in

Ces écoles sont dans un état catastrophique et parmi les plus pénibles!

D’une grotte transformée en classe en Syrie à une école presque cachée dans les nuages dans les montagnes du Sichuan, en Chine,

 

Découvrez les écoles parmi les pires du monde. Ces écoliers souffrent vraiment !

 

Syrie : Une salle de classe dans une grotte

 Syrie Une salle de classe dans une grotte

Source : unicef

Comme des milliers d’enfants dans le monde, un groupe de jeunes Syriens qui vivent dans la campagne d’Idleb se préparent tous les jours pour aller à l’école. Sauf que leur classe ne ressemble à aucune de ces salles de cours équipées de bureaux et de tableaux que l’on connaît tous.

En réalité, il s’agit d’une grotte sombre que deux anciens enseignants ont décidé d’utiliser comme école de fortune, afin de ne pas priver les enfants de cette région de leur éducation.

Ces jeunes élèves y vont donc et y apprennent l’alphabet, l’arabe, l’anglais, les mathématiques, ainsi que les leçons sur la religion. Certes, ces enfants étanchent leur soif d’apprendre.

Une école vraiment dans un état catastrophique

Néanmoins, ils doivent supporter les nombreuses difficultés qui accompagnent leur apprentissage car la grotte est sombre, sujette aux inondations les jours de pluie, et ne dispose ni de chaises ni de tables. Ce qui oblige les enfants à s’asseoir à même le sol et à supporter les douleurs au dos et aux pieds.

Ceci sans parler bien sûr des risques d’attaque qu’ils confrontent tous les jours sur le chemin de l’école. Mais pour ces enfants syriens, l’essentiel c’est de continuer à aller à l’école, quel qu’en soit le prix, dans l’espoir qu’un jour, ils retrouveront leurs vrais bancs d’école.

Bref ! En raison de toutes ces conditions pénibles qui ne les empêchent pas d’étudier, ces braves enfants sont devenus un vrai symbole de courage et de détermination à travers le monde. On ne peut que leur souhaiter beaucoup de courage !

Ecole dans les nuages en Chine

Source : medium

Dans le village du Gulu, un petit village situé dans les montagnes du Sichuan, en Chine, les jeunes enfants se réveillaient tous les jours très tôt pour aller à l’école. Normal ! Vous allez me dire. En revanche, vous serez surpris d’apprendre que ces élèves devaient le faire pour une bonne raison.

En effet, ils doivent marcher pendant des heures pour arriver à leur école primaire, qui était presque dissimulée dans les nuages ! Non seulement cela, mais ces enfants devaient également emprunter un chemin très difficile afin d’y arriver.

école en chine dans montagnes du Sichuan-pires écoles

Source : medium

Il suffit de regarder de près ces images affolantes et vertigineuses qui montrent des enfants en train de parcourir les chemins montagneux dangereux pour comprendre un peu ! Néanmoins, ces enfants du village savaient très bien qu’ils n’avaient pas d’autre choix que d’emprunter cette route.

Certes, ils finissaient par arriver à leur école, mais au prix d’un très grand effort et en redoublant d’attention et de vigilance, au risque même de leur vie ! Heureusement pour ces élèves, tout cela n’est plus qu’un lointain souvenir maintenant car l’école a fermé ses portes pour de bon en 2011. Certes, ces enfants ont vécu une expérience difficile, mais au moins, ils s’en sont sortis bien forgés !

Ian Mikardo : une des pires écoles au monde

Ian Mikardo pires écoles

Source : ianmikardo

Nombreuses sont les personnes en Angleterre qui connaissent ou qui ont déjà entendu parler de l’école « Ian Mikardo », en Angleterre. Mais ceux qui osent y pénétrer pour y faire un tour ou pour y réaliser un reportage découvrent en fait que cette école pour garçons n’est pas une école comme les autres.

En effet, l’école « Ian Mikardo », qu’on trouve dans l’un des quartiers les plus pauvres de la capitale Londres, accueille des garçons âgés de 11 ans à 16 ans qu’on a jugé incontrôlables et difficiles à maîtriser en classe !

Nous parlons là de garçons souffrant de troubles comportementaux, de difficultés sociales ou financières, ou qui ont été exclus de leurs anciennes écoles pour une raison ou pour une autre.

Dans cette école, les garçons se voient enseigner les règles de bonne conduite comme l’empathie et le respect, et apprennent à mieux s’occuper de leur hygiène personnelle. De plus, ils disposent d’un certain confort dans cette école et prennent aussi des cours de nettoyage, de repassage et de cuisine.

Même le règlement interne est différent de celui des autres écoles..

Ou plutôt, il n’y a pas vraiment de règlement interne à suivre à l’école « Ian Mikardo ». En effet, les punitions, les sanctions, les uniformes, et même les récompenses sont absents dans cette école. Elèves et personnel s’appellent par leurs prénoms, en toute familiarité.

Source : ianmikardo

Les visiteurs de cette école, à qui tout semble normal au début, effectuent donc leur tour, ce qui leur permet de découvrir un autre univers scolaire qui les fascine malgré eux. Toutefois, cette visite pourrait leur causer un véritable choc car il peut leur arriver d’entendre des garçons prononcer des mots grossiers, de les voir se battre ou de se faire subtiliser leur téléphone par l’un d’eux !

Mais heureusement pour ces gens, le personnel est là pour rappeler à ces élèves les bonnes manières et leur apprendre à mieux se conduire entre eux et avec les étrangers. Eh ben ! Les visiteurs peuvent se sentir mi-figue mi-raisin en sortant de l’école « Ian Mikardo », certes.

Cependant, ils ne pourraient s’empêcher de ressentir une grande satisfaction en voyant que même les enfants les plus difficiles ont une chance de construire leur avenir grâce à ce type d’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

À 45 ans, Rick Ross a enfin obtenu son permis de conduire

10 serpents venimeux parmi les plus mortels au monde