in

Les dernières envies gustatives de ces condamnés à mort sont plutôt étranges !

dernier repas des condamnés à mort
Des nuggets de poulet, une glace à la menthe, une olive ou encore une queue de homard...

 

Non aujourd'hui nous n'allons pas vous donner des recettes de cuisine, mais nous allons plutôt vous montrer les dernières envies gustatives de condamnés à mort. Voici ce que des prisonniers ont souhaité manger pour leurs derniers repas.

 

Une queue de homard pour Ronnie Lee Gardner

derniers repas condamnés à mort-queue de homard pour Ronnie Lee Gardner

Source : cbsnews

Ronnie Lee Gardner était un riche dealer lorsqu’il a cambriolé la Cheers Tavern à Salt Lake City, dans l’Utah en1984. Durant son cambriolage, Ronnie a tiré sur un barman et l’a tué, n’emportant avec lui que la modique somme de 100dollars.

Il a été arrêté trois semaines plus tard et lors de son procès, il a refait des siennes en tuant cette fois-ci un avocat lors d’une tentative d’évasion infructueuse. Il disposait à ce moment-là d’une arme à feu qu’il a introduite clandestinement dans la salle d’audience.

Ronnie Lee a bien sûr été condamné à mort. Et comme c’était quelqu’un de très aisé financièrement, il était assez exigeant sur le plan gustatif. Ainsi pour son dernier repas, MONSIEUR  n’y est pas allé par le dos de la cuillère et a demandé un repas d’ambassadeur : un énorme steak, une queue de homard, une tarte aux pommes, une glace à la vanille et un 7-Up.

Sans oublier le seigneur des anneaux

Le prisonnier a dégusté son dernier repas, tout en regardant la trilogie du Seigneur des Anneaux et en lisant Divine Justice, parce qu’en plus il s’estimait être accusé injustement.

Après son repas, Ronnie a débuté un jeûne de 48 heures, parce que dormir le ventre vide c’est toujours mieux. Gardner a été exécuté le 18 juin 2010, avec un petit creux au ventre vu qu’il n’avait pas mangé depuis 2jours. Mais on lui aura quand même réalisé ses dernières volontés, ce n’est pas rien pour quelqu’un qui a tué deux personnes injustement.

Ce condamné à mort avait une envie gustative…trop spéciale

dernier repas pour Thomas J.Grasso

Source : scooper

Thomas J.Grasso était un américain qui vivait à New York avec sa femme. En 1991, il a assassiné une jeune femme ainsi qu’un homme de 81ans, qu’il a tué avec un cordon électrique et à qui il a volé un chèque de sécurité sociale.

Un double meurtre qu’il a ajouté à un précédent datant de 6mois auparavant, où il avait tué une dame de 87ans, et à qui il avait dérobé de l’argent et un téléviseur. Après avoir été condamné, Grasso a passé ses derniers jours au pénitencier d’Oklahoma.

Il restait confiné durant 23heures par jour dans sa cellule de 4m2, dans le couloir de la mort qu’il partageait avec 49 autres condamnés. Il avait droit à seulement une heure d’exercice par jour et à trois douches par semaine.

Et pour compenser un peu ce manque de confort et s’autoriser un dernier plaisir, Grasso a souhaité quelque chose de spécial en guise de dernier repas, la veille du 20 Mars 1995.

Un menu incomplet

L’américain  a demandé  « simplement » deux douzaines de moules, deux douzaines de palourdes cuites à la vapeur (avec un filet de jus de citron s’il vous plait), un double cheeseburger de Burger King, 6travers de porc grillés, deux milkshakes aux fraises, une moitié de tarte à la citrouille avec de la crème, des fraises coupées en dés, et cerise sur le plateau, une boite de spaghettios.

Ces espèces de pâtes rondes nageant dans leur coulis de sauce tomate, dont Grasso raffolait tant. Le soucis c’est que le personnel du pénitencier n’a pas honoré sa demande. Le condamné avait reçu des spaghettis ordinaires à la place des spaghettios ainsi que des boulettes de viandes et manifestement, le menu n’était pas à son goût. Une vraie offense!

Insatisfait de son dernier repas

Se sentant profondément insulté, Thomas Grasso n’en est pas resté là. Juste avant de recevoir l’injection létale, il a prononcé comme dernière phrase :  « J’ai eu des spaghettis, des pâtes fraiches, pas des SpaghettiOs. Je voulais que la presse le sache. »

Décidément c’est pas de bol! Grasso a finalement rendu l’âme à l’âge de 32ans, 6 ans d’âge mental, par injection létale. Je suis sûr que de là-haut, il regrette amèrement d’avoir craché sur la soupe.

Une drôle de goût

dernier repas pour Timothy McVeigh glace

Source : nydailynews

Timothy McVeigh est connu pour avoir commis l’un des actes les plus meurtriers de l’histoire des Etats-Unis avant celui du 11Septembre. Le matin du 19avril 1995, ce vétéran de l’armée américaine a fait exploser un véhicule piégé devant le bâtiment fédéral Alfred P. Murrah d’Oklahoma City  après l’avoir lui-même fabriqué et conduit.

Cet acte coutera la vie de 168 personnes et blessera 680autres. Timothy sera arrêté seulement 1h plus tard car il avait oublié de mettre une plaque d’immatriculation à l’arrière de sa voiture. Ah la boulette!

Tiens en parlant de boulette justement, il parait que Timothy McVeigh en raffolait! Surtout si elles sont sucrées, glacées et aromatisées si vous voyez à quoi je fais allusion. Vous l’avez deviné, le condamné à mort a souhaité comme dernier repas un mets qui lui rappelle ses gouters d’enfance, histoire d’adoucir la terrible chose qui l’attendait.

Le prisonnier a demandé à ce qu’on lui apporte des boules de glace à la menthe, drôle de goût en effet. A le voir, personne ne parierait que ce terroriste a quand même un esprit bon enfant.

Une envie étrange d’un condamné à mort

Et attention, le grand enfant a demandé 1 litre entier de glace aux pépites de chocolat, rien que ça!  Deux heures avant son exécution, Timothy a demandé à un prêtre catholique de lui donner les derniers sacrements où il devait faire une confession de ses péchés, même les mignons comme la glace à la menthe.

Toutefois, il n’a eu aucun remord à manger son litre de glace à la menthe. De toutes les façons, il ne s’en faisait plus pour sa ligne! Le condamné a eu quelques petits maux à l’estomac. Car avaler un litre de glace en entier ce n’est pas très digeste.

Mais ça n’a pas duré longtemps puisqu’il a reçu son injection létale au pénitencier de Terre Haute quelques heures plus tard. Il s’en est allé rencontrer son seigneur le ventre plein et l’haleine ultra fraîche.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
pourquoi Cas Covid-19 élevés-vaccination variante delta

Pourquoi les cas Covid-19 restent-ils élevés malgré la vaccination ?

dr dre enterrement grand-mère

Dr Dre reçoit les documents du divorce à l’enterrement de sa grand-mère