance. Ce syndrome est caractérisé par une évolution physique excessive au cours des trois premières années. Il s’accompagne également de lourdes difficultés d’apprentissage.

Les signes du syndrome de Sotos

La maladie génétique est diagnostiqué par des traits spécifiques à la naissance tels qu’un front bombé, un menton pointu, des anomalies cardiaques et urogénitales. Ainsi que des retards du niveau cognitif et moteur, un retard de développement et d’autres handicaps.

L’enfant atteint du syndrome de Sotos doit être assisté avec un accompagnement psychomoteur et de séances d’orthophonie. C’est pour cela que les parents relayaient son inaptitude à parler à ses troubles cérébraux.

D’ailleurs, Madame et Monsieur Motz étaient terrifiés de voir leur progéniture dans l’ineptie. Pour le garçon, dormir était le moment le plus stressant de la journée car il avait de grande difficulté à respirer.

Aussi, l’enfant unique avait beaucoup de mal à manger et à avaler. Pendant chaque repas, il avait l’impression d’étouffer, il ne recevait pas la nutrition adéquate et avait finalement commencé à avoir des problèmes dentaires.

Une découverte étonnante chez l’enfant unique

Après de nombreuses visites exaspérantes chez des dentistes inexpérimentés dans la médication de son cas, les Motzs ont fini par amener leur fils à la clinique Kidstown Dental en mai 2017. Et ce, pour voir le docteur Amy Luedemann-Lazar, spécialiste dans le traitement des enfants ayant des besoins spéciaux.

À l’époque, le jeune garçon avait le niveau oral d’un enfant d’un an. Son vocabulaire était limité à un maximum de 7 mots et il avait un sérieux problème de communication avec ses camarades. À la clinique, alors que Mason était sous sédation, docteur Amy fit alors une découverte qui allait changer la vie de la famille Motz.

étranges découvertes chez l'enfant-Motz

Source : usatoday

Elle a tout á coup remarqué que le petit garçon avait la « langue attachée ». Son mutisme n’avait donc rien à voir avec l’anévrisme dont il avait été victime bébé. En réalité, le garçon n’était donc pas non verbal mais il était juste incapable de parler.

Le bambin avait vu un orthophoniste pendant cinq ans. Et personne n’avait jamais essayé de vérifier sous sa langue parce que son incapacité était simplement due au fait que cette dernière était piégée.

Explication :

La membrane ou le frein qui se trouve sous la langue chez tout un chacun était chez lui trop courte. C’est une condition présente à la naissance lorsque le tissu reliant le bas de la langue au plancher de la bouche restreint le mouvement de la langue.

Il ne pouvait donc pas la décoller correctement et réussir á formuler des mots comme tout le monde. Pour cela, l’assistante de la dentiste a demandé à ses parents s’ils donnaient leur accord pour l’incision du frein lingual.

Ils ont bien entendu accepté et la procédure au laser n’a duré que quelques secondes. C’était tout ce qu’il fallait pour que le miracle opère. Ce fut un doux chagrin pour la famille, car ils étaient à la fois heureux d’obtenir enfin une bonne nouvelle, et triste qu’un si petit détail ait failli priver leur petit des joies de l’enfance.

La condition de Mason est une condition minime officiellement connue sous le nom de l’ankyloglossie qui limite le mouvement de la langue et entrave la parole. Certains bébés au frein de langue trop court n’ont aucune difficulté à apprendre à parler. Mais pour d’autres, les problèmes peuvent être extrêmes.

La langue attachée

Aujourd’hui, cette anomalie congénitale appelée « langue attachée » ou « langue cravate », est facilement traitée par la chirurgie. Il aura suffi de 30 secondes à la dentiste pour réaliser cette intervention et permettre à Mason de s’exprimer.

Bien sur, pas de manière aussi fluide que les enfants de son âge, puisqu’il doit apprendre avec plusieurs années de retard mais il peut désormais formuler des mots. Il est arrivé au niveau oral d’un enfant de 4 ans très rapidement et il devrait rattraper le niveau de ses semblables à l’âge de 13 ans.

D’ailleurs actuellement, le jeune garçon a commencé à construire des phrases complètes. Un spectacle incroyable pour toute sa famille, en particulier pour sa mère et aussi pour le docteur Amy.

Il faut maintenant rattraper le temps

Il est bien triste que Mason ait tant perdu de temps à cause de l’ignorance d’un détail aussi mineur. Mais le jeune garçon unique et sa famille sont certainement résolus à rattraper tout le temps perdu.

Et devinez quoi ? Miraculeusement, d’autres problèmes ont également disparu, Mason n’a plus d’épisodes d’étouffement  et il mange désormais de la nourriture plus variée.

En plus, il ne ronfle plus et n’a plus d’apnée du sommeil. Docteur Luedemann-Lazar était contente d’avoir pu changer la vie du jeune garçon et l’histoire de Mason est une leçon à donner aux parents pour qu’ils donnent toujours le meilleur d’eux-mêmes quand il s’agit de leur enfant.

Car oui , vous pourriez avoir un enfant incroyable et ne jamais vous rendre compte de son vrai potentiel.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les fois où Lionel Messi a choqué le monde

Les bonnes questions de vie que l’on se pose tous les jours