in

5 enfants qui se sont distingués par des comportements bien singuliers

L’article continue en page suivante

On connait tous quelqu’un qui a des enfants turbulents ou parfaitement ingérables et qui lui pourrissent constamment la vie. Bien sûr, au bout du compte, les parents finissent par remettre leurs enfants dans le droit chemin et a force de punitions et de leçons de morales, même les enfants les plus têtus et les plus malicieux finissent par rentrer dans le rang et s’assagir.

 

Mais il y a toujours des exceptions pour confirmer la règle, et certains enfants resteront toujours incorrigibles et continueront à faire les bêtises en regardant leurs parents du coin de l’œil. Découvrons ensemble des enfants qui se sont distingués par des comportements bien singuliers.

 

Un gamin espiègle nargue Steven Gerrard

Source : Youtube

Le Football c’est le fair-play, on ne le répétera jamais assez. Les plus grands joueurs ne sont pas ceux qui marquent les buts ou qui font gagner leurs équipes. Ce sont plutôt ces joueurs modestes qui arpentent le terrain avec un esprit positif et qui voient le sport comme un noble moyen de consolider les liens humains.

Mais il faut croire qu’en Angleterre, le football est une religion. Et les supporters des clubs inventent sans cesse des chansons à la pelle pour narguer leurs adversaires et les défier sur le terrain ou à l’extérieur.

Les provocations sont donc monnaie courante entre supporters et parfois même joueurs de différents clubs. Mais si la plupart de celles-ci sont souvent assez violentes verbalement, et pouvant même escalader vers une rixe à proprement parler, la provocation que vous allez suivre est sans nul doute la plus mignonne et probablement la plus espiègle de toute l’histoire du football.

Une légende parmi les supporters

Dans les couloirs du mythique Stamford Bridge, les joueurs du Chelsea et de Liverpool font leurs entrée sur le gazon, accompagnés des jeunes mascottes de leurs clubs respectifs. La tradition veut en effet que chaque joueur intègre le terrain. Et ce, en tenant par la main un jeune enfant censé représenter l’espoir et l’innocence.

Cependant notre petit diable aux couleurs de Chelsea s’arrête en plein milieu du couloir en stoppant la procession de sa propre équipe. Et il attend que Steven Gerrard, le capitaine de Liverpool passe devant lui pour le héler.

Le joueur s’approche alors de ce jeune garçon qui semblait vouloir lui dire quelque chose. Et qui voulait attirer son attention, bien qu’il soit la mascotte de l’équipe adverse.

Le jeune garçon tend alors la main dans un geste pour saluer Gerrard. Et dès que celui-ci lui tend la main à son tour, le gamin lui fait un pied de nez très professionnel.

Source : ohmygoal

Le capitaine de Liverpool ne sachant où cacher son embarras, lui tapota la joue et se dépêcha de quitter les lieux. Mais au grand dam du joueur, la scène a été entièrement filmée. Et le jeune garçon est devenu une légende parmi les supporters de Chelsea.

Deux enfants avec des comportements bien singuliers

Source : Youtube

C’est ce que vous diront la plupart des parents qui ont deux rejetons masculins ou plus. Les garçons, c’est bien connu, sont en général beaucoup plus turbulents que les filles. Et leurs bêtises sont plus flagrantes aussi.

Mais ces mêmes parents vous diront aussi qu’il n’y a rien de plus agréable que de voir ses enfants être complices dans la vie, en formant un duo inséparable. On peut dire sans se tromper que c’est le cas de ces deux frères, complices dans leurs méfaits.

Le papa n’arrête pas de rire…malgré la grande bêtise

Appréhendés par leur papa dans la salle de bain, en flagrant délit de barbotage de peinture, ces adorables petits bouts de chou sont si drôles et si mignons, qu’ils font rire leur père qui voulait les punir au départ.

Les deux petits garçons couverts de gouache de la tête aux pieds vont faire face à leur papa avec tout le sérieux du monde. Lorsque celui-ci leur demande quelque chose, le benjamin regarde l’ainée et essaye au mieux de l’imiter et de donner la même réponse. Ce qui ne manque pas de les faire s’emmêler les pinceaux dans un grand moment d’hilarité digne des meilleurs cartoons.

Tout cela bien sûr pour le plus grand plaisir du papa qui cache avec peine son envie de lâcher un bon gros fou rire. Lorsque ce dernier n’arrive plus à contenir le rire qui lui monte à la gorge, il essaye tout de même de reprendre un ton sérieux afin de réussir à gronder ses enfants.

Mais il a beau essayer il n’y arrive pas. Et on le comprend aisément lorsqu’on voit la frimousse colorée de ces deux petits séraphins inséparables. Et qui semble t’il, n’ont pas encore fini de faire des bêtises… toujours en duo.

L’enfant puni par supernanny

Source : Youtube

Si il y a bien une catégorie chez les enfants détestés par les adultes, c’est surement celle qui crie et râle sans raison aucune.  Ces enfants sont trop souvent pourris gâtés par leurs parents qui font tout pour éviter qu’ils ne commencent à pleurer et à crier jusqu’à en réveiller les voisins.

Ces enfants ingérables ont besoin de plus d’autoritarisme et de sévérité, choses que leurs pauvres géniteurs ne possèdent pas. Ils doivent alors appeler la cavalerie pour venir à leur secours, une personne qui a l’habitude de mater les enfants terribles. Une personne qui a beaucoup d’expérience, comme une nounou ou une gouvernante.

Il fallait demander de l’aide

C’est ainsi que ce jeune couple britannique a fait appel à la Supernanny anglaise pour essayer de dompter leur garçon très turbulent. Comme toutes les Supernanny, cette dernière cache une nature tendre sous des dehors austères et sévères.

Mais le garçon dont elle aura la tache de discipliner lui donnera bien du fil à retordre. Ce petit diable nommé Charlie, ne tient jamais en place. Et il ne laisse pas passer une seconde sans qu’il ne cause d’ennuis.

Lors d’une séance de coaching avec toute la famille réunie, le gamin saute sur l’occasion pour refaire des siennes. Et ce, en volant cette fois le bouchon d’un marqueur et en refusant de le rendre à sa mère.

Supernanny intervient bien évidement pour tenter de recadrer Charlie. Et elle va lui imposer d’aller au coin et d’y rester trois minutes en guise de punition. Mais le petit chenapan n’a cure du ton autoritaire de la super nounou. Et il se débat comme un diable pour ne pas rester au coin.

Un enfant avec un comportement bien singulier

Il faudra à la super nounou anglaise 66 tentatives avant de finalement avoir raison du petit Charlie, et qu’il se résigne finalement à subir sa punition. En effet au 67eme aller retour, le jeune monstre finit par se calmer. Et il reste au coin pendant les trois minutes ordonnées par Supernanny.

La jeune super baby-sitter britannique a fini par avoir gain de cause. Mais au prix d’une fatigue immense. Tant pour elle que pour le petit morveux, qui tout compte fait mériterait peut être une punition plus substantielle, car il semble évident qu’il recommencera dès qu’il le pourra.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

Joe Biden estime que Poutine est « un tueur » et prévient qu’il « en paiera les conséquences »

joe biden chute

Joe Biden chute à trois reprises en montant dans son avion