in

Histoires incroyables d’animaux qui se prennent pour d’autres

Une vache qui lâche tout pour aller vivre avec des bisons, une poule un peu trop mère-poule, un chevreuil qui a du chien et une lionne au cœur tendre..

 

...voici les histoires incroyables de ces bêtes qui se prennent pour d'autres!

 

L’histoire d’une vache qui lâche tout pour aller vivre avec des bisons

Source : metrotime

Voici l’histoire hallucinante d’une vache qui, du jour au lendemain, s’est enfuie de sa ferme pour aller s’installer avec un troupeau de bêtes, d’une espèce cousine! Et oui, il faut croire que les vaches aussi font du burn out!

En Novembre 2017, une vache s’est échappée de chez son propriétaire. Et elle a élu domicile au sein d’un troupeau de bisons européens sauvages dans la forêt de Bialowieska, à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie.

Aucune difficulté pour s’adapter avec le troupeau

La bête s’était échappée de la propriété où elle vivait. Et elle a traversé la forêt avant de rencontrer le troupeau de quelque cinquante bisons. D’ailleurs, on a accepté rapidement, celle qui s’est fait appeler Marguerite. Et il semblerait qu’elle avait l’air de très bien vivre au sein du troupeau.

Selon les informations du média polonais TVN24, la vache s’était parfaitement intégrée au groupe. Et elle a vécu avec eux pendant plusieurs semaines, en suivant leur rythme de vie sans difficulté depuis le début de l’hiver.

Vache parmi les bisons sauvages, Pologne, janvier 2018

Source : bbc

L’ornithologue Adam Zbyryt est le premier à avoir repéré la vache qui semblait vivre très bien sa nouvelle vie de « bisonne »! Ce dernier raconte le jour où il a aperçu Margueritte. Alors qu’il avait rencontré le troupeau de bisons près de la forêt de Białowieża, un animal avait attiré son attention.

Il y avait, selon ses dires, une nuance brun-clair complètement différente du reste du troupeau, alors que les bisons sont marron ou brun foncé. Et c’est là qu’il a découvert la présence de la vache.

C’est quoi l’explication d’un tel phénomène ?

Si Adam Zbyryt a, dans un premier temps, pensé à une mutation, une observation plus minutieuse lui a permis de comprendre que l’animal était en réalité une vache appartenant à la race des « limousines », une race répandue en Pologne. Les naturalistes pensaient alors que l’animal retournerait à son pâturage dès le début de l’hiver.

Source : Youtube

Pourtant, Rafal Kowalczyk un biologiste polonais, a déclaré à son tour avoir aperçu la vache Limousine peu de temps après. Cette dernière était toujours en parfaite santé, et elle profitait de l’air frais de la forêt tout en suivant le rythme « fou » d’une vie trépidante de bisons.

 »Près de trois mois après avoir quitté la ferme, la vache fugitive se porte bien dans le troupeau de bisons » avait déclaré le scientifique Adam Zbyryt sur son profil Facebook, en publiant une photo de l’animal dans la neige entouré de bisons.

Mais quelle est l’explication d’un tel phénomène? Marguerite en avait-elle marre de ses congénères de la ferme, avait-elle envie de liberté ? Ou est-elle tout simplement attirée par les grands et forts bisons ? Après tout, comme on dit, des goûts et des couleurs, on ne discute pas !

Une rencontre étrange et hors du commun

Rafal Kowalczyk a raconté à la chaîne de télévision polonaise TVN24, que c’était la première fois qu’il voyait une vache rejoindre un troupeau de bisons. Le scientifique pense que le troupeau l’avait sans doute protégée des loups, qui rôdaient en bordure de la forêt en hiver.

Cependant, Rafal avait pointé du doigt les problèmes qui pouvaient découler de cette rencontre hors du commun. En effet, l’homme avait souligné plusieurs dangers que pouvait représenter cette intruse au sein du troupeau de bisons.

Source : bbc

Si la jeune vache était encore trop jeune pour se reproduire, il craignait à l’époque qu’une fois la saison des amours arrivée, les bisons doivent la considérer comme une des femelles et qu’ils tentent de s’accoupler avec elle.

Ceci étant bien évidemment contraire aux lois de la nature, cet hybridation vache/bison pourrait soit provoquer la mort du veau lors de sa naissance, soit venir contaminer la population de 600 bisons dans cette gigantesque forêt, sachant que la population de bisons est déjà très vulnérable et que l’espèce est protégée.

On ne saura jamais d’où est venue cette envie soudaine d’échappée sauvage, ni ce qu’il en est advenu de la vache Marguerite. Toujours est-il que l’aventure de cette vache intrigue les biologistes polonais jusqu’à présent!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Ces 10 enfants ont réussi à arrêter des voleurs seuls !

un homme politique Namibie porte le nom de Adolf Hitler

Réincarnation ? Le politicien Adolf Hitler remporte les élections en Namibie