in ,

Ils sont devenus riches grâce au recyclage des pneus usagés

La pauvreté peut parfois pousser les gens à faire des choses dégradantes : chercher dans les poubelles, voler, mendier dans la rue… Mais dans d’autres cas, avec un peu d’ingéniosité et une détermination à toute épreuve, il arrive de voir une idée germer qui permettra de changer de vie, voire même d’améliorer considérablement la vie de son voisinage, voire même de son pays !

 

Découvrez aujourd’hui ces success-story made-in-africa et leurs instigateurs, qui ont tout misé sur le recyclage et l’inventivité pour changer de vie ! Vous êtes prêts ? Alors c’est parti !

 

Recyclage des pneus usagés: une idée révolutionnaire

Source: tiregom

Vous est-il déjà arrivé d’avoir à changer un des pneus de votre voiture? Certainement, me direz vous. Mais qu’avez-vous fait du pneu usagé?

Jeté à la décharge, laissé pour compte dans votre garage ou placé dans un coin du jardin à habiller le paysage avec tact? Avec plus d’1,2 milliards de pneus fabriqués chaque année dans le monde, il est très difficile de les éliminer.

D’abord, parce que ce ne sont pas des produits biodégradables, mais surtout parce qu’ils sont tout sauf recyclables! Enfin…. C’est ce que tout le monde pense… Car en vérité, dans ces vieux pneus tous usés se cache une source de richesse incroyable.

L’ingéniosité des africains

Des africains ont eu l’ingénieuse idée de recycler ces pneus, mais attention, pas de n’importe quelle manière. Au lieu de les brûler ou de les transformer en vieux cache-pots, ils ont décidé d’en faire des chaussures! Oui vous avez bien entendu, des chaussures!

La source : sputniknews

A l’origine de cette idée révolutionnaire, un jeune Ougandais, Innocent Byaruhanga , qui a usé de son talent et de son incroyable imagination pour le recyclage des pneus usagés et les transformer en paires de chaussures.

Enfant des rues qui vivait dans la précarité la plus totale, il a trouvé son inspiration ingénieuse en remarquable le nombre considérable de pneu que les gens jetaient, et qui restaient là à gâcher la vue.

Ainsi, l’ingénieur autodidacte décide un jour de mettre le pied à l’étrier, avec comme seul objectif de se sortir de la misère, et d’emmener avec lui autant d’enfants Ougandais motivés qu’il pourrait.

L’incroyable histoire a commencé par un modeste centre

Source: nilepost

Avec à son actif, un capital inexistant, une éducation inachevée, beaucoup d’espoir et une persévérance sans faille, Innocent a fondé «Pamoja» en 2011. Un centre qui propose à des enfants âgés de 12 à 24 ans, tous issus de familles pauvres, un emploi.

Ces derniers sont formés à produire des chaussures durables à partir de pneus désaffectés. Cette idée n’offrait selon lui, que des avantages, d’autant plus qu’elle pouvait permettre aux jeunes d’apprendre un métier unique, et ainsi de gagner leur vie et de subvenir à leurs besoins.. C’est ainsi qu’il a mis son projet sur pied et c’est bien le cas de le dire !

Que la formation des jeunes commence !

L’idée de recycler des pneus trouvés un peu partout est venue à Innocent lorsqu’un jour, lors d’un voyage, il a découvert des piles de pneus usés, éparpillées sur le côté d’une route.

Les pneus en caoutchoucs ont alors été collectés et emmenés aux ateliers pour être coupés et ensuite façonnés.

À ce jour, le centre de Pamoja a employé et formé quelques 117 jeunes, dont 80 enfants venant des rues et 37 jeunes étant dans une situation de détresse. Les revenus tirés de chaque paire de chaussure vendue sont tout naturellement partagés avec les jeunes fabricants de chaussures.

Centre Pajoma : un processus de fabrication unique

Source : konnectafrica

Le processus de fabrication est simple et rapide : à partir du pneu usé le cordonnier marque, découpe ensuite la taille et le motif des chaussures sur la semelle, qui est à son tour complétée par des sangles et des cordes pour être attachée aux chevilles.

Le processus se fait entièrement à la main mais il engage d’autres matériaux : adhésifs pour chaussures, épingles à coudre, fils, lacets, couteaux utilitaires, gros ciseaux et marteaux, pour que la sandale puisse enfin prendre forme.

Fabrication des sandales à partir des pneus

À partir d’un seul pneu de voiture, le centre Pajoma arrive à produire 4 paires de sandales. Et à partir d’un pneu de camion, il est possible de concevoir près d’une douzaine de paires de chaussures. Le tout c’est de trouver cette « perle », qui n’est finalement pas si rare que ça !

Source : afrizap

Aujourd’hui, le jeune entrepreneur Ougandais est fier de son entreprise florissante. Il est arrivé à fabriquer un pur produit Ougandais, à partir d’un matériau recyclé et qui qui a le mérite d’être particulièrement résistant.

Mais Byaruhanga ne souhaite pas s’arrêter là, le jeune homme rêve grand : il projette de faire de cette idée une grande industrie en Ouganda !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
challenge tiktok

Asperger son bébé d’eau, le nouveau challenge idiot sur TikTok

Les maisons que personne ne veut acheter même pas pour 1 euros