in

5 films avant et après les effets spéciaux

L’article continue en page suivante

Ce n’est un secret pour personne que le 7ème art ne cesse de se développer. De nos jours, la conception graphique se situe à un niveau tellement élevé qu’il est impossible de distinguer les images informatisées d’un enregistrement réel sur le plateau de tournage.

 

Et oui! De plus en plus de films comportent des images faites par ordinateur et il est difficile d’imaginer un blockbuster sans une bonne quantité d’effets spéciaux. Si cela vous intéresse toutefois de savoir de quoi ont l’air ces films sans effets, installez-vous donc confortablement et préparez vous a voir quelques surprises! Voici 5 films avant et après les effets spéciaux. Commencons !

 

San Andreas

Source : Source

Tous les films sur les catastrophes sont pleins d’effets spéciaux. C’est évident, puisque personne n’est disposé à détruire une ville complète juste pour créer un film de deux heures sur la destruction de l’humanité.

C’est pourquoi, afin de détruire l’Etat de Californie dans le film San Andreas, les concepteurs durent travailler des heures supplémentaires. Et cela pour créer les plus de 1.300 scènes avec effets spéciaux du film.

Effets spéciaux numériques de grande performance

Parmi ces scènes-là se trouve celle de la destruction du barrage Hoover que nous avions déjà vue dans le film Transformers, la chute des maisons l’une après l’autre. Et par-dessus tout, l’énorme vague qui finit par rayer la pauvre ville de San Francisco de la surface de la terre.

De nos jours, personne n’utiliserait de la vraie eau pour réaliser ces scènes-là. Bah oui imaginez une seconde…de combien de seaux d’eau auriez-vous besoin? Et, bien sûr, le film ne serait pas complet si les développeurs ne montraient pas la destruction du Golden Gate Bridge.

Source : hidecut

À notre avis, les réalisateurs cinématographiques ont une relation spéciale avec ce pont-là. Ce n’est pas pour rien que nous voyons constamment sa destruction à l’écran. X-Men, Star Treck, Pacific Dream et Godzilla ne sont que quelques films parmi ceux, dans lesquels nous pouvons voir souffrir le célèbre pont.

Cependant les artistes de San Andreas s’efforcèrent d’obtenir des scènes de destruction très réalistes, en associant entre quatre et quinze images d’un même endroit. Et en mélangeant les images par ordinateur avec des photographies réelles, et en effectuant toutes sortes d’astuces cinématographiques.

De tous cependant a mon avis, l’un des effets spéciaux les plus incroyables du film fut Dwight Johnson qui joua son premier rôle dramatique dans ce film. Sa capacité de jouer est assez impressionnante, ne croyez-vous pas?

Attraction: des effets spéciaux trop performants


Source : YouTube

 Ce film russe réalisé par Fiodor Bondartchouk a généré diverses réactions par rapport aux personnages et leurs histoires.

Cependant, il est évident que la conception par ordinateur est incroyable dans ce film. Notamment pour un film russe, un pays qui ne met pas souvent l’accent sur les grands effets spéciaux dans ses films.

Les derniers effets spéciaux numériques

En outre, il s’agit du premier film russe sur les extraterrestres, et ses créateurs ont fourni beaucoup d’efforts. Regardez par exemple la scène de la bande-annonce. L’énorme vaisseau extraterrestre atterrit sur une zone de Moscou, détruisant sur son passage des bâtiments immenses, des ponts et des stades.

Source : artofvfx

Il est difficile de croire que tout ceci est le fruit du travail des designers graphistes. Or, la destruction des bâtiments n’est pas le seul exemple dans ce film. De ce fait, il existe une scène durant les premières minutes du film, dans laquelle, les acteurs attendent le début de l’histoire.

De plus, toutes les scènes de fond et à l’intérieur du vaisseau spatial. Ainsi que celles des combats avec les extraterrestres, ont été tournées dans un plateau avec fond vert, d’après le réalisateur. 50% des scènes du films sont réalisées par ordinateur.

La seule question qui se pose est : “Comment ont fait les acteurs pour imaginer les visiteurs de l’espace, afin de pouvoir incarner de manière réaliste leur rencontre avec eux? “

Les effets spéciaux « Game of Thrones » : Avant et après


Source : Flickr

Attention, Spoilers. Si vous n’avez pas regardé la septième saison de Game of Thrones, il vaut mieux que vous avanciez la vidéo jusqu’au film suivant ou que vous gardiez vos yeux fermés et vos oreilles couvertes durant quelques minutes.

Etes-vous prêt? C’est l’heure de se rappeler de l’incroyable scène de l’attaque des troupes Lannister dans le quatrième épisode de la saison.

Les scènes les plus difficiles à créer

Si vous avez regardé la série, vous vous rappelerez le moment épique où une horde de Dothrakis, soutenue dans l’air par l’un des dragons de Daernerys, élimina l’armée Lannister.

On raconte que ces scènes-là sont les plus difficiles à créer. En effet, à l’exception du dragon volant, la plupart des images ont été tournées dans la vie réelle. Oui, vous avez bien entendu.

Source : businessinsider

Les créateurs de la série prirent leur temps pour brûler plusieurs doublures et faire exploser les charettes à l’aide d’explosifs placés avec précaution.

Et les extras travaillèrent également du mieux qu’ils purent, et regardez la quantité de fausses cendres que les spécialistes lancèrent sur le champ pour reconstituer la terre brûlée.

Nous sous sommes toutefois un peu éloignés du plus important car la cerise sur le gâteau, c’est le dragon bien sûr. Dans ce cas, les concepteurs utilisèrent plusieurs astuces techniques afin de reconstituer la présence d’un énorme dragon mythologique sur le plateau du tournage.

Toutes les images par derrière le dragon ont été réalisées à l’aide de caméras spéciales perchées sur des câbles et des drones. Une fois réalisées, un dragon dessiné et une Emilia Clarke bien réelle furent ajoutés à la scène.

Source : demilked

L’actrice dût par ailleurs tourner quelques scènes séparément en montant sur une machine spécialement créée pour l’occasion.

Mais la ressemblance avec un dragon est faible !

Par conséquent, Emilia dût recourir à son imagination et jouer comme si elle voyageait vraiment sur un énorme dragon dans les cieux de Westeros.

Autour de l’actrice, il n’y avait même pas de faux nuages. Toute la scène fut tournée sur fond vert. Une situation similaire fut vécue dans le sixième épisode de la saison. Dans lequel, Daenerys et son dragon arrivèrent à sauver Jon Snow et son équipe.

Après les classiques tournages sur les plateaux, Emilia put participer dans les scènes en plein air avec les autres sur une île au beau milieu d’un lac gelé.

Mais, comment le dire, on peut voir l’énorme dos du dragon. C’est vers ce point exactement que les acteurs couraient pour tenter de se sauver de l’armée des morts.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

Histoires vraies des navires pris dans une tempête

Les 10 animaux à éviter quand vous êtes en vacances