in

Comment Vin Diesel dépense ses millions ?

Figure du cinéma depuis les années 90, Vin Diesel a conquis les grands amoureux du cinéma d’action grâce à ses biceps et à son charisme naturel qui font de lui aujourd’hui l’un des acteurs américains les plus populaires dans le monde, mais aussi l’un des plus riches et des plus rentables de tous les temps.

 

Vous voulez savoir d’où il détient sa richesse, et surtout ce qu’il fait de ses nombreux millions ? Alors, installez-vous très confortablement devant votre écran car aujourd’hui nous allons découvrir où vont les millions de notre cher « Dominic Toretto » ! Et croyez moi , ce n’est pas ce que vous croyez

 

Qui est Vin Diesel ?


Source : Forbes

Crâne chauve, tee-shirt moulant, souvent blanc, une paire de bras musclés et des pectoraux à faire mourir d’envie les filiformes. Vin Diesel, de son vrai nom Mark Sinclair Vincent, fait partie des plus grandes stars américaines du cinéma d’action.

Il a grandi dans un environnement de théâtre, puisque son beau-père était professeur et directeur de théâtre à New York. L’acteur âgé aujourd’hui de 52 ans, a foulé les planches dès son plus jeune âge. Par la suite, il a fréquenté le Hunter College à New York, où il a étudié l’anglais et l’écriture artistique. Et c’est avant de se tourner définitivement vers le cinéma.

Un passé loin d’être facile

Mais avant d’apparaître au grand écran et qu’on parle des dépenses de Vin Diesel dans les médias, les choses n’ont pas été faciles pour cet ancien videur de boîte de nuit. Il était obligé de travailler la nuit dans l’un des lieux les plus huppés de New York afin d’arrondir ses fins du mois.

Durant la journée, Vin Diesel enchaînait les auditions sans parvenir à décrocher un rôle qui lui permettrait de lui ouvrir les portes du cinéma. Ne plaisant pas assez à cause de son physique, trop blanc pour certains ou trop foncé pour d’autres, et déçu par cette situation, celui qui aspire à devenir acteur prend une décision en 1994.

Vin Diesel : Une star hors normes

Source : allocine

Vin Diesel écrit, produit, interprète, finance et réalise Multi-facial, un court-métrage de 20 minutes qui raconte la galère d’un acteur au chômage, et qu’il tournera en trois jours. Pour pouvoir financer son film, il n’hésite pas à vendre sa voiture. Mais ce sacrifice finit par payer et Vin Diesel voit son film occuper une place au festival de Cannes, et mériter même une belle ovation !

Ceci lui donne un fort sentiment d’optimisme, mais hélas, de retour aux Etats-Unis, sa carrière cinématographie peine toujours à décoller. En 1997, il décide alors de tenter un nouveau défi avec un nouveau film, un long-métrage cette fois-ci, qu’il intitule Strays. Il espère le vendre aux distributeurs lors du festival de Sundance cette année-là. Mais son projet tombe à l’eau.

Des petites dépenses de Vin Diesel avant la célébrité

Son film, personne n’en veut, et il ne reste plus rien des 50.000 dollars qu’il avait économisés en vendant des produits de bricolage afin de financer ce nouveau film. Vin Diesel croit donc à sa fin et se prépare à tourner pour de bon la page du cinéma, mais, contre toute attente, il n’échappe pas à l’œil vigilant des réalisateurs.

En effet, un beau jour, il est contacté par l’un des mastodontes de la réalisation cinématographique. Steven Spielberg, qui a regardé son long-métrage, lui propose un rôle dans son film de guerre Il faut sauver le soldat Ryan.

Bien qu’il soit petit, car son personnage d’Adrian Caparzo meurt assez rapidement, la fortune de Vin Diesel va connaître une bonne évolution. Il empoche un chèque de 100.000 dollars, le plus gros qu’il ait jamais touché jusqu’à ce jour-là, et bien sûr, un nom dont le public et le cinéma se souviendront à jamais. Depuis, les dépenses de Vin Diesel vont débuter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

La triste histoire de Michael Jackson

Les fois où les Simpson ont prédit le futur