in

En Écosse, plus de 3.000 sorcières exécutées il y a trois siècles vont être graciées

Près de trois siècles après la mort de la dernière « sorcière » au Royaume-Uni, le Parlement écossais a adopté une loi visant à gracier plus de 3.837 personnes condamnées à la peine capitale pour sorcellerie entre le XVIe et le XVIIIe siècle sur le territoire.

 

Désormais, Claire Mitchell, avocate et membre du groupe Witches of Scotland, réclame des excuses et un monument national en souvenir des victimes qui ont été torturées et mises à mort.

 

L’Écosse a exécuté plus de 3.000 personnes pour sorcellerie il y a trois siècles

Écosse sorcières gracié
Source : nypost

Entre 1563 et 1736, pas moins de 3.837 personnes ont été exécutées pour des actes de sorcellerie en Ecosse, dont une écrasante majorité de femmes (84%). Une période durant laquelle beaucoup ont même confessé leur « crime » sous la torture.

Suite à quoi, elles subissaient des étranglements à mort ou étaient, de préférence, brûlées vives sur la place publique. Le but ? « Réduire le corps en cendres et rendre impossible la résurrection des corps », comme l’expliquait l’historienne Martine Ostorero, de l’université de Lausanne.

« Il serait juste de corriger cette injustice »

Désormais, il est question de réparer cette injustice. La députée au Parlement écossais Natalie Don a ainsi affirmé qu’il « serait juste de corriger cette injustice ». Et d’ajouter : « Ce sujet reste pertinent de nos jours ». « Réparer ces injustices du passé peut avoir un impact sur la remise en question des comportements sexistes et patriarcaux dont souffre encore aujourd’hui la société », a-t-elle également déclaré.

Des milliers de sorcières exécutées en Écosse : lutte pour la reconnaissance des victimes


Source : stuff

Et il faut dire que ce n’est pas à tort ! Comme le rappelle Claire Mitchell, avocate et militante du groupe Witches of Scotland, « Par habitant, et pour la période qui va du XVIe au XVIIIe siècle, nous avons exécuté cinq fois plus de personnes qu’ailleurs en Europe ».

« Pour mettre cela en perspective, à Salem (dans le Massachusetts, alors colonie britannique, où se déroulent d’importants procès en sorcellerie en 1692-1693, ndlr) seules 19 personnes ont été exécutées sur les 300 accusées », a-t-elle ajouté.

Cette dernière, qui assume le féminisme de cette lutte pour la reconnaissance des victimes de procès en sorcellerie a ensuite fait remarquer avec amertume : « nous étions passés maîtres dans l’art de trouver des femmes à brûler en Écosse ».

L’Écosse va gracier des milliers de sorcières exécutées


Source : Slate

Fort heureusement, le pays a finalement reconnu ces crimes. Et ce, grâce à la mobilisation du collectif Witches of Scotland qui, pendant deux ans, a dénoncé ces exécutions. Les militants du groupe se sont d’ailleurs battus pour que l’Écosse adopte une loi visant à gracier les « sorcières ».

Aujourd’hui, c’est chose faite ! En effet, le Parlement écossais vient d’adopter cette loi, avec le soutien de l’administration de la première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, rapporte le quotidien Ouest-France. Toutefois, l’association réclame également que les autorités édifient un lieu de mémoire national ainsi que des excuses publiques.

Ce qui devrait, selon Leo Igwe, militant nigérian des droits humains, envoyer un signal fort aux pays africains. A l’exemple du Nigeria qui réprime et pénalise toujours les actes de sorcelleries. Et c’est loin d’être l’unique pays à condamner encore cette supposée forme de magie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Mj Rodriguez 1er acteur transgenre Golden Globe

Mj Rodriguez, le 1er acteur transgenre à remporter un Golden Globe

phénomènes étranges météorologiques

Les phénomènes naturels les plus étranges filmés par une caméra !