in ,

Des réponses pour les questions fréquemment posées

Il est tout à fait normal de se poser des questions, c'est même vivement conseillé pour comprendre mieux ce qui arrive autour de nous ! Ces questions peuvent être sérieuses, étranges, parfois farfelues, mais elles ne sont jamais bêtes ! Heureusement, il existe presque toujours une réponse pour chacune de ces questions.

 

Vous vous êtes déjà demandé ce qui se passe lorsqu’on trait des vaches la nuit au lieu du matin, ou quand on souffle une bulle de savon alors qu’il fait très froid dehors ? Ou encore, savez-vous ce qui arriverait si un astéroïde tombait en plein océan ? Eh bien, nous allons apporter une réponse à toutes ces questions et bien d’autres ! Installez-vous donc confortablement et apprêtez-vous à faire de grandes découvertes aujourd’hui !

 

Et si une lamproie mordait la main de quelqu’un ?

Source : Youtube

Commençons notre article avec une des questions fréquemment posées ! Connaissez-vous la lamproie ? Il s’agit d’une très vieille espèce de poisson, dont la chair délicate était très appréciée au Moyen-Âge. Dépourvue de branchies, ce long poisson filiforme possède plutôt 7 trous de chaque côté de la tête qui lui permettent de respirer.

Une bouche qui ressemble à une venteuse

En revanche, bien qu’elle ne possède pas de mâchoire, la lamproie est surnommée « le vampire des eaux ». Et pour cause, cette créature se nourrit du sang d’autres poissons sur lesquels elle s’accroche, grâce à sa bouche qui ressemble à une ventouse.

Source : logrami

Regardez bien cette bouche pourvue de toutes ces dents acérées à l’aspect effrayant ! Ce sont ces petites dents qui permettent à la lamproie de rester accrochée fermement au poisson dont elle veut aspirer le sang.

Par ailleurs, sa langue râpeuse et couverte de cartilage l’aide à râper les écailles ou la peau pour pénétrer ensuite la chair. Mais, savez-vous ce qui se passerait si une lamproie mordait la main de quelqu’un ? Eh bien, cet homme en a fait l’expérience ! et voici la vidéo :

Source : Youtube

La lamproie a vite fait de mordre sa main qu’il a eu du mal à libérer, tant la force avec laquelle elle s’y accrochait était grande. Finalement, il a pu débarrasser sa main de cette ventouse buccale, sans être blessé par cette créature hors du commun !

Et si on verse du jus de citron sur la terre ?

Source : linfodurable

Le citron est un aliment connu pour ses vertus et ses bienfaits. Mais ceux qui se passionnent pour le jardinage vous diront un autre de ses atouts miracles que vous ne connaissez sans doute pas !

Eh bien, savez-vous ce qui se passe si l’on verse du jus de citron sur la terre ? C’est une des questions fréquemment posées.

Les plantes vont pousser plus rapidement ! Eh oui ! Pour cela, il suffit de mélanger du jus de citron avec de la terre et le tour est joué ! En voilà donc une solution simple et naturelle pour faire pousser rapidement vos plantes.

Que faire avec la soie d’araignée ?

Source : futura-sciences

Que se passerait-il si l’on pouvait utiliser de la soie d’araignée ? Cette question, Randy Lewis se l’est probablement posée lui-même dans les années 80. Cet ancien chercheur qui travaillait dans l’armée américaine, avait même réussi à identifier les deux gènes responsables de la production de la soie chez l’araignée.

Selon lui, il s’agit d’un matériau aux propriétés remarquables. Elastique et plus résistante que l’acier et le Kevlar, cette soie pourrait même servir à de nombreuses utilisations dans des domaines bien spécifiques tels que le textile, la cosmétique ou encore la médecine.

La soie d’araignée différente des autres matériaux

En dehors des fibres ou des tissus, la soie d’araignée pourrait être utilisée pour fabriquer des gels médiaux, des fils de suture pour la chirurgie, etc.

Mais, bien entendu, utiliser de la soie d’araignée naturelle n’est pas chose évidente, il a fallu donc fabriquer une soie synthétique.

Et pour cela, on devait d’abord produire les protéines de cette soie d’araignée de manière artificielle, en clonant les gènes responsables de la soie d’araignée chez d’autres hôtes. Et ça, c’est un vrai travail !

Source : futura-sciences

En effet, les essais se sont multipliés pour transférer ces deux gènes chez différents hôtes comme la bactérie Escherichia coli, le ver à soie et même chez les chèvres ! D’ailleurs, ces dernières ont donné des protéines de soie d’araignée qui ont été extraites à partir de leur lait.

Mais le plus important, c’est que ces protéines obtenues à partir des chèvres ont des propriétés qui se rapprochent beaucoup de la soie d’araignée naturelle. Intéressant !

Et enfin, l’ultime étape consiste à transformer les protéines obtenues en fils de soie d’araignée synthétique. Et voilà ! Alors, si l’on parvient à produire de la soie d’araignée synthétique à l’échelle industrielle, d’après Randy Lewis, ce matériau aura un bel avenir devant lui !

[logora-synthese]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
explosion Liban missiles

Explosion à Beyrouth: le président libanais n’exclut pas l’hypothèse d’un missile

Accident avion Inde

Inde : au moins 18 morts et plus de 120 blessés dans un accident d’avion