in

A quoi ressemblent les repas des prisons à travers le monde !

L’article continue en page suivante

Du restaurant de luxe niché en plein cœur d’un pénitencier, aux menus japonais parfaitement équilibrés, voici les 10 repas de prisonniers à travers le monde !

 

Vous allez découvrir les repas les plus dégoûtants servis aux prisonniers, et aussi les plats de luxe pour les détenus les plus chanceux !

 

Les repas dans les prisons Sud-Américaines

Source : bbc

On connait les prisons Sud-Américaines pour leur dureté et leurs conditions de vie misérables ! Mais en termes de précarité et d’insécurité pour les détenus, rien ne peut égaler les prisons haïtiennes.

Ce petit pays des Caraïbes est en effet l’une des contrées les plus pauvres au monde. Et avec le système carcéral le plus corrompu, le pénitencier national de Port-au-Prince, situé à quelques mètres à peine du siège du gouvernement, est un exemple du chaos qui règne dans les prisons haïtiennes.

On a conçu les cellules initialement pour 20 détenus. Mais elles sont remplies de 80 à 100 hommes ! Ces derniers restent enfermés comme des sardines environ 22 heures par jour.

Le menu servi dans la prison est sans accompagnement

Cette promiscuité insupportable et le manque flagrant d’hygiène qui en découle, sont à l’origine de plusieurs épidémies de maladies infectieuses, qui tuent chaque mois des dizaines de détenus. Et pour ceux qui s’en sortent malgré tout, ils doivent composer avec la malnutrition et ses ravages corporels.

En effet, les repas servis parcimonieusement à la prison, sont constitués de maigres rations de riz. Aussi d’avoine ou de semoule de maïs, sans aucun accompagnement.

D’ailleurs, le menu est presque toujours le même. Et il consiste en une infâme bouillie brunâtre, peu ragoûtante, et peu, voire pas nutritive. Avec un tel régime, la majorité des détenus finit par ressembler à des squelettes vivants. Et certains d’entre eux peinent même à se tenir debout.

Les repas servis à la prison de Roumieh

Source : takepart

Ce n’est certainement pas à la prison de Roumieh, au Liban, que vous ferez les meilleurs repas de votre vie. Ce pénitencier sordide, situé à l’est de Beyrouth, est en effet l’un des pires établissements carcéraux de tout le moyen orient.

Conçue à l’origine pour abriter 1 050 détenus, la prison de Roumieh est aujourd’hui extrêmement surpeuplée. A plus de 300% de sa capacité maximale. À l’intérieur de ses hautes murailles, la violence et la corruption des surveillants sont le quotidien des détenus qui y sont incarcérés.

Une forte perte de poids

Mais pour ces derniers, l’absence de nourriture décente est un calvaire à ajouter à leur quotidien. Car les prisonniers sont littéralement sous-alimentés. Et bon nombre d’entre eux ne subsistent que grâce aux aliments rapportés par leurs familles lors des visites.

Les détenus, qui ne reçoivent aucune aide de l’extérieur, peuvent tout de même s’acheter des repas auprès des autres détenus ou même des gardiens, encore faut-il avoir de l’argent.

Le cas contraire, les prisonniers se voient donc obligés de subsister avec les maigres rations fournies par la prison. Et qui sont généralement constitués de riz sans sel, d’un fromage insipide, de « halawé » (une confiserie libanaise) et de pain rassis.

Inutile de préciser qu’avec une telle diète, les prisonniers perdent rapidement du poids, au risque de tomber gravement malades.

Les repas dans la prison en Thaïlande

Source : scandasia

En Thaïlande, la vie carcérale est loin d’être une partie de plaisir et les prisonniers thaïlandais sont parmi les plus mal logés de toute l’Asie.

Le budget annuel alloué par l’Etat pour la nourriture des détenus, est tellement dérisoire qu’il s’épuise en l’espace de cinq mois seulement. Ce qui fait planer le spectre de la famine sur la prison constamment.

En temps normal, les prisonniers reçoivent du riz bouilli pour tous les repas, lequel ils peuvent espérer parfois agrémenter de sauce ou de légumes. Voire même d’une viande d’origine douteuse lorsque c’est leur jour de chance.

Source : nationthailand

Mais dès que le budget tombe à zéro, les prisonniers sont livrés à eux-mêmes. Et ils doivent donc se débrouiller la plupart du temps pour manger.

Cette situation donne ainsi lieu à un vaste marché noir de nourriture au sein même de la prison. L’endroit où les détenus, qui disposent d’argent, peuvent s’y acheter de quoi manger.

Alors pour éviter le drame de la famine et de la malnutrition, le département correctionnel thaïlandais a dû s’approvisionner en nourriture à crédit, en attendant de recevoir un nouveau budget.

Que mangent les prisonniers en Inde ?

Source : indiatoday

Avec plus d’1,3 milliard d’individus, l’Inde est le deuxième pays le plus peuplé au monde, juste après la Chine. Et les prisons indiennes sont à l’image des ruelles bondées de Bombay ou de New-Delhi, puisqu’elles comptent parmi les plus surpeuplées au monde.

Mais la palme d’or des prisons surpeuplées appartient sans conteste à la Prison de Tihar. C’est le plus grand centre pénitentiaire d’Asie.

Plusieurs heures pour préparer les repas

Située à 7 km à l’ouest de la capitale indienne, cette prison abrite plus de 14 000 détenus. La prison de Tihar est donc synonyme de démesure, avec ses différents complexes répartis sur 30 hectares, et ses cuisines monstrueuses où mijotent quotidiennement la pitance de milliers de prisonniers.

Car pour nourrir les milliers de condamnés, qui y purgent leurs peines, une organisation rigoureuse et méthodique est appliquée par la direction de la prison.

Source : indiatoday

En effet, la tâche est si énorme qu’il faut environ quatre heures pour préparer le déjeuner et le dîner, dans une seule aile du gigantesque complexe pénitentiaire. Mais grâce à une armée de cuisiniers chevronnés, et à un approvisionnement quasi quotidien de denrées alimentaires, on peut assurer la restauration de tous les détenus.

Ces derniers peuvent ainsi savourer une multitude de repas, qui possèdent la douce saveur des bons petits plats cuisinés à la maison. Et grâce à une usine de confiserie à l’intérieur même de la prison, les détenus ont aussi droit à des sucreries pour le dessert. Ce qui fait d’eux finalement… des prisonniers bien gâtés.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0
maman laisse son fils seul dans un appartement

Une mère abandonne son enfant 5 jours avec du riz non cuit comme nourriture

Les 10 choses étranges qui sont tombées du ciel et ont été filmées