in

Aya Nakamura victime de violences conjugales : elle se confie

aya nakamura violence conjugale
Aya Nakamura, invitée de Léa Salamé pour son podcast « Femmes puissantes », sur France Inter, a confirmé avoir été victime de violences conjugales par le passé.

 

En effet, la chanteuse a livré un témoignage poignant dans lequel elle a notamment expliqué qu'elle regrettait de ne pas avoir porté plainte contre son ancien compagnon.

 

Aya Nakamura victime de violences conjugales : Les révélations choquantes d’un blogueur

aya nakamura violence conjugale
Source : MCETV

L’affaire concernant les violences conjugales dont Aya Nakamura a été victime ne date pas d’hier. En mars 2019, le blogueur Aqababe avait déjà fait des révélations choquantes au sujet d’Aya Nakamura et son ex-compagnon, le rappeur Niska.

« Niska frappait Aya pour un oui ou pour un non. Elle encaissait, prenant sur elle jusqu’au jour où elle craqué et a décidé de le quitter », avait-il affirmé. Et de poursuivre : « Il [Niska] couchait avec Aya. Elle est tombée enceinte. Et il l’a tabassée pour qu’elle avorte, rouée de coups et tout. C’est pourquoi elle a annulé la sortie du clip Sucette et qu’elle a coupé les ponts avec lui ».

Elle dévoile une photo de son visage tuméfié

Alors qu’Aya Nakamura ne souhaitait pas s’exprimer sur ce sujet à l’époque, elle a néanmoins confirmé avoir subi des sévices, sans préciser pour autant si l’histoire de l’avortement était véridique.

Une information qui, sans surprise, fait l’effet d’une bombe. D’autant plus que, au même moment, Aya Nakamura avait dévoilé un cliché de son visage couvert d’hématomes, avant de finalement choisir de le supprimer.

Aya Nakamura victime de violences conjugales : elle brise le silence

Aya Nakamura violences conjugales
Source : Sudinfo

Une photo sur laquelle l’interprète du titre Jolie Nana est revenue, pour la première fois. Invitée de Léa Salamé pour son podcast « Femmes puissantes », sur France Inter, Aya Nakamura a en effet assuré : « Je l’ai publiée sans forcément attendre quoi que ce soit ».

Cette icône de toute une génération a aussi ajouté : « et quand j’ai vu tout ce qu’il se passait, les médias qui avaient tout repris etc, je me suis dit : « Ouaw, ah non je ne veux plus en fait ».

« J’avais un peu honte »

Suite à cela, elle déclare : « J’avais quand même un peu honte (…) Je l’ai publiée pour montrer que moi aussi, ça m’était arrivé. Mon copain de l’époque m’avait tabassée ». Cependant, Aya Nakamura a fini par quitter cet homme, dont elle a choisi de ne pas citer le nom à l’antenne.

Mais elle ne portera pas plainte, ce qu’elle regrette aujourd’hui. « J’aurais pu faire comme tout le monde et raconter ce qu’il s’était clairement passé. Je pense que j’ai été un peu lâche (…) Si ça arrivait à une de mes proches, je serais révoltée, alors pourquoi pas moi-même ? », a-t-elle affirmé.

Aya Nakamura victime de violences conjugales : de l’histoire ancienne !

Aya Nakamura violences conjugales
Source : lefigaro

Toutefois, si elle était de nouveau victime de ce type de violences, Aya Nakamura, assure qu’elle ne se tairait plus. « Aujourd’hui, je porterais plainte et, en plus de ça, j’essaierais de faire passer un message en racontant tout ce qu’il s’est passé », explique-t-elle.

En tout cas, pour le moment, la chanteuse est sur son petit nuage depuis qu’elle est en couple avec Vladimir Boudnikoff. « Je pense juste à nous deux, le reste on s’en fout (…) Pour l’instant, je n’ai pas prévu de me marier ou de faire un bébé… Je ne sais pas si je suis prête », a-t-elle confié.

Une prise de parole importante

Avant de poursuivre : « Avoir plein d’enfants, une belle maison, le mec sur qui tu peux compter, le bon papa. C’est ça la vie. J’aimerais trop raconter les ragots des voisins en rigolant. C’est pour ça qu’il y a des télés réalités, qu’on regarde des films, les gens sont des maquerelles, on ne va pas se mentir. Quand tu en es là, c’est que tu n’as aucun souci dans ta vie… ».

Il faut donc croire qu’Aya Nakamura vit aujourd’hui une belle romance. Cependant, sa prise de parole lors de son récent entretien avec la journaliste Léa Salamé est pour le moins courageuse. Surtout que les violences conjugales sont de plus en plus nombreuses en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Top 10 des personnes les plus inhabituelles au monde

jul démarrage album spotify

Avec son nouvel album, Jul s’offre le meilleur démarrage sur Spotify… dans le monde