in

États-Unis : Lisa Montgomery est la première femme exécutée depuis 70 ans

Lisa Montgomery exécutée
Condamnée à mort en 2007, Lisa Montgomery, âgée de 52 ans, a été exécutée dans la nuit de mardi à mercredi au pénitencier fédéral de Terre-Haute, dans l'Indiana, avec une injection létale.

 

Depuis plusieurs semaines, des activistes et des proches de celle-ci faisaient pression pour faire annuler la peine de mort et obtenir une perpétuité à la place. Mais sans succès.

 

Lisa Montgomery : première femme exécutée depuis 70 ans

Lisa Montgomery exécutée
Source : nbcnews

Les Etats-Unis ont procédé dans la nuit de mardi à mercredi à la première exécution fédérale d’une femme en près de 70 ans. C’est là l’un des derniers actes de la présidence de Donald Trump.

Le ministère de la Justice a ainsi annoncé dans un communiqué que « Lisa Montgomery, 52 ans, a été exécutée au pénitencier fédéral de Terre-Haute ». Elle est morte par une injection létale, après le feu vert de la Cour Suprême.

La dernière femme exécutée en 1953

Pourtant, la dernière femme à avoir reçu une telle peine au niveau fédéral aux Etats-Unis était Bonnie Brown Heady en 1953. Elle était condamnée pour le meurtre de Bobby Greenlease, un enfant de 6 ans, fils d’un millionnaire.

Lisa Montgomery commet un crime atroce

Lisa Montgomery exécutée
Source : wibw

Mais alors, pour quelle raison Lisa Montgomery a-t-elle été condamnée à mort ? En fait, tout commence en 2004. A l’époque, la femme s’est rendue dans le Missouri pour rencontrer Bobby Jo Stinnett, une éleveuse de chien enceinte de 8 mois, sous prétexte de lui acheter un animal.

Cependant, une fois sur place, Lisa s’est attaquée la jeune femme de 23 ans. Et l’assassine avant de ressortir le bébé de son ventre. Suite à cela, elle a tenté de faire comme si l’enfant était le sien.

Lisa Montgomery condamnée à mort en 2008

Toutefois, les policiers suspectent rapidement Lisa Montgomery pour le meurtre de Bobby Jo Stinnett, en raison des mails qu’elles ont échangé. D’autant plus qu’un test ADN prouvera ensuite que le bébé de Lisa était celui de sa victime.

Face aux preuves, la femme a voulu plaider coupable et passer le reste de sa vie en prison. Mais sa défense avait préféré plaider non coupable en jouant la carte de sa santé mentale. Ce qui n’a pas convaincu le tribunal. Celui-ci condamne donc à mort Lisa Montgomery en 2008.

Une vie effroyable

Lisa Montgomery exécutée
Source : nextdoorpost

Néanmoins, le 12 janvier, quelques heures avant son exécution, un juge avait ordonné un sursis pour la quinquagénaire. Et depuis plusieurs semaines, des activistes et des proches de Lisa Montgomery tentaient d’obtenir une perpétuité à la place de la peine de mort. Sans succès !

L’argument était alors la santé mentale de Lisa. La raison est qu’elle a été victime de viols et de violences répétés pendant sa jeunesse. En effet, son beau-père et ses amis avait violé Lisa Montgomery à partir de ses 13 ans. De plus, sa mère aurait forcé l’adolescente à se prostituer pour payer des factures.

Lisa Montgomery souffrait de troubles dissociatifs

Lisa Montgomery souffrait donc, avant son exécution, de troubles bipolaires, stress post-traumatique, traumatisme cérébral. Et même de troubles dissociatifs. C’est en tout cas ce qu’affirme son avocate Kelley Henry.

Convaincu, le juge à l’origine du suris a déclaré que : « les informations présentées à la Cour contiennent de nombreuses preuves que l’état mental actuel de Mme Montgomery est si éloigné de la réalité qu’elle ne peut pas comprendre rationnellement le motif du gouvernement pour son exécution ». Malgré cela, la condamnation de Lisa Montgomery a finalement bel et bien eu lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Des chiens dangereux dont vous devriez avoir le plus peur

poulet artificiel

Du poulet artificiel servi pour la première fois dans un restaurant de Singapour