in

Deux poneys et un cheval mutilés dans l’Yonne

poneys cheval mutilés
Dans la nuit de lundi au mardi 25 août, le président d’un refuge à Villefranche-Saint-Phal, dans l’Yonne, a été agressé par deux individus qui ont mutilés un de ses cheveux et deux poneys. Au lendemain, une enquête a été ouverte pour retrouver les responsables.

 

Le jeudi 27 août, la gendarmerie a dévoilé le portrait-robot de l’un des deux agresseurs présumés. Aujourd’hui, si cette affaire est aussi importante c’est aussi car elle fait écho à d’étrange série de morts violentes de chevaux mutilés.

 

Deux poneys et un cheval mutilés

poneys cheval mutilés
Source : RTL

L’affaire des chevaux mutilés se poursuit ! Dans la nuit du lundi au mardi 25 août, une énième attaque est survenue dans un refuge à Villefranche-Saint-Phal, dans l’Yonne où deux poneys et un cheval ont été mutilés.

En effet, cette nuit-là, deux individus se sont introduits dans le Ranch de l’espoir pour s’attaquer aux animaux. Le président des lieux, Nicolas Demajean, a d’ailleurs également été agressé.

Portrait-robot de l’un des agresseurs présumés

Suite à cette attaque, une enquête, confiée à la brigade de recherches d’Auxerre, a été ouverte, le mercredi 26 août.

Au lendemain, soit le jeudi 27 août, la gendarmerie a dévoilé sur sa page Facebook, le portrait-robot de l’un des agresseurs présumés.

Deux poneys et un cheval mutilés : Que s’est-il vraiment passé ?

poneys cheval mutilés
Source : midilibre

Mais que s’est-il vraiment passé durant la nuit où deux poneys et un cheval ont été mutilés, diriez-vous ? Eh bien, Nicolas Demajean raconte qu’il s’est réveillé après avoir entendu « les bruits des cochons » durant la nuit.

Ensuite, il a remarqué la présence de deux hommes dont il s’est rapproché. Il confie « l’un m’a sauté dessus brutalement ». Et c’est là que Nicolas a pris sa canne pour se défendre.

Blessé à l’avant-bras gauche

Il a aussi ajouté : « pendant cinq minutes on s’est bagarrés. J’ai sauvé ma peau parce qu’il était déterminé à me tuer ».

Malheureusement, le président du ranch a été blessé à l’avant-bras gauche avec une serpette. Après quoi les agresseurs ont tout simplement pris la fuite.

« C’est de la barbarie »

Quant aux animaux, le président du refuge affirme que ses deux poneys ont été lacérés à l’arme blanche et un de ses chevaux de selle avec une balafre de 20 cm.

C’est ainsi qu’il a admis que : « il n’y a pas de mots. C’est de la barbarie, de la cruauté. Et un acte gratuit car ces animaux ne peuvent se défendre ». Et il faut dire que ce n’est pas à tort !

Chevaux mutilés : une série de morts dans toute la France

poneys cheval mutilés
Source : lunion

Toutefois, ce n’est pas la première fois que des chevaux se font mutiler en France. Cette affaire fait en réalité écho à bien d’autres séries de morts violentes où des chevaux sont mutilés, dans le Jura, la Somme et le Puy-de-Dôme notamment.

Mais pour l’heure, le procureur a indiqué que le parquet ne dispose « d’aucun élément permettant de faire le lien » avec les autres cas de mutilation de chevaux.

La Fédération française d’équitation se porte partie civile

En attendant que lumière soit faite sur cette affaire, la Fédération française d’équitation a déclaré dans un communiqué qu’elle se portait partie civile aux côtés des propriétaires de chevaux, poneys et ânes tués ou mutilés, dès lors que ceux-ci ont déposé plainte.

Mais pourra-t-on résoudre enfin la mystérieuse affaire des chevaux mutilés ? Pour l’instant, rien n’est encore sûr. Néanmoins, le portrait-robot pourrait certainement apporter bientôt de nouvelles réponses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les situations les plus gênantes des présentateurs de télévision

Katie Page : une femme adopte deux enfants séparément et découvre une surprise