in

Les lions du Roi Lion sont différents des lions réels.

Actuellement, le remake de Disney du Roi Lion est projeté dans les salles de cinéma du monde entier. Attendu depuis longtemps, le film, créé en numérique, n’est en fait qu’une nouvelle version du film d’animation sorti en 1994, avec des lions plus réalistes cette fois-ci. Intéressant ! Sauf qu’en regardant de plus près, on se rend compte que les lions ne sont pas si réalistes que cela et qu’il existe de grandes différences entre ceux de Disney et ceux de la vie réelle. Cela montre alors que Disney a pris ses libertés, à commencer par les changements apportés au look, à la structure sociale des lions et à leur comportement, que ce soit dans le film d’animation ou dans le remake.

 

Changements obligés et nécessaires pour les besoins du scénario, afin de mieux adapter l’histoire, n’est-ce pas ? Bien évidemment ! Aujourd’hui, nous allons donc nous pencher sur certains aspects qui nous montrent à quel point les lions du Roi Lion sont différents des lions réels.

 

Quelle couleur pour la crinière ?


Source : Radio Canada

La crinière représente le plus grand atout chez le lion mâle. Symbole de supériorité génétique, de virilité, de compétences à la chasse, de force et de rétention de chaleur dans le corps, c’est aussi un critère d’attrait pour la lionne, surtout lorsqu’elle est de couleur noire.

Vous imaginez ? Un lion à la crinière noire attirera plus une lionne que s’il possédait une crinière de couleur claire, car pour les femelles, ceci signifie alors un partenaire puissant, capable de fournir la nourriture et de protéger les siens, deux critères essentiels recherchés par la femelle.

Un détail qui cloche

Or, en regardant le remake de Disney du Roi Lion et le film d’animation, vous découvrirez qu’aucun lion ne possède de crinière noire, hormis le vilain Scar.

Comment comprendre alors que les femelles du Rocher de la Fierté aient pu être attirées par Mufasa ou Simba ? Disney aurait très bien pu ajouter au moins quelques touches de noir dans la crinière de ces deux-là afin d’indiquer leur force et leur attrait en tant que mâles. Vous remarquerez sans doute des différences en roi lion !

Le lion mâle, persona non grata ?


Source : Le Devoir

Ce point est peut-être le seul où Disney se rapproche plus des habitudes des lions dans la réalité, que ce soit dans son remake ou dans son film d’animation.

La décision de Simba de s’enfuir du Rocher de la Fierté après la mort de son père pour laquelle il se sent responsable, après que son oncle Scar le lui ait fait croire, est prise suite à l’ordre que lui donne ce dernier de s’enfuir et de ne plus jamais revenir.

Et c’est un peu ce que les lions mâles font réellement dans la vraie vie, ces derniers pouvant quitter leur clan lorsqu’ils sont encore jeunes. Contrairement aux femelles qui quittent rarement la troupe dans laquelle elles sont nées et où elles passent toute leur vie.

Les mâles, eux, ne sont pas destinés à rester dans le même clan leur vie entière et en sont parfois chassés par le lion dominant ou par les lionnes qui y règnent, et ce dès qu’ils ont atteint leur maturité sexuelle, généralement entre l’âge de deux ans et quatre ans.

Des différences en roi lion

Il s’agit surtout d’une question de diversité génétique, assortie du besoin d’assurer des lignées saines parmi les espèces. Les lions mâles doivent alors quitter leur clan, rarement en compagnie de lionnes, et sont alors souvent amenés à voyager très loin en parcourant des distances très importantes, sans toutefois fonder leur propre territoire.

Ils deviennent alors des lions nomades, se contentant de se nourrir de charognes à cause de leur manque d’habileté à la chasse en comparaison avec les femelles. Pourtant, ils forment ensemble une « coalition » et sont parfois rejoints par d’autres jeunes lions mâles. Ils établissent alors leur propre clan, mais pour cela, ils doivent combattre un autre lion mâle issu d’un clan différent afin de prendre sa place.

Autre destin si c’était dans la nature

Mais revenons au Roi Lion. Dans une scène du film de Disney où notre héros est déjà un jeune lion adulte et mène sa vie loin des siens. Son amie d’enfance Nala croise son chemin et lui demande de retourner au Rocher de la Fierté, ce qu’il accepte de faire docilement.

Or, savez-vous que si cela se produisait dans la vraie vie, Simba ne serait jamais retourné là-bas, peu importe à quel point Nala le poussait à le faire, et serait plutôt parti au crépuscule retrouver un autre clan ? Imaginez alors à quoi ressemblerait l’histoire si Disney avait repris cet aspect-là dans le Roi Lion. Le film n’aurait bien entendu plus aucun sens !

Au royaume des lions, c’est la lionne qui porte la couronne !


Source : Elle

Chez les lions, il y a beaucoup plus de femelles que de mâles, et cela se voit bien dans le Roi Lion, que ce soit dans le film d’animation ou dans le remake. Or, savez-vous que dans la vraie vie, ce sont les lionnes qui règnent sur leurs clans, et non les mâles ?

Eh bien, au cas où vous l’ignoriez, les lions vivent essentiellement dans une société matriarcale, où ce sont les femelles qui règnent sur leurs propres clans et préservent l’ordre social. D’ailleurs, ce sont les lionnes qui élèvent les lionceaux, qui fréquentent les mâles, qui chassent et qui se chargent de superviser les espaces qu’elles occupent, tout en maintenant la paix avec les autres clans voisins.

La lionne a ses limites dans l’histoire

Même lorsque le clan s’agrandit et nécessite donc plus d’espace, ce sont encore une fois les lionnes qui s’occupent de tout ! En fait, elles se chargent de trouver un nouveau territoire où il y aura de la place pour tout le monde. Quant aux mâles, eh bien, ils ne jouent qu’un rôle reproductif. Bon, un peu plus que cela.

Encore faut-il savoir qu’ils n’interviennent que très peu dans la cohésion du groupe et le maintien de son territoire. Imaginez ce que cela donnerait si Disney avait décidé de se conformer à la réalité dans son film d’animation ou bien dans son remake.

L’histoire changerait complètement bien sûr. Au lieu de voir Mufasa conseiller Simba, nous verrons Sarabi, la mère de ce dernier, multiplier les conseils à son petit, ou plutôt à la petite Nala, sur la façon de régner sur le clan. C’est Sarabi d’ailleurs qui régnerait sur le Rocher de la Fierté et qui mourrait en tombant, et, des années plus tard, c’est Nala qu’on verrait monter au sommet à la place de Simba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les personnes riaient de ces maisons, jusqu’à ce qu’ils y entrèrent

Les monstres qui vivaient avant les dinosaures