in ,

Cette famille a acheté un faux chien sans le savoir

Dogue du tibet
Acheter un faux chien doit être un véritable choc, et c'est notre histoire cette fois. Le Dogue du Tibet ou mastiff du Tibet est une race de chien de travail d'origine très ancienne, employée traditionnellement par les bergers nomades de l'Himalaya. ce molosse qui peut peser jusqu’à 80 kg et dont le cou est garni d'une épaisse crinière rappelant celle du lion, est un chien très prisé en Chine, où il est devenu un phénomène de mode et une manière de faire l’étalage de ses richesses.

 

Les chinois ont ainsi l’habitude d’importer ces chiens directement depuis le Tibet, et nombreux sont ceux à vouloir s’endetter pour en acquérir un, ce qui a bien entendu favoriser l’émergence d’un trafic souterrain. Mais il arrive des fois que les acheteurs de ces chiens soient confrontés à une bien mauvaise surprise, récemment d’ailleurs, une famille chinoise a emmené son mastiff du Tibet au vétérinaire, mais au lieu d’ausculter le chien et de lui prescrire des médicaments, ce dernier à tout bonnement appelé la police. Alors installez-vous bien confortablement car aujourd’hui nous allons voir pourquoi il a fait ça !

À voir aussi :

 

Le coup de foudre


Sources : chiensphotos

Voici l’histoire du faux chien..La famille Su, originaire du comté d’Yliang dans le sud de la Chine, n’aurait jamais pensé qu’elle rentrerait de vacances avec un nouveau membre, quoique de race canine.

Sur le chemin du retour, ils avaient en effet croisé la route d’un vendeur local qui proposait des chiots de la race très prisée des Dogues du Tibet.

Il n’avait pas l’air d’un faux chien

Yun, la jeune fille de la famille Su, a immédiatement eu le coup de foudre pour l’un de ces adorables bébés chiens, et pour ne rien céder, elle lui avait même déjà fourni un nom tout trouvé, dorénavant, il allait s’appeler Petit Noir.

Après quelques âpres négociations entre le père de famille et le vendeur local, on a finalement accompli la transaction. Et la petite Yun était désormais l’heureuse propriétaire d’un joli petit mastiff du Tibet, qui allait faire d’elle a coup sur, la star de son lycée.

Joueur et sociable

Pendant presque deux ans, Su Yun va soigner Petit Noir, le cajoler et le nourrir avec toute l’affection possible, et ce dernier, Joueur et sociable, donne toute satisfaction à ses propriétaires en retour.

Petit Noir est en fait le parfait animal de compagnie, et pendant longtemps, tout semblait aller au mieux pour ce petit gaillard qui cependant n’en finissait pas de grandir, gagnant plusieurs centimètres et kilos, à mesure que le temps passait.

Toutefois, Su Yun et sa famille ne s’inquiétaient pas outre mesure et ils y étaient même préparés, puisqu’ils savaient pertinemment qu’un chien de cette race pouvait facilement atteindre les 80 kg.

Le chien semble être différent des autres


Sources : Diconimoz

Créé, selon la légende, par les bergers de l’Himalaya afin de surveiller leurs vastes troupeaux sur ces territoires infinis, puis dressé par les moines tibétains pour garder leurs monastères, le Dogue du Tibet était en effet taillé pour la besogne.

Son allure imposante et sa force herculéenne suffisait amplement pour intimider les loups et les léopards des neiges, qui évitaient toute confrontation avec ce molosse.

Mais malgré sa taille et sa puissance, le Dogue de l’Himalaya est très affectueux et très protecteur envers ses maîtres, et sa loyauté est légendaire. La famille Su a donc continué à suivre l’appétit vorace de leur chien, qui allait en grandissant, de sorte qu’il lui fallait chaque jour l’équivalent d’une caisse de fruits et de deux seaux de nouilles.

Petit noir est plutôt un faux chien

Mais au fur et à mesure que Petit Noir s’empiffrait de nourriture, son poids et sa taille augmentaient de plus en plus, jusqu’à ce qu’ils atteignent des proportions impressionnantes, surtout pour un chien de son âge.

Bien que la famille Su ait réellement commencé à se poser des questions, ils ne sortiront de leur déni que deux ans après l’adoption de leur gros toutou, lorsque ce dernier commença à peser vraiment lourd, dépassant les 110 kg.

Une posture un peu bizarre pour un chien

Petit Noir avait aussi développé une faculté très peu commune pour un chien, fut-il savant, et qui était qu’il pouvait très facilement se mettre debout sur ses deux pattes arrières, et cela sans entrainement préalable.

Le molosse affectionnait même cette posture et il se mettait ainsi debout devant ses maîtres, et ne semblait pas le moins du monde gêné dans ses mouvements. Cette fois véritablement intriguée, la famille Su décida de prendre contact avec un vétérinaire de la ville, dans l’espoir qu’il leur explique ce qui n’allait pas avec leur chien adoré.

Et le diagnostic allait être un véritable choc pour la famille Su, puisqu’il s’est avéré que le gros molosse n’était pas vraiment un Dogue Tibétain, ni même d’ailleurs, un représentant de la race canine. C’était véritablement un faux chien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
bruce lee

La triste vérité derrière la mort tragique de Bruce Lee

Le Titanoboa

10 serpents effrayants plus terribles que des dinosaures