in

Eric Zemmour accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes

Eric Zemmour est au cœur d’une polémique ! Le 24 avril dernier, Gaëlle Lenfant, une élue socialiste d'opposition à Aix-en-Provence, a accusé sur Facebook le journaliste d'agression sexuelle pour des faits qui remontent au début des années 2000.

 

Mais l'élue aixoise n'est pas la seule à se dire victime de son comportement de « prédateur sexuel ». Mediapart a en effet publié les témoignages de sept femmes qui ont croisé sa route au Figaro, à Cnews ou encore à I-Télé.

 

Gaëlle Lenfant accuse Eric Zemmour d’agressions sexuelles

Eric zemmour agression sexuelle
Source : Lanouvelletribune

Le 24 avril dernier, Gaëlle Lenfant, élue socialiste d’opposition à Aix-en-Provence, a accusé sur Facebook Eric Zemmour d’agression sexuelle. Elle affirme ainsi qu’en 2004, au lendemain d’un dîner partagé avec plusieurs responsables socialistes, elle aurait été embrassée de force par le journaliste.

« Je me lève, il se lève aussi. M’attrape par le cou. Me dit ‘cette robe te va très bien, tu sais ?’. Et m’embrasse. De force. Je me suis trouvée tellement sidérée que je n’ai rien pu faire d’autre que le repousser et m’enfuir en courant. Trembler. Pleurer. Me demander ce que j’avais bien pu faire », a-t-elle écrit.

L’élue victime de menaces de morts

« Il s’est servi. C’était il y a des années, mais le dégoût ne s’en va pas », ajoute-t-elle. Sans grande surprise, son témoignage a suscité d’innombrables réactions sur les réseaux sociaux.

Cependant, si beaucoup de personnes ont tenu à la soutenir, beaucoup ont plutôt publié des messages de violentes insultes. Elle a même reçu plusieurs menaces de morts après avoir accusé Eric Zemmour d’agression sexuelle.

L’entourage d’Eric Zemmour nie toutes agression sexuelle


Source : lefigaro

Par conséquent, Gaëlle Lenfant a décidé, le 29 avril, de déposer plainte. « Je ne me tairai pas face à vos injures, insultes, et menaces de mort. Sachez-le », a-t-elle ainsi écris dans un post à sa sortie du commissariat.

Quant à Eric Zemmour, il a nié, par le biais de son entourage, toutes accusations d’agression sexuelle. Il n’aurait en effet « aucun souvenir de cette scène » et qu’il n’entend pas porter plainte pour diffamation. Toutefois, il dénonce « une affaire politique qui sort au moment où chacun sait qu’il y a des velléités autour de lui ».

Mais d’autres femmes viennent de sortir du silence dans les colonnes du site d’information Médiapart. A commencer par la journaliste belge Aurore Van Opstal. Celle-ci explique comment Eric Zemmour lui aurait « caressé le genou » sous la table et remonté sa main « jusque l’entrejambe », alors qu’ils dînaient, en 2019, avec le père de cette dernière.

Agression sexuelle : Eric Zemmour visé par d’autres témoignages


Source : timesofisrael

Et de poursuivre : « J’étais tétanisée, sous le choc, je ne comprenais pas ce qu’il se passait, je le connaissais depuis trois minutes. Il avait 60 ans, j’en avais 29 ».

Une autre femme, qui souhaite garder l’anonymat, assure, elle aussi, avoir été victime d’agression sexuelle de la part d’Eric Zemmour. Elle raconte que, lors d’une rencontre dans un café, le chroniqueur n’arrêtait pas de la draguer.

Il reste sur Cnews

Mais le pire n’est pas là ! Alors qu’elle le remerciait d’avoir payé l’addition, il lui aurait demandé de « la remercier autrement », avant de l’embrasser sans son consentement. Et ce n’est pas tout ! C’est là un témoignage parmi tant d’autres.

Ce qui ternit grandement l’image de celui que certains rêvent de voir conquérir la présidence de la République. Néanmoins, Eric Zemmour peut se rassurer ! Le groupe Canal+, maison-mère de la chaîne d’information CNews, a confirmé qu’il restait à l’antenne malgré les accusations d’agressions sexuelles à son encontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Bill Gates et sa femme Melinda annoncent leur divorce

Top 10 des combats qui sont impossibles à oublier