in

Décès de Diego Maradona, la légende du football !

Le génie du ballon rond, Diego Maradona, est mort ce mercredi 25 novembre à tout juste 60 ans. Depuis, cette triste nouvelle a suscité une vive émotion, bien au-delà de l’Argentine et des supporters du football.

 

Mais alors, comment le glorieux Diego Maradona a t’il acquis son statut de légende du Football ? Comment a-t-il plus tard vécu les derniers mois de sa vie jusqu’a ce triste 25 Novembre 2020 ? Aujourd’hui c’est à ces interrogations et à bien d’autres encore que nous allons tenter de répondre.

 

Les débuts de Diego Maradona dans le football

Source : liberation

L’histoire de Diego Armando Maradon a commencé dans un bidonville des faubourgs de Buenos Aires. C’était en Argentine, où il a vu le jour le 30 octobre 1960. Malgré des années difficiles, Diego, passionné par le football, a impressionné les foules dès son plus jeune âge.

Ainsi, en 1969, il a été repéré par un entraîneur d’argentinos Juniors, un club professionnel. Il était alors, certes, maigre et petit, mais son talent était indéniable. Au point qu’il a honoré sa première sélection en équipe nationale en 1977, à l’âge de 16 ans, pour un match contre la Hongrie.

A ce moment, les recruteurs étrangers étaient nombreux à s’intéresser à lui. Et non sans raison ! Maradona incarnait l’avenir du football.

Une mise à l’écart jugée injuste

Toutefois, à l’âge de 18 ans, le prodige a vécu ce qu’il a appelé « la pire injustice » de sa carrière. En effet, le sélectionneur Cesar Luis Menotti l’a jugé trop jeune pour participer à la Coupe du Monde de 1978, organisée par l’Argentine.

Source : lesiteinfo

Cette mise à l’écart est d’autant plus mal vécue que l’Argentine était sacrée championne du monde pour la première fois. Une double frustration que Diego Maradona conservera toute sa vie comme une blessure.

Néanmoins, celui qui est surnommé « El Pibe de Oro » ou en français « Le gamin en or », prendra très vite sa revanche. Ainsi, en 1981, l’équipe de Boca Juniors a dépensé une fortune pour enlever le prodige aux Argentinos.

Le chemin vers la victoire

Mais après être devenu une idole à Boca Juniors, Maradona a été transféré dès 1982 au FC Barcelone pour la somme de plus de 7 millions de dollars, un montant énorme pour l’époque. Cependant, il n’avait jusque-là pas encore connu le succès attendu. Son expérience catalane a même été un fiasco.

Marquée par une hépatite, plusieurs blessures, et des polémiques, cette période lui a toutefois permis de remporter notamment une Coupe du Roi en 1983 contre le Real Madrid. Néanmoins, ce n’est qu’à partir de 1984, lors de son transfert à Naples que Diego Maradona connaîtra la consécration en Europe.

Maradona élevé au stade de divinité

Source : Youtube

Durant cette période, Maradona était au sommet de son art. Ainsi, lors de la Coupe du monde de 1986, organisée au Mexique, le footballeur, désigné capitaine de l’équipe d’Argentine, a disputé sa compétition la plus aboutie.

Incroyablement brillant sur le terrain, Maradona a inscrit en quart de finale, contre l’Angleterre, l’un des plus beaux buts de l’histoire du football. C’est également lors de ce match qu’il marquera un but de la main. L’arbitre n’avait en fait pas vu la faute et a validé le but.

La Main du Dieu

Mais les ralentis télévisés et les photographies feront la preuve de l’imposture. Plus tard, alors que ce but faisait polémique, Diego Maradona expliquera que c’est la « Main de Dieu ».

Suite à cela, en demi-finale, Maradona a inscrit deux buts contre la Belgique. Et en finale, contre l’Allemagne, il n’a pas marqué mais il a offert le but de la victoire à Jorge Burruchaga.

Ce qui a permis à l’Argentine de remporter la Coupe du Monde. A ce moment, son pays natal était à ses pieds. Mais l’ascension de Maradona ne s’arrête pas là !

Source : plus.lesoir

De retour en Italie, le numéro 10 était adulé par la population. Et ce n’est pas à tort ! Il a mené Napoli aux plus grands titres de son histoire jusqu’à le faire devenir l’un des plus grands clubs de l’Europe.

En effet, Maradona a enchaîné par un doublé Championnat-Coupe d’Italie, lors de la saison 1986-1987, puis il a remporté la Coupe UEFA en 1989, ainsi qu’un nouveau titre de champion d’Italie en 1990.

L’Argentin est devenu une icône aux yeux de ses fans !

A tel point qu’un courant religieux, l’Eglise Maradonienne, a été créé en son honneur en 1998. Sur la page Facebook de ce mouvement qui cumule près de 100.000 adorateurs, on peut lire : « notre religion est le football et comme toute religion, elle doit avoir un Dieu ».

De plus, le culte voué à Maradona dépasse les frontières de l’Argentine. Tous les pays sont représentés : de la Norvège au Mozambique, de Singapour à l’Afrique du Sud, de l’Espagne au Mexique.

Ainsi, la communauté des fidèles se réunit deux fois par an à date fixe pour les jours saints : Il y a le 29 octobre, le « Noël maradonien » et le 22 juin, les « Pâques maradoniennes », en l’honneur du célèbre match face à l’Angleterre en quart de finale de la Coupe du monde 1986.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
migrants campement

Paris : Plusieurs centaines de migrants montent un campement place de la République

les stars téléréalité clashent Manon Marsault

Après sa Lamborghini, Manon Marsault a un souci avec sa maison à Dubaï