in

En Grèce, la maltraitance des animaux sera passible de 10 ans de prison

maltraitance animaux grèce
Le Parlement grec a voté à l'unanimité la transformation de la maltraitance animale de simple délit en crime « passible d'une peine allant jusqu'à 10 ans de prison », selon le texte de loi.

 

Les personnes qui maltraitent les animaux devront aussi payer une amende allant de 5.000 à 15.000 euros. Une sanction assez lourde qui vise à réduire les actes de barbarie perpétrés sur les animaux.

 

Maltraitance des animaux : un crime passible de 10 ans de prison en Grèce

maltraitance animaux grèce
Source : alternativi

En Grèce, le parlement a voté à l’unanimité la transformation de la maltraitance des animaux de simple délit en crime. Il sera « passible d’une peine allant jusqu’à 10 ans de prison », selon le texte de loi.

Et ce n’est pas tout ! Selon la nouvelle loi, les personnes maltraitant les animaux devront aussi payer « une amende allant de 5.000 à 15.000 euros ».

« Un message fort lancé par le Parlement à la société »

Ainsi, le ministre grec de l’Agriculture, Makis Voridis, qui a présenté le texte de loi a salué depuis la tribune de l’Assemblée « un message fort lancé par le Parlement à la société ».

Cependant, par maltraitance d’animaux, la loi en Grèce entend « les empoisonnements, le fait de pendre, de brûler, de mutiler des animaux ». Pour Makis Voridis : « la société ne peut plus admettre de tels actes ». Et pour cause !

La maltraitance des animaux en Grèce

maltraitance animaux grèce
Source : aufeminin

La maltraitance des animaux en Grèce se multiplie de plus en plus. La police grecque estime en effet qu’entre janvier et juin 2020, 2 644 signalements de maltraitance et 778 plaintes ont été enregistrés.

«Les récents cas de tortures d’animaux, notamment en Crète, soulignent l’importance d’introduire un cadre pénal plus sévère». Celui-ci «rendra plus efficaces les poursuites et les punitions de ces tortionnaires», avait expliqué le ministre de l’Agriculture un peu avant la présentation de la loi au Parlement.

Plusieurs cas d’animaux maltraités

D’ailleurs, récemment, un professeur avait justement été filmé en train de donner des coups de couteau et asséné des coups de barre de fer à un chien en mi-octobre. Quelques jours plus tôt, les images d’un homme attachant son chien avant de l’émasculer ont choqué tout le pays.

Fort heureusement l’animal a survécu grâce à l’intervention d’un touriste qui a appelé immédiatement les autorités. Aujourd’hui, Reino, le nom du chien, va beaucoup mieux.

Le vétérinaire qui a pris en charge le chien, Kostis Terezakis, avait ainsi déclaré : « malheureusement, il est trop fréquent de voir ce genre de débordements en Grèce. La loi est trop permissive. L’homme qui a fait subir ces atrocités à Reino ne risque qu’une petite amende. Peut-être qu’avec cette nouvelle loi, ces cruautés n’auront plus lieu… ».

Maltraitance d’animaux en France : que dit la loi?

maltraitance animaux grèce
Source : LCI

Par ailleurs, en France, le député Loïc Dombreval a déposé une proposition de loi dont le but est d’améliorer le bien-être des animaux. Il y est également prévu un durcissement des sanctions pénales.

Les actes de cruauté envers les animaux seraient donc passibles de peines pouvant atteindre 5 ans de prison et 75.000 euros d’amende. Contre deux ans de prison et 30.000 euros d’amende actuellement.

Une proposition de loi sur les tiroirs de l’Assemblée

Cependant, cette proposition de loi « reste toujours dans les tiroirs de l’Assemblée nationale », assure l’association 30 millions d’amis, sur son site web.

Néanmoins, c’est certain, la nouvelle loi en Grèce, pourrait bel et bien réduire considérablement les maltraitances envers les animaux. Du moins, on l’espère !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Des choses bizarres filmées par la caméra de surveillance

une femme trollée pour ses longs cheveux

Japon : une femme qualifiée de « monstre » pour ses longs cheveux