in

Affaire Dubaï Porta Potty : des pratiques zoophiles et scatophiles

L’article continue en page suivante

Depuis plusieurs jours, l'affaire Dubaï Porta Potty fait scandale sur les réseaux sociaux. Et pour cause ! Certaines influenceuses sont accusées de prostitution, de zoophilie, voire même de scatophilie.

 

Des pratiques scandaleuses qui affolent le monde de la téléréalité. Devant l’ampleur de ces rumeurs, de nombreuses influenceuses sont sorties du silence pour mettre les choses au clair.

 

Porta Potty : une affaire qui secoue la toile

Depuis le 30 avril, l’affaire Dubaï Porta Potty affole les réseaux sociaux. La raison ? Certains blogueurs accusent des influenceuses d’avoir recours à des pratiques scatophiles ou encore zoophiles contre une importante somme d’argent, pouvant atteindre les 50.000 dollars.

En effet, sur le plateau de Touche pas à mon poste, Maissane, une candidate de téléréalité, a donné son avis sur cette sombre affaire. Elle avait ainsi déclaré : « En tant que candidates de télé-réalité, on nous demande souvent des photos contre des sommes astronomiques ».

« Elles doivent faire pas mal de choses »

Et d’ajouter : « J’ai déjà reçu des propositions allant jusqu’à 5.000 euros pour des photos de mes pieds ! Ça varie en fonction de la personne. Mais ça peut aller jusqu’à 50.000 euros pour des photos ou des vidéos. C’est toutes les semaines sur les réseaux, mais on reçoit aussi des mails ».

Wassim TV, de son côté, a assuré que « si elles veulent plus d’argent, elles doivent faire pas mal de choses ». Ainsi, Aquababe a décidé de dévoiler une liste de stars de téléréalité française qui seraient impliquées dans l’affaire Porta Potty.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0
ciel rouge à Zhoushan en Chine apocalypse

Explication du ciel rouge à Zhoushan en Chine : la crainte de l’apocalypse

test de QI le plus court au monde

Le test de QI le plus court au monde comporte 3 questions, mais 80 % échouent !