in

Une entreprise achète les visages des personnes pour en faire des masques 3D

entreprise japonaise fabrique masques hyper réalistes
Avez-vous un seul jour imaginé voir votre visage à chaque coin de rue ? Ou un monde rempli de visages similaires au vôtre ? Terrifiant non ? Et pourtant, c’est ce "privilège" qu’offre une entreprise japonaise.

 

Celle-ci propose d’acheter les visages des internautes pour en faire des masques 3D hyper réalistes. Un concept sujet à de nombreuses critiques à l’heure où la confidentialité des données est plus que d’actualité.

 

Des masques réalistes faits avec de vrais visages

achats de visages de vraies personnes pour des masques hyper réalistesSource : theflighter

Une entreprise dénommée Kamenya Omoto est sur toutes les lèvres à Tokyo. En effet, celle-ci a lancé le projet That Face, qui consiste en la réalisation de masques 3D réalistes à partir de vrais visages.

Oui des masques réalistes on en voit tous les jours, diriez-vous. Mais la particularité de l’entreprise est qu’elle compte acheter les visages de vraies personnes souhaitant participer au projet.

Une proposition assez hors-norme

La proposition que fait l’entreprise aux japonais à la fois bizarre et alléchante. Chaque personne qui se porte volontaire pour faire imprimer son visage sur les masques recevra une somme de 380 dollars. Pour jouer sur l’innovation, l’entreprise a indiqué qu’elle la science-fiction était devenue réalité, malgré le fait qu’elle ne soit pas la première à développer cette idée.

Une offre abondante de visages pour la fabrication des masques

une société fait des masques 3D avec les visages des gensSource : toquoc

Ce concept avait déjà été lancé en 2011 par une société dénommée REAL-F mais n’avait pas abouti. Ainsi, l’on pourrait croire que rien qu’en entendant le projet, beaucoup soient découragés ou ahuris. Mais c’est sans connaitre nos amis japonais déjà habitués aux faits bizarres. Depuis cette annonce, on assiste à un intérêt grandissant des japonais, qui a fini par déborder.

L’offre est tellement abondante que l’entreprise a décidé de faire une sélection des visages par loterie. Pour précision, toutes les personnes basées dans la ville de Tokyo et ayant plus de 20 ans peuvent proposer de vendre leurs visages à l’entreprise. En parallèle, cette dernière exige que les personnes sélectionnées ne dévoile en aucun cas leur identité.

Un prix de vente estimé à 750 dollars

Par ailleurs, l’entreprise japonaise prévoit de vendre ses masques réalistes à un prix exorbitant de 78000 yens, soit 750 dollars. Et pour les masques connaissant un franc-succès, l’entreprise prévoit de verser une part des bénéfices. Ce qui explique encore plus l’intérêt croissant qu’ont les japonais pour la proposition de l’entreprise.

Le projet controversé pour des soucis de confidentialité

confidentialité données masques 3D réalistesSource : mashable

Bien qu’il s’agisse d’une innovation de taille, il faut dire que le projet That Face est également au centre des controverses. Et les raisons de cette polémique sont relatives à la notion de confidentialité, surtout avec le débat récent sur l’application Tiktok.

D’autre part, ce projet est perçu comme un véritable problème dans la mesure où un individu peut porter le visage d’une autre personne afin de commettre un crime. En effet, une étude a démontré que les gens ont parfois du mal à distinguer un visage réel et un masque réaliste.

L’entreprise rassure

En réponse aux nombreuses inquiétudes, l’entreprise se dit engagée à ne pas divulguer les données personnelles. Toutefois, le doute persiste.

Dans tous les cas, le projet de l’entreprise Kamenya Omoto reste assez étrange pour certains. En réalité, l’idée que certains gens puissent cacher leur identité avec ces masques et causer des problèmes aux propriétaires des visages est vraiment flippante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les 20 plus beaux moments de respects dans le sport

un youtubeur russe tue sa copine en direct

Un youtubeur laisse sa copine mourir en direct pour un don de 1000 $