in

Annabelle : l’histoire de la fuite de la poupée hantée

L’image de la poupée tueuse ou possédée par le démon s’est incrustée dans l’imaginaire collectif par le biais d'une multitude d’œuvres cinématographiques et de romans. Pourtant, il y'en a une qui est vraiment terrifiante, et dont la seule vue pourrait être la source de vos cauchemars durant des semaines. Rendue mondialement célèbre grâce à la série de films « Conjuring », Annabelle continue à horrifier ceux qui s’en approchent.

 

Contrairement à tous les autres pantins imaginaires, Annabelle existe bel et bien dans la vie réelle, enfermée à double tour dans une vitrine chez les Warren. Pourtant, ne soyez pas rassuré pour autant, vu qu’une rumeur vient apparaître sur les réseaux sociaux, faisant état de sa fuite. Et aujourd’hui, nous allons découvrir la vérité de la disparition de la poupée maléfique Annabelle !

 

L’histoire de la poupée Annabelle

Source :

Déjà, il faudrait savoir que l’étrange poupée en porcelaine que l’on voie dans les films, n’est pas réellement Annabelle. Ni d’ailleurs une copie conforme de celle-ci. Car la véritable Annabelle, exposée dans une vitrine chez les Warren, est une poupée en chiffon, de la célèbre marque américaine Raggedy Ann.

Cette franchise est de plus si emblématique aux États-Unis, que la poupée apparaît dans plusieurs films hollywoodiens. Au même titre on note le cultissime E.T sorti en 1982, où l’on peut apercevoir plusieurs exemplaires de la poupée Raggedy Ann dans la chambre d’Elliot et de Gertie.

Une simple poupée en chiffon

Raggedy Ann est en fait, le personnage central de la série de livres pour enfants. Ces derniers sont écrits et illustrés par l’américain Johnny Gruelle, et depuis il est entré dans le folklore américain.

C’est une poupée de chiffon qui a la forme d’une petite fille. Elle a des cheveux faits de brins de laine rouge et souvent représentée, vêtue d’une robe bleue et d’un tablier.

Rien ne disposait alors la douce et inoffensive Raggedy Ann, à devenir la cruelle et terrifiante Annabelle. Et aussi à passer du statut de jolie petite poupée en chiffon, à celui d’objet maléfique à éviter.

Comment une telle transformation a-t-elle eu lieu ? Et quelle est donc la véritable histoire d’Annabelle ? Pour répondre à ces questions, il faudrait revenir un peu en arrière, en 1970 pour être plus précis.

Tout a commencé avec un anniversaire, en 1970

Source : journalduparanormal

La genèse d’Annabelle commence ainsi avec l’anniversaire de Donna. Une étudiante à l’université qui se préparait à obtenir son diplôme d’infirmière, et qui réside dans un petit appartement avec sa colocataire Angie.

Pour cette joyeuse occasion, la maman de Donna lui offrit une de ses vieilles poupées Raggedy Ann. Elle l’a achetée dans une brocante, et elle l’affectionnait tant lorsqu’elle était enfant.

Très contente de son cadeau d’anniversaire original, Donna le fit trôner en belle place dans sa chambre à coucher. Et bien en évidence sur son lit. Très vite, les deux colocataires allaient s’apercevoir que la poupée de chiffon était muée par une énergie propre, qui lui permettait de se mouvoir.

Des phénomènes inexpliqués

Au début, c’était des mouvements quasi imperceptibles, puis peu à peu, ils devinrent plus flagrants et apparents. Donna et Angie pouvaient ainsi retourner à la maison après la faculté, pour retrouver la poupée dans une tout autre pièce, que celle où elles l’avaient laissée.

Il leur arrivait également de la découvrir debout, sur ses deux chétifs pieds de chiffons. Elle était appuyée contre une chaise dans la salle à manger !

Ces phénomènes fort étranges et bien effrayants n’allaient en fait pas s’arrêter là. Puisque la vieille poupée n’était pas seulement capable de bouger, mais aussi d’écrire et de communiquer.

Le paranoïa extrême et un message terrifiant

Source : lalsace

Donna et Angie avaient dès lors commencé à trouver des messages, rédigés au crayon noir sur d’anciens parchemins, et qui disaient en substance, « Aidez-nous ».

L’écriture de la main, tremblotante et à peine visible, ressemble à celle d’un petit enfant. Et les morceaux de parchemins étaient d’une origine inconnue.

Les deux jeunes femmes avaient ainsi vécu plusieurs semaines, dans une sorte de paranoïa extrême. Mais elles n’avaient pas réellement cherché une aide extérieure.

Cela changea lorsqu’une énième manifestation d’Annabelle eut lieu, cette fois avec beaucoup plus d’intensité et d’effroi.

La panique totale en découvrant du sang

En effet, en rentrant un soir de la faculté, Donna trouva la poupée de chiffon assise sur son lit, avec des traces de sang sur le dos de ses mains ainsi que sur sa poitrine.

Les deux colocataires avaient alors décidé de consulter un médium afin qu’il réponde à leurs questions. C’est ce dernier qui expliqua aux deux jeunes femmes, l’histoire d’Annabelle Higgins, qui était l’esprit d’une petite fille de sept ans, et qui avait pris possession du corps de la petite poupée en chiffon.

Le médium leur fit savoir aussi qu’Annabelle se sentait très à l’aise avec elles, et demandait si elle pouvait vivre à leur côté pour toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Le ratel : l’animal que même les lions craignent

Daria enceinte

Daria, 13 ans, est enceinte de son petit-ami de 10 ans