in

Du poulet artificiel servi pour la première fois dans un restaurant de Singapour

poulet artificiel
Une première historique ! Le restaurant 1880 à Singapour, a proposé une viande de poulet cultivée à partir de cellules animales à de jeunes militants écologistes.

 

L’objectif final de la start-up californienne qui commercialise ce poulet artificiel, est de réduire la consommation de viande afin de limiter l’impact de l’empreinte carbone sur la planète.

 

De la viande artificielle de poulet servi dans un restaurant à Singapour

poulet artificiel
Source : demotivateur

Ce samedi 19 décembre a eu lieu un dîner historique à Singapour. En effet, dans une première mondiale, un restaurant huppé de la ville, le 1880, a servi de la viande artificielle de poulet.

Ainsi, l’établissement a servi cette viande fabriquée en laboratoire à des jeunes entre 14 et 18 ans, invités pour ce lancement en raison de leur « engagement pour construire une meilleure planète ».

Une initiative écologiste

D’ailleurs, pour le propriétaire du restaurant 1880, Marc Nicholson, cette viande artificielle au menu est une « étape révolutionnaire dans la lutte contre le changement climatique et l’approvisionnement de la population mondiale sans abîmer la planète ».

Quant à Josh Tetrick, fondateur et PDG de la start-up californienne Eat-Just qui commercialise ce poulet cultivé en laboratoire, il évoque le fait que cette première « nous rapproche d’un monde où la majorité de la viande que nous mangerons ne nécessitera pas de détruire une seule forêt, de déplacer un seul habitat d’animal ou d’utiliser une seule goutte d’antibiotiques ».

Une start-up californienne fabrique de la viande artificielle de poulet

poulet artificiel
Source : 24heures

Mais alors, comment une telle viande a-t-elle pu être fabriquée ? Eh bien, selon la chaîne de télévision américaine CNBC, pour créer cette viande artificielle, « Eat-Just, prélève une petite quantité de cellules animales sur un poulet ».

« Celles-ci reçoivent ensuite des nutriments tels que des acides aminés, des glucides, des minéraux, des graisses et des vitamines, dont les animaux ont besoin pour grandir et se multiplier ». Suite à cela, les cellules sont transformées en viande grâce à un biréacteur.

Un marché en évolution

C’est là une innovation impressionnante et cruciale. En effet, selon Josh Tetrick, le fondateur de la start-up East-Just, la consommation de viande mondiale devrait augmenter de 70 % d’ici 2050. Il prévient quand même que, pour réussir, : « nous devrons nous situer au-dessous du coût du poulet conventionnel. Ce qui devrait se produire dans les années à venir ».

East-Juste a reçu l’autorisation pour vendre la viande artificielle

poulet artificiel
Source : Leparisien

Désormais, la start-up californienne Eat-Just a obtenu l’autorisation pour commercialiser de la viande artificielle à partir de cellules animales. Cette autorisation leur a été délivrée par les autorités de la cité-Etat d’Asie du Sud-Est. Devenant ainsi le premier pays au monde qui donne à manger à ces citoyens de la viande artificielle.

En effet, le mercredi 16 décembre, la première vente commerciale n’a pas tardé. Et c’est le restaurant 1880 qui a donc fait la première commande de cette viande artificielle.

Désormais, Josh Tetrick évoque une « avancée pour l’industrie alimentaire mondiale ». Et espère que d’autres pays prendront la même décision. Mais alors, est-il possible que la viande artificielle soit bientôt servie dans les restaurants français ? C’est probable ! En tout cas, nous tarderont pas à le savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Lisa Montgomery exécutée

États-Unis : Lisa Montgomery est la première femme exécutée depuis 70 ans

requin jardin

Australie : il trouve un requin dans son jardin après des inondations