in

«Être président n’est pas pour les femmes», selon le président des philippines Rodrigo Duterte

Connu pour ses propos à tendance sexiste ou encore misogyne, le président des philippines, Rodrigo Duterte, a récemment récidivé. En effet, lors du lancement d’un projet d’autoroute à Manille, le président a assuré avoir dissuadé sa fille de lui succéder à la présidence des Philippines.

 

La raison ? Selon le chef d’Etat, le poste de « président n’est pas pour les femmes ». Il a d’ailleurs justifié son affirmation par le fait que les « hommes et les femmes gèrent différemment leurs émotions ».

 

Rodrigo Duterte : «Être président n’est pas pour les femmes»

femme président Rodrigo Duterte
Source : tdg

Lors de l’inauguration d’une autoroute ce 14 janvier, le président des philippines, Rodrigo Duterte, a été interrogé au sujet d’une rumeur qui voudrait que sa fille, Sara Duterte, accéderait au pouvoir en 2022.

« Ma fille n’est pas candidate à ma succession », a-t-il répondu. Il a même assuré qu’il lui avait « déconseillé », afin de ne pas la faire passer par ce qu’il avait vécu. Rodrigo Duterte a, en plus, ajouté que « la présidence n’est pas pour les femmes ».

Pourquoi ? Eh bien, tout simplement car « les hommes et les femmes gèrent différemment leurs émotions », selon le président des philippines. L’exercice du pouvoir est « à en devenir fous », a-t-il expliqué.

Sondage : Sara Duterte en tête des intentions de vote aux élections présidentielles


Source : abc

Pourtant, Sara Duterte, 42 ans, n’est pas une débutante dans le monde politique. Loin de là ! Jusqu’à présent, elle semblait même mettre ses pas derrière ceux de son père, afin de tracer le chemin d’une dynastie Duterte.

En effet, depuis 2010, elle a été maire adjointe et maire dans l’une des villes principales des Philippines, Davao. Et ce n’est pas tout ! Dans une interview datant de 2017, Rodrigo Duterte avait déclaré : « Je ne pourrai pas trouver meilleur candidat que Sara pour devenir le prochain président ».

« Tout le monde ne veut pas être président »

De plus, dans un sondage d’opinion, Sara Duterte arrive en tête des intentions de vote aux élections présidentielles de 2022. Cependant, la quadragénaire a assuré qu’elle n’avait pas l’intention de succéder à son père. « Tout le monde ne veut pas être président. Je suis l’un d’entre eux », a-t-elle affirmé.

Quoi qu’il en soit, si la fille de Rodrigo Duterte finissait par être présidente, elle ne serait pas la première femme Philippine à occuper ce poste. Et pour cause ! Le pays a déjà été dirigé à deux reprises par des femmes.

Propos sexistes de Rodrigo Duterte : une première ?


Source : abc

Par ailleurs, ce n’est pas la première fois que Rodrigo Duterte tient des propos sexistes. Il s’est en effet déjà fait remarquer tout au long de son mandat pour ses comportements déplacés.

Le président avait notamment suscité l’indignation à cause de ses blagues sur le viol, de son comportement obscène, comme lorsqu’il a embrassé une Philippine sur la bouche lors d’un événement public à Séoul, ou encore à cause des remarques misogynes sur la vice-présidente, Leni Robredo.

Propos homophobes

Outre ses propos sexistes, Rodrigo Duterte a aussi affirmé que l’homosexualité était une maladie dont il se serait lui-même « soigné » avec l’aide de « belles femmes ». Ce qui n’a pas manqué de susciter un tollé chez les associations LGBTI+.

En tout cas, malgré le énième coup d’éclat sexiste de Rodrigo Duterte, le pays pourrait bel et bien être dirigé l’année prochaine par une femme. D’autant plus que ça ne serait pas la première fois qu’une femme occupe le poste de président aux Philippines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les meilleurs jeux Nintendo Switch en 2021

Les restaurants les plus insolites et les plus incroyables du monde