in

La terrible histoire de la véritable Esther

Beaucoup de personnes dans ce monde rêvent d’avoir des enfants mais ne le peuvent pas malheureusement, pour des raisons de santé. C’est donc tout naturellement qu’ils vont se diriger vers des orphelinats, à la recherche d’un enfant à adopter. Mais qu’en serait-il si l’enfant qu’ils avaient tant aimé et choyé, s’avérait être un monstre assoiffé de sang ? Ce scénario est à tel point terrifiant qu’il a fait l’objet d’un film d’horreur, Esther, sorti en 2009.

 

Le long métrage horrifique met en scène un couple ayant subi de graves traumatismes émotionnels dus à la perte de leur enfant et qui vont finir par adopter une petite fille de 9 ans. Leur cauchemar va commencer quand ils vont se rendre compte que l’adorable enfant qu’ils ont adoptée n’en est pas une, mais plutôt une adulte psychopathe atteinte d’une maladie très rare qui freine sa croissance. Esther cachait donc son jeu en se faisant passer pour une innocente petite orpheline chétive, alors qu’en fait c’était une tueuse de sang froid qui avait déjà atteint la trentaine.

 

Esther est une fillette pas si innocente


Source : Passioncinema

Heureusement tout ceci reste du cinéma me diriez-vous et cette histoire est trop invraisemblable pour être réelle. Ce n’est qu’un film d’horreur comme les autres après tout !

Mais très souvent la réalité dépasse largement la fiction. Et les scénarios les plus sordides et les plus improbables sont parfois joués dans la vie réelle.

L’histoire bien réelle de la famille Barnett rejoint étrangement celle de la famille Coleman, dans le film d’Esther. Ce couple tranquille de l’Indiana aux Etats Unis avait tout pour être heureux, une belle maison et une bonne situation financière. Mais il leur manquait des enfants.

Elle ne peut pas vieillir

Katerine Benett avait en effet un problème de santé qui l’empêchait d’avoir une grossesse, bien que ce fût son rêve le plus cher. Cette triste situation poussa Michael, son mari, à réfléchir murement a l’adoption même si cela l’effrayait un peu au début.

Il en parla tout de même à son épouse et ils se mirent d’accord pour aller visiter un établissement spécialisé. C’est là qu’ils tombèrent sous le charme de cette adorable petite fille aux pommettes saillantes et au sourire angélique.

La jeune fille s’appelle Natalia Grace (Esther dans le film). Et selon le seul papier dont disposaient les responsables de l’orphelinat, un certificat de naissance ukrainien, elle avait 6 ans. Bien évidement Katerine et Michael souhaitent en savoir plus sur la fillette. Mais son histoire demeurait un total mystère.

Source : storypick

A part son âge et son nom, tout ce qu’on savait d’elle c’est qu’elle avait été accueillie dans cet établissement il y a de cela deux ans, donc quand elle avait quatre ans. Cette histoire triste comme celle de tous les orphelins fit fondre le cœur des deux parents. Et le couple décida alors de l’adopter immédiatement, et d’en faire un membre à part entière de leur famille.

Les papiers de l’adoption furent vite réglés

Et Natalia partit s’installer avec sa nouvelle famille, heureuse et rayonnante comme une fille de six ans peut l’être en présence de nouvelles poupées.

Cette joie qui semblait émaner de Natalia emplit d’aise le jeune couple et le conforta dans sa décision. Dorénavant, ils allaient vivre une belle vie de famille pleine d’harmonie et de bonheur.

Mais ils allaient vite déchanter, car Natalia montre rapidement des signes d’un enfant troublé et son comportement très caractériel mène la vie dure à ses parents adoptifs. Mais malgré son caractère fougueux et ses crises de colère noire, Michael et Katerine restent attentionnés et essayent d’arranger les choses.

Il faut croire que ce couple ému par son histoire était assez conciliant avec elle. Et elle faisait porter la responsabilité de ses excès, aux nombreux traumatismes qu’elle avait du subir plus jeune. Le couple, guidé par son humanisme et son amour était comme aveuglé et ne discernait pas les signes inquiétants que montrait leur fille adoptive.

Elle était si mature par rapport aux enfants

Natalia (Esther dans le film) en effet s’exprimait avec un vocabulaire sophistiqué qui n’était pas celui d’un enfant de 6 ans. Et lorsqu’on l’emmenait jouer dehors, elle préférait trainer avec des adolescents au lieu de jouer avec des enfants de son âge.

D’ailleurs elle ne présentait aucun signe d’affinité avec ces derniers. Et leur était même très hostile, à l’image d’Esther avec ses jeunes camarades dans la cour d’école. Mais bien sûr, les parents imputaient tout cela à cette sorte de maturité profonde dont font preuve assez souvent les orphelins.

Pourtant les jours passaient mais les choses ne semblaient pas s’arranger, loin de là, la situation à la maison empirait car Natalia devenait trop possessive, trop vulgaire, et trop exigeante.

Un jour, après avoir bataillé avec elle pour lui donner son bain, les parents remarquèrent une chose qui les intrigua au plus haut point. Leur fille adoptive qui était censée avoir six ans disposait déjà d’une toison pubienne fournie. Une chose extrêmement anormale à cet âge.

Pourtant la jeune maman aimante et le papa attentionné se diront qu’il ne s’agissait probablement que d’un dérèglement génétique. Ou bien d’un souci hormonal quelconque et ne reparlerons plus du sujet.

Pourtant, le doute avait quand même commencé à s’installer dans les pensées des jeunes parents, alimenté sans cesse par le comportement outrageux de Natalia.

C’est seulement lorsque Katerine trouva des vêtements entachés de sang de sa fille adoptive dans la poubelle, qu’elle comprit qu’elle avait ses menstruations. Et qu’elle ne pouvait donc pas avoir l’âge qu’elle prétendait.

L’orpheline dangereuse

Suite à cette découverte, les jeunes parents emmenèrent Natalia passer des examens afin de définir son âge véritable et de découvrir la vérité. Les tests ont finalement prouvé que Natalia était adulte sans pouvoir se prononcer sur son âge véritable, compte tenu du manque de précisions des tests osseux.

Mais avec des menstruations et une dentition d’adulte, alors qu’elle aurait du avoir encore des dents de lait, on ne pouvait pas se tromper. Natalia était bien une femme adulte. Elle était atteinte en fait d’une forme très rare du nanisme, qui donne à son corps l’apparence d’une fillette de 6 ans, tout comme Esther dans le film.

Et comme cette dernière, Natalia était sujette à une maladie mentale qui la poussait vers la violence et le sadisme. C’est ce que ne tardèrent pas à découvrir les Barnett. Car une fois que les parents adoptifs ont découvert son secret, Natalia devint comme folle de colère. Et elle commença à les menacer ouvertement.

Le pauvre couple ne savait vraiment plus à quel saint se vouer, leur fille adoptive qu’ils avaient tant aimé était en fait une femme adulte et qui plus possédait des tendances psychotiques.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

La vérité sur l’ile de Pâques, un endroit mystérieux !

Les histoires de jumelles de couleurs différentes