in

Ces 10 créatures géantes vont sûrement vous impressionner

Du Brésil, en passant par l’Afrique du Sud et jusqu’aux Îles Salomon, aujourd'hui nous allons vous faire découvrir 10 créatures géantes découvertes par hasard.

 

Oui, c'est incroyables mais vrai !

 

Le poisson-chat géant du Mékong

Le poisson-chat géant du Mékong

Source : alchetron

Vous connaissez certainement Le Mékong, le quatrième plus grand fleuve d’Asie. Il traverse la Chine, la Thaïlande, la Birmanie, le Vietnam, le Laos et le Cambodge.

Ce que vous devez ignorer par contre, c’est que ce fleuve majestueux cache l’une des plus grandes créatures d’eau douce.

Je parie que vous mourrez d’envie d’en savoir plus sur cette créature hors du commun. Pour ce faire, un voyage s’impose !

Direction le bas du Mékong, au Vietnam

Vous voilà à bord d’une barque artisanale, accompagné d’un pêcheur local chevronné. Il vous conduit vers le chenal principal du fleuve. Là où la profondeur de l’eau dépasse largement les 10 m.

Tandis que vous naviguez, ébahi par la splendeur du paysage, le pêcheur vous parle avec engouement de la fierté nationale. Qui n’est autre que le poisson-chat géant du Mékong.

Dans son récit, Il vous apprend que cette bête massive est le plus grand poisson d’eau douce. Il vous dit que celui-ci atteint facilement les trois mètres de long pour 300 kg.

Une créature géante rarement vue

Ce n’est pas que le gentil pêcheur vous ennuie, mais après plusieurs heures dans l’eau, vous voulez voir de vous-même ce poisson colossal.

Malheureusement, votre guide vous explique que cette espèce est en voie de disparition, à cause de la surpêche et de la qualité générale de l’eau qui se dégrade. Du coup seuls, quelques chanceux auront le privilège de croiser un poisson-chat géant du Mékong en vrai.

De retour à la maison, vous êtes déçu certes, mais vous en savez davantage sur cette créature d’exception. Et vous prenez aussi le temps de songer à l’impact néfaste que nous avons sur d’aussi belles espèces.

Une créature géante marine très étrange

Source : cbc

Début 2020, lorsque Nerida Wilson, une océanologue biologiste, rejoint son équipe de scientifiques pour une expédition de routine au large de l’Australie-Occidentale, elle ne s’attend pas du tout à marquer l’histoire.

Elle est dans la cabine d’observation de son navire scientifique, son seul souhait est de tomber sur une baleine bleue ou un grand requin dans son milieu naturel. Quand elle aperçoit une créature étrange qui n’apparaît sur aucun de ses bouquins.

Il s’agit d’une espèce de corde énorme en forme de spirale lumineuse de 119 mètres de long, qui flotte dans les profondeurs de l’océan.

Une nouvelle espèce marine

Face à cette découverte extraordinaire, elle appelle toute l’équipe à venir dans la cabine. Tout le monde est stupéfait, Nerida vient de découvrir une nouvelle espèce marine géante.

L’équipe décide alors de la nommer siphonophore. C’est ainsi que cette jeune biologiste, marque l’histoire à tout jamais en découvrant ce curieux spécimen.

Source : cbc

La jeune scientifique a dû sacrifier plusieurs années de jeunesse, en les dédiant à de longues études très difficiles. Mais son travail a fini par payer, ce n’est pas tous les jours qu’on découvre une nouvelle espèce.

Cependant, Nerida et son équipe ne sont pas près de se reposer, puisqu’il leur reste à étudier plus en détail cette incroyable créature. Espérons que dans les années à venir, ils parviendront à trouver davantage d’informations sur cet être d’exception.

Un rat géant découvert sur les îles Salmon

Un rat géant découvert sur les îles Salmon

Source : nationalgeographic

Imaginez que vous êtes garde forestier dans les Îles Salomon. Vous profitez du cadre magnifique de cette chaîne d’îles, à 1800 km des côtes australiennes. Tout en effectuant un travail très important et gratifiant. Ce que vous désirez le plus est de veiller à la prospérité de plusieurs espèces uniques.

Sauf que ce jour de novembre 2015, pendant une ronde de routine, vous apercevez une bête énorme tomber d’un arbre gigantesque de plus de 10 m. Vous vous empressez d’aller sur place, pour essayer d’aider la pauvre bête et aussi par curiosité. Cela fait des années que vous êtes aux Îles Salomon et cette créature géante vous est inconnu.

Un énorme rat

Une fois au pied de l’arbre, vous constatez qu’il s’agit d’un rat énorme, il fait plus d’un demi mètre de long, il est aussi gros qu’un Bulldog Anglais. Ce spécimen a de grandes dents pointues et une longue queue écailleuse. Cette découverte vous surprend, mais en bon garde forestier. Ce qui vous importe le plus est de venir en aide à cette pauvre bête mourante.

Malheureusement, cette grande créature ne survit pas à la chute

Et avec ce décès vous avez le sentiment d’avoir failli à votre mission, mais vous décidez quand même de récupérer le corps et de l’envoyer au Queensland Museum. En vous disant que la mort de cet animal ne devrait pas être vaine et qu’il mériterait qu’on en sache plus sur lui.

Ainsi quelques semaines plus tard, alors que vous avez repris votre train de vie normal, l’institut Queensland, vous contacte pour vous apprendre que vous êtes à l’origine de la découverte d’une espèce inconnue jusqu’à lors.

Ce rat appelé Vika, a longtemps fait partie du folklore local, mais personne ne croyait en son existence, jusqu’à votre découverte accidentelle. Voilà de quoi être fier !

Le plus long de tous les poissons osseux vivants

Source : adriaticnature

Qui n’aime pas le hareng fumé ou mariné ? En tout cas moi j’en raffole et je suis sûr que vous aussi, vous adorez, surtout pour accompagner vos soirées apéro en famille ou entre amis.

Si vous êtes, donc, d’aussi fervents amateurs de ce poisson salé à souhait, vous ne serez pas contre plus d’informations sur le régalec. Sans doute, maintenant vous êtes en train de vous demander ce qu’est le régalec.

Eh bien ! C’est le roi des harengs

Il est loin des petits 20 cm que font les harengs que vous avez l’habitude de déguster. Sa majesté des harengs mérite vraiment son nom, puisquil est le plus long de tous les poissons osseux vivants.

Il est pêché par hasard, pour la première fois en 1772, par le biologiste norvégien Peter Ascanius. Ce dernier décrit un poisson de plus de 17 m de long pour 272 kg, de quoi faire des milliers de filets fumés !

Voilà une espèce très rare

Vous voyez, j’étais sûr que le régalec allait vous régaler ! Malheureusement, il est peu probable que vous tombiez un jour sur le roi des harengs. C’est une espèce très rare, que seuls quelques veinards ont pu pêcher dans la mer Adriatique. Et encore, ils n’ont eu droit qu’à des spécimens ne dépassant pas les 3 m.

Mais au moins, vous savez maintenant qu’une telle espèce existe. Et si un jour, vous vous retrouvez dans le bras de la Méditerranée, en Italie, en Croatie ou en Grèce, vous pouvez regarder l’océan en vous léchant les babines. Peut-être que votre gros appétit pour le poisson fumé attirera le roi des harengs !

Le porc monstre ‘Hogzilla’: une très grande créature

porc monstre 'Hogzilla': une très grande créature

Source : reddit

Vous connaissez sûrement Godzilla et Hogzilla, ça vous dit quelque chose ? Probablement rien ! Hogzilla est composé de Hog, porc en anglais et de Godzilla et il a vu le jour en 2004 dans l’État de Géorgie aux États-Unis.

Vous vous demandez certainement : Quesqu’ils nous ont encore pondu ces amerlocs débordants d’imagination ? Détrompez-vous Hogzilla, n’a rien d’imaginaire. Le voici même en photo.

Cette image est assez surprenante et surtout intrigante. Mais comme je vous l’ai dit, ce monstre est bien réel. Il s’agit d’un hybride de sanglier sauvage et d’un porc d’élevage.

Une grande créature…voire gigantesque

, puisqu’il mesure 3,7 m de long et pèse 450 kg. Ce qui fait de Hogzilla le plus grand des porcs domestiques et des sangliers sauvages. Il est abattu, puis enterré, par le chasseur Chris Griffin, l’homme debout sur la photo, le 17 juin 2004.

Vous voyez, il n’y a pas que des Fake News, dans les images provenant du pays de l’Oncle Sam. J’ai l’impression, que vous trouvez cette bête tellement monstrueuse, que vous doutez toujours de la véracité de cette photo.

Et le fait que Chris Griffin ait enterré le cadavre, au lieu de l’empailler pour en garder la preuve, ne fait que vous conforter dans vos suspicions.

Sauf qu’il est réel

Eh bien ! Lorsque la photo de Hogzilla s’est retrouvée sur Internet en 2004 tout le monde a pensé à un canular. Mais National Geographic a exhumé le corps en 2005 et a confirmé que Hogzilla existe vraiment.

Maintenant que vous savez que l’existence de Hogzilla est bien avérée, Il ne vous reste plus qu’à chercher le documentaire de National Geographic qui parle plus en détail de cet animal hors du commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Cristiano Ronaldo est-il homosexuel ? La rumeur relancée

Bella Poarch : La reine du Tik Tok et la nouvelle chanteuse à succès