in

Les 10 plats les plus bizarres que vous trouverez en Chine et en Thaïlande

L’article continue en page suivante

La gastronomie asiatique est un monde de saveurs et de plats improbables et insolites. Si vous avez déjà vu un chinois ou un Thaïlandais manger des yeux de thon, ou encore des testicules de poulet marinés et que cela vous écœure au plus haut point, eh bien, laissez-moi vous dire que vous n'êtes pas au bout de vos peines.

 

Enfilez votre tablier , aujourd'hui, nous vous emmenons loin, très loin, dans des pays où la cuisine est( comment dire ?) assez singulière! Si vous êtes un grand amateur de haute gastronomie, de mets raffinés et de saveurs subtiles, cet article risque de vous retourner l'estomac. Espérons au moins que vous ne venez pas tout juste de vous lever de table! Voici les 10 plats les plus bizarres que vous trouverez en Chine et en Thaïlande.

 

Soupe de serpents en chine, mais quel étrange plat !

Soupe : linfodrome

Dans un monde normal, il suffit qu’une personne croise par malheur un serpent pour qu’une panique générale naisse sur le champ. Mais pas en Chine, car en Chine, le serpent, eh bien, ça se mange ! Et c’est même une viande très appréciée !

D’ailleurs, plusieurs restaurants ont fait de la viande de reptile leur grande spécialité.  Sauté de crocodile, serpent frit, en soupe ou cuit à la casserole : la phobie de tous les herpétophobes est dressée à la carte.

Pas très appétissant mais trop bien pour la santé

Mais si la viande de serpent est si prisée en Chine, c’est parce que la médecine traditionnelle chinoise lui prête de nombreuses vertus. Elle permettrait notamment d’avoir une peau plus saine et des cheveux forts.

Cette viande aiderait également à augmenter l’appétit sexuel, chez les hommes et les femmes. La soupe de serpent, chaude et réconfortante, est principalement ingérée comme remède contre les maux de dos, et les douleurs articulaires. C’est ce qui s’appelle vaincre le mal par le mal!

Vers en Thailande

Source : photo2breizh.eklablog

La Thaïlande est une destination incroyable et particulièrement appréciée par les voyageurs du monde entier ; elle regorge de paysages somptueux, parfaits pour les touristes venus profiter de ses plages idylliques et surtout de sa cuisine.

Ce pays du sud-est asiatique a toujours su fasciner et surprendre, notamment par sa gastronomie assez particulière!

Un plat pour les grands amateurs d’insectes comestibles

Les punaises d’eau, les larves ou les scarabées font partis des insectes de Thaïlande recherchés. Mais le roi des insectes, celui que tout le monde adore, reste le  « Bombyx Mori » communément appelé « le vers à soie ».

Cet insecte très riche en protéines, en acides gras essentielles, et faible en graisses saturées fait le bonheur des palais Thaïlandais. C’est un mets qui se consomme généralement comme un en-cas, l’équivalent des tapas chez nous ; il aurait, d’ailleurs, le goût de crevette.

En Thaïlande, le ver à soie  peut aussi être consommé en plat traditionnel : frit et accompagné de riz. Vous reprendrez bien un petit ver?

Un plat super bizarre : Le groin de cochon

Source : wikipedia

Tout est bon dans le cochon! Cette fois, ce n’est pas un français qui l’a dit! C’est bien un Chinois! Le cochon est un animal qu’on consomme partout dans le monde. Alors que certains pays ne préfèrent manger que ce qu’il y a de meilleur chez lui et détournent sa viande savoureuse en milliers de plats.

D’autres en revanche refusent catégoriquement de gaspiller la moindre petite parcelle de l’animal. Ne rien jeter, la devise gastronomique des chinois, des thaïlandais ou des Taïwanais! Pas même le groin, oui car, lui aussi, il se mange!

La soupe est également servie

Sur les étales des marchés asiatiques, les groins de porc pointent le bout de leur nez. Et ils se vendent pochés, enfin…en soupe.

Il s’agit d’une viande cuite dans une soupe épaisse composée d’ingrédients multiples : sauce de soja, badiane, zeste d’orange, morceaux de cannelle, poivre du Sichuan, sucre cristal, et j’en passe.

On peut aussi cuire dans la même soupe des œufs, du tofu, des algues plates…
Cette viande a l’habitude d’être servie avec une sauce trempette épaisse. Une sorte de réduction du jus de cuisson, dans laquelle on peut ajouter, si l’on souhaite un peu de sensations fortes, de la purée de piment par exemple!

Bébés grenouilles en Thailande

Source : notre-planete

D’accord, on doit l’avouer…nous aussi on aime manger les savoureuses cuisses de grenouilles en persillades ou sautées à l’ail et au beurre, mais les Thaïlandais, eux, les mangent différemment.

Ils ne considèrent pas les grenouilles comme un mets particulièrement raffiné. Au contraire, c’est plutôt l’une de ces ressources que l’on consomme à la campagne, lorsque on a pas le choix car les autres viandes font défaut.

Les thaïlandais apprécient plus les bébés grenouilles

Ainsi, dans le village familial de Noy, ils sont nombreux à ramener des grenouilles à la maison pour le barbecue. Sur les marchés ou même en bord de route, particulièrement en Isaan, on trouve des grenouilles sauvages attrapées dans les rizières, les canaux et les étangs.

Source : lopezthai

Ces grenouilles sont déclinées en plusieurs recettes, elles peuvent être partiellement asséchés, ou bien frites après fermentation. Ou encore mangées en entier après avoir été éviscérées. Quant aux têtards, ils sont particulièrement plus appréciés que les grenouilles adultes.

Il parait que leur gout est bien plus subtil. Pour les manger, les Thaïlandais les font sauter et les servent dans une omelette ou cuits à la vapeur avec du riz gluant dans une feuille de bananier.  Leur croustillant agrémenterait souvent le riz. On continue ou on arrête là?

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

7 endroits les plus fréquentés au monde

inclusivite création mode robe homme

Pourquoi la robe pour homme Gucci à 2600 dollars fait autant jaser ?