in

Gabi Shull, une ballerine amputée de la jambe et survivante du cancer

Connaissez-vous la jeune et talentueuse Gabi Shull ? Son histoire émouvante est riche d’enseignement moral, et constitue un exemple à suivre pour tous les jeunes qui ne croient pas assez en eux-mêmes, et qui s’imaginent caresser un rêve inaccessible.

 

Quand vous aurez entendu l’histoire miraculeuse de cette jeune fille, non seulement vous saurez que la force de caractère peut allègrement surmonter le malheur personnel, mais vous réaliserez aussi que le découragement n’est souvent que le prétexte de la passivité. Prêts à découvrir le formidable chemin de vie de Gabi Shull ? Voici son histoire !

 

Qui est Gabi Shull ?

Gabi Shull cancer

Source : deccanchronicle

Gabi Shull est une jeune fille de vingt ans originaire du Missouri, qui, depuis la tendre enfance, nourrit la plus vive passion pour la danse classique. A neuf ans, ses parents la décrivaient comme une petite fille studieuse et pleine d’énergie, qui aimait lire et apprendre de nouvelles choses.

De plus, elle était promise à une brillante carrière de danseuse de ballet : c’était là son plus cher désir. Mais une série de malheurs inimaginables l’attendait : écoutez ce qui va suivre.

Le jour du drame

Un jour qu’elle s’amusait à faire du patin à glace en compagnie de ses amis, un drame, qui allait bouleverser sa vie, se produisit. Gabi Shull manqua l’exécution d’un saut et chuta brutalement sur son genou droit.

Dans les jours qui suivirent, elle eut à cet endroit du corps une douleur constante. Mais anodine, et qui ne l’empêchait pas de mener assez tranquillement sa vie.

Mais trois semaines plus tard, voyant que l’état de son genou ne s’améliorait toujours pas, les parents de la fillette l’emmenèrent chez un médecin. Aussi surprenant que cela puisse paraître, celui-ci ne décela aucune sérieuse anomalie dans les radiographies effectuées.

Gabi Shull

Source : boredpanda

Selon lui, tout allait bien, le traumatisme était bénin. Et le temps dissiperait sans doute la gêne continuellement ressentie par la jeune danseuse.

Mais un mois plus tard, cette prévision heureuse était loin de se réaliser. Tout au contraire, les apparences donnaient à croire que le mal s’aggravait. En effet, au fil des jours, le genou droit de Gabi Shull commençait à gonfler, et lui faisait de plus en plus mal.

Les parents résolurent alors de faire de nouvelles radiographies de la jambe de la jeune fille, dont l’inquiétude grandissait.

Le diagnostic, cette fois, disait bien quelque chose

D’après les images, Gabi Shull souffrait d’une « fracture de stress » qui, comme son nom l’indique, est une mince fissure des os causée par un stress récurrent. Cet examen médical est d’autant plus rassurant qu’il s’agit d’une blessure sportive assez répandue, et qui touche particulièrement les personnes ayant une bonne condition physique.

Par conséquent, le médecin se contenta de lui prescrire des béquilles, en attendant les examens complémentaires plus précis de l’IRM, qui nécessitent un délai de plusieurs jours.

 ➡ Aller plus loin avec…une protection Imperméable de plâtre pour Douche

L’ostéosarcome, une pathologie rare !

Source : Youtube

Le 10 mars 2011, les parents reçurent ces résultats impatiemment attendus. Et ils se souviennent douloureusement de ce jour qui allait changer leur vie. Malheureusement, les examens poussés révélaient dans le genou de la fillette une pathologie extrêmement rare : un ostéosarcome.

Avant de poursuivre notre récit, disons quelques mots sur cette maladie dont les causes sont mal connues, et qui touche entre 100 et 150 personnes chaque année en France, dont la plupart sont des enfants, des adolescents et de jeunes adultes.

Description de la maladie

Un ostéosarcome est une forme de cancer virulente qui affecte les os de la personne malade. Et qui nécessite une chimiothérapie ainsi qu’une opération chirurgicale. Cette tumeur maligne attaque fréquemment les extrémités osseuses, près des articulations. Une fois sur deux, elle se développe autour du genou. Et plus précisément au bas du fémur : c’est le cas de Gabi Shull.

Gabi Shull survivante cancer

Source : gazette

Il faut souligner que les cancers de l’os sont réputés pour leur agressivité. Cependant, ce n’est pas la tumeur d’origine qui peut être fatal, mais plutôt les métastases. C’est-à-dire leur propagation cellulaire jusqu’aux organes vitaux, tels que les poumons.

Il arrive effectivement que le cancer des os puisse croître rapidement jusqu’à infecter l’appareil respiratoire. Mais c’est assez rare, car d’énormes progrès ont été réalisés dans le traitement de ce type de tumeur. S’il y a à peine cinquante ans, seuls 20%  des personnes atteintes d’ostéosarcomes survivaient, aujourd’hui, ce taux avoisine les 70% !

Mais Gabi Shull est une grande battante

Il faut préciser que, contrairement à ce que vous pourriez croire, il n’y a pas de lien de cause à effet avéré entre la chute sur la patinoire et cette forme de cancer diagnostiquée un mois et demi plus tard.

En effet, d’après les parents, l’ostéosarcome existait déjà sous forme latente. Et bien que la légère blessure n’ait rien arrangé, elle leur a fourni du moins l’occasion de procéder à tous les examens médicaux. Sans lesquels la tumeur osseuse se serait fatalement propagée à l’insu de tous.

C’est selon cette logique que le médecin avait déclaré aux parents, peu de temps après la triste nouvelle, que la mésaventure de la patinoire avait en réalité sauvé la vie de Gabi Shull.

Si vous pensez que la partie triste et affreuse de l’histoire est passée, alors vous vous méprenez. Ce qu’il y a d’horrible, d’ahurissant et d’insolite dans le récit de la vie de Gabi Shull va à peine commencer. Restez avec nous : vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

Histoire d’une survivante d’un cancer

Source : nypost

Notre adorable Gabi Shull est donc cancéreuse. Et de plus, elle devait subir trois jours plus tard une opération nommée la biopsie chirurgicale. Au cours de cette intervention, le chirurgien pratique une fine ouverture au-dessus de la région malade du corps, avant d’extraire entièrement ou partiellement la masse infectée.

La biopsie chirurgicale est doublement utile, parce ce qu’elle réduit la zone tuméfiée. Et qu’elle permet ultérieurement d’examiner au microscope les tissus morbides. Par parenthèse, sachez que l’extraction totale de ces tissus est appelée biopsie excisionnelle. Tandis que l’extraction partielle s’appelle biopsie incisionnelle.

Une opération qui va changer sa vie

Le 14 mars 2011, Gabi Shull se fit opérer. Et il n’était que trop clair pour le chirurgien qu’elle avait bel et bien développé ce rare cancer de l’os, qui impliquait malheureusement, pour la jeune fille, le retrait de la partie inférieure son fémur.

Cette tragique nécessité désespérait les parents, qui priaient pour que leur fille traverse ces épreuves infernales avec le moins de maux possibles. La partie extraite du genou devait être remplacée par une prothèse interne qui rétablirait, dans le meilleur des cas, l’articulation. Et elle pourrait de nouveau permettre la flexion, l’extension et l’appui.

Par bonheur, l’opération se déroula sans accroc. Et tout ce que Gabi Shull put déplorer ensuite, ce fut l’effet prolongé de l’anesthésie qui l’engourdit durant plusieurs jours.

Une fille trop courageuse

Par ailleurs, elle devait suivre un nouveau traitement chimiothérapique, qui se révélera plus tard épuisant, agressif, intolérable. En effet, sa mère, Dobbie Shull, raconte que chaque traitement nécessitait, à cette époque, une hospitalisation d’au moins une semaine. Sans compter les jours d’alitement et de soins intensifs pour cause de fièvre ou de neutropénie. Imaginez donc la détresse de la mère !

 ➡ Aller plus loin avec…un Thermomètre Frontal sans contact

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Nicolas Sarkozy condamné à 3 ans de prison dont un an ferme

Abiodun Adegoke serait le joueur NBA le plus grand de tous les temps

Avec ses 2m36, Abiodun Adegoke pourrait être le plus grand joueur NBA de tous les temps