in

Les créatures les plus électriques au monde ! Jusqu’à 860 Volts !

Les créatures les plus électriques au monde ! Jusqu'à 860 Volts

L’article continue en page suivante

L'électricité est souvent associée à la modernité ainsi qu’à tout ce qui est artificiel, à tort, parce qu’elle est présente dans toutes les entités biologiques.

 

Mieux encore, c’est l’étude de certaines espèces qui nous a permis de générer cette énergie telle que nous la connaissons aujourd’hui. Installez-vous confortablement, aujourd'hui nous allons vous faire découvrir les trois créatures les plus électriques au monde !

 

L’anguille électrique, un poisson super électrique

L’anguille électrique -poissons les plus électriques au monde

Source : tnaqua

Passons maintenant aux choses sérieuses, avec la créature la plus électrique de notre planète. Cette créature est l’anguille électrique. Malgré son nom et sa ressemblance avec les anguilles, ce géant aquatique de 2,5 m de long, originaire du fleuve Amazone, n’en est pas une.

Elle est en fait un gymnotiforme, autrement dit un poisson-couteau d’Amérique. À ce titre, l’anguille électrique est plus une cousine du poisson-chat, qu’une anguille ordinaire.

Un pile électrique

Et bien que ce poisson hors du commun soit fascinant, sa rareté a dissuadé les chercheurs de s’y intéresser jusqu’à très récemment. Par exemple, depuis plus de deux siècles, la communauté scientifique a toujours pensé qu’il n’existait qu’une seule espèce d’anguilles électriques, celle décrite en 1766 par le naturaliste suédois Carl von Linné, l’Electrophorus electricus.

C’est cette même Electrophorus electricus qui a inspiré le physicien italien Alessandro Volta pour son invention, en 1800, de la première pile électrique, et qui a largement permis au physicien et chimiste britannique Michael Faraday d’avancer dans ses études sur cette fascinante énergie qu’est l’électricité, vers les années 1830.

Source : dailymail

Ce n’est donc qu’en septembre 2019, grâce à un article publié par le docteur et chercheur spécialiste des espèces de poissons électriques et associé au Musée national d’histoire naturelle des États-Unis, Carlos David de Santana, que des avancées majeures dans nos connaissances des poissons électriques d’Amazonie ont été faites.

C’est donc cet éminent chercheur, amoureux de la diversité animale de l’Amazonie, qui a découvert qu’il n’existait pas qu’une seule espèce d’anguilles électriques, mais bien trois. Chacune d’entre elles se distingue par une empreinte génétique, une anatomie, une physiologie et des données environnementales différentes. Mais pas que, ces trois espèces ont également des capacités électriques différentes.

Par exemple, la bonne vieille E. electricus est l’anguille qui décharge la tension la plus faible, tandis que la nouvelle espèce E. varii est capable, elle, de générer un courant d’une puissance de 650 volts, et c’est l’autre nouvelle espèce l’E. voltai qui se trouve en haut du podium de tous les animaux électriques de notre planète, avec une décharge pouvant atteindre pas moins de 860 Volts.

L’article continue en page suivante

Ce n’est plus un secret, voici la maison de Kim Jong Un sur Google Maps!

Elon Musk a défié Vladimir Poutine vainqueur remporte l'Ukraine

Elon Musk défie Vladimir Poutine : le vainqueur remporte l’Ukraine