in ,

Besançon : 60 chats découverts morts dans un congélateur

chats morts congélateur
Le mardi 28 juillet, les policiers de Besançon ont trouvé près d’une soixantaine de chats morts dans le congélateur d’un habitant. Tandis que d’autres, encore vivants, étaient en très mauvais état de santé.

 

Interrogé par les autorités, le propriétaire de ces animaux, âgé de 77 ans, s’est défendu de toute maltraitance. Aujourd’hui, la SPA estime que le retraité serait atteint du syndrome de Noé, une maladie mentale.

À voir aussi :

 

60 chats découverts morts dans un congélateur

chats morts congélateur
Source : Sudinfo

Les policiers de Besançon ont fait, le mardi 28 juillet, une étrange découverte. Chez un habitant, ils ont trouvé près de 60 chats morts dans un congélateur. Pire, chacun d’eux était soigneusement emballé et accompagné d’un petit mot mortuaire personnalisé.

Sans surprise, cette scène macabre n’a pas manqué de scandaliser la Société protectrice d’animaux (SPA). Et on comprend pourquoi !

D’autant plus que la maison où vivaient les animaux est pour le moins insalubre. Les autorités ont en effet découvert des excréments canins et humains jonchant le sol. Mais aussi des montagnes de sacs poubelles à l’extérieur.

Un « parc arboré »


Source : RTL

Et ce n’est pas tout ! Autour de la maison, le propriétaire, âgé de 77 ans, a installé un haut grillage pour empêcher les animaux de s’échapper. Il avait également construit des cages et des box qui servaient à entasser ses chats dans des compartiments.

Par conséquent, les dizaines de chats, toujours vivants, déambulaient dans la maison et dans le jardin en très mauvais état de santé. Certains présenteraient même des symptômes du typhus, du coryza ou encore de la gale.

Et le plus étonnant est que le retraité estime avoir complètement aménagé sa maison pour le bien-être de ses animaux, qualifiant même son jardin de « parc arboré » pour ses chats.

Le propriétaire serait atteint du syndrome de Noé

chats morts congélateur
Source : Zooplus

Visiblement, malgré la découverte glaçante des chats morts dans congélateur et de l’état de sa maison, le propriétaire conteste toute sorte de maltraitance envers les animaux.

Selon lui, il avait fait tout son possible pour aménager son domicile et son jardin en un lieu accueillant. Et s’il a entreposé les chats morts dans son congélateur, c’est parce qu’il ne savait tout simplement pas quoi en faire.

Mais comment peut-il prétendre une telle chose, diriez-vous ? Eh bien, à cela il y aurait en réalité une bonne explication selon la SPA.

Une maladie mentale

En fait, le retraité pourrait être atteint du syndrome de Noé. Il s’agit d’une maladie mentale qui consiste à ce qu’une personne cherche à posséder plusieurs animaux de compagnie jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus s’en occuper correction.

A cause de ce syndrome, les malades nient leur incapacité à prendre soin de leurs animaux et à les maintenir en bonne santé. Ainsi, le propriétaire des chats ne serait pas conscient de l’enfer où ses félins ont vécu.

La SPA se doutait de la situation

Par ailleurs, la SPA connaissait, depuis plusieurs années, les conditions où vivaient ces chats. Mais le propriétaire avait toujours refusé d’ouvrir ses portes. Fort heureusement, l’association a finalement réussi à entrer dans son domicile et a récupéré les chats qui ont survécu.

Désormais, la mairie de Besançon cherche un local pour les accueillir, et la SPA a lancé un appel à ceux qui pourraient leur prêter des cages afin de transporter les animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Donald Trump hydroxychloroquine

Coronavirus : Donald Trump défend l’hydroxychloroquine

Blanche Monnier, enfermée pendant 25 ans parce qu’elle était amoureuse