in

En Argentine, les députés votent la légalisation de l’avortement

Argentine légalisation avortement
C’est un tournant historique pour les droits des femmes en Argentine. Alors que des centaines de milliers de femmes avortent clandestinement chaque année dans le pays, les députés ont adopté, vendredi 11 décembre, le projet de loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse.

 

Réclamé depuis des années par les mouvements féministes, le projet de loi, soutenu par le président Alberto Fernandez, prévoit la possibilité d'avorter jusqu'à la quatorzième semaine. Cependant, le Sénat doit encore se prononcer à ce sujet.

 

Argentine : les députés votent la légalisation de l’avortement

Argentine légalisation avortement
Source : bangkokpost

Les députés argentins ont adopté, le vendredi 11 décembre, un texte qui vise à légalisation l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Réclamé depuis des années par les mouvements féministes, ce projet de loi prévoit la possibilité d’avorter jusqu’à la quatorzième semaine.

Aujourd’hui, l’Argentine n’autorise l’avortement qu’en cas de viol ou de danger pour la santé de la personne enceinte et avec l’autorisation d’un juge. Malheureusement, des dizaines de femmes meurent ainsi chaque année des suites d’un avortement clandestin.

Les réticences des sénateurs

Désormais, les choses pourraient bien changer. Cependant, le texte pourrait se heurter, en janvier prochain, aux réticences des sénateurs jugés parfois plus conservateurs. En effet, selon les estimations de l’organisation Economia Feminista, le vote s’annonce très serré.

Et pour cause ! 35 sénateurs devraient voter contre le projet de loi et 33 pour. Toutefois, en cas d’égalité parfaite, c’est la présidente du Sénat, Cristina Fernández de Kirchner, qui tranchera. Et on connaît déjà sa position : elle est pour la légalisation de l’avortement en Argentine.

En Argentine, les députés légalisent l’avortement: « J’ai pleuré de joie »

Argentine légalisation avortement
Source : Medias24

En tout cas, il y a deux ans, les sénateurs avaient déjà rejeté un texte similaire. Mais alors y a-t-il des chances pour qu’une telle situation ne se reproduise pas ? C’est possible ! En effet, cette année-là, les militantes et simples citoyennes avaient formé une « vague verte », un mouvement inédit qui s’impose depuis des mois.

D’après Maricel Rodriguez Blanco, docteure en sociologie de l’École des hautes études en sciences sociales et spécialiste des mouvements sociaux en Argentine : « beaucoup de jeunes filles issues des classes populaires et moyennes ont manifesté pour la première fois lors de cette campagne ».

Une mobilisation efficace

« Mais on a vu aussi des femmes plus âgées, qui apportaient avec elles leurs expériences de militantes féministes. Cette mobilisation est trans-générationnelle, ce qui explique aussi, à mon sens, son ampleur et son efficacité », a-t-elle ajouté.

Ainsi, lorsque les députés ont voté la légalisation de l’avortement en Argentine, les féministes ont été particulièrement heureuses et émues. D’ailleurs, Florencia, une étudiante de 24 ans a déclaré : « J’ai pleuré de joie, je suis sortie sur mon balcon pour crier, j’ai parlé avec toutes mes amies, on s’est félicitées pour notre lutte. C’est incroyable ».

Argentine : Le président favorable à la légalisation de l’avortement

Argentine légalisation avortement
Source : tellerreport

D’autant plus que les espoirs de voir la légalisation de l’avortement en Argentine n’ont jamais été aussi grands. La raison ? Eh bien, tout d’abord car le projet de loi bénéficie du soutien du président Alberto Fernandez, ouvertement favorable à l’IVG. Une première en Argentine.

Ensuite, car « le texte a été débattu avec l’opposition et quelques modifications ont été apportées à plusieurs articles. Ces changements laissent penser que le projet sera mieux accueilli par les sénateurs. Enfin, il ne faut pas oublier l’influence que peut avoir sur la chambre, Cristina Kirchner, [ancienne présidente argentine et] aujourd’hui présidente du Sénat », assure Maricel Rodriguez Blanco.

« Manifestations d’ampleur inégale »

Par conséquent, « malgré le poids de l’Église catholique, le projet est aujourd’hui en bonne voie et on peut s’en réjouir. Il est le fruit d’un immense travail, d’une campagne nationale portée par plus de 300 organisations, avec des manifestations d’ampleur inégale, mais présentes dans le pays, depuis de nombreuses années », affirme la sociologue.

Quoi qu’il en soit, l’espoir que la légalisation de l’avortement en Argentine voit le jour est désormais très grand. Néanmoins, le risque que le sénat se prononce en défaveur de ce projet de loi est tout aussi probable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Ronaldo le robot : un entraînement intense pour se muscler

Les 10 personnes les plus fortes au monde