in

Affaire Mila : La jeune fille menacée de mort après une nouvelle vidéo sur l’islam

mila vidéo islam
Le dimanche 15 novembre, Mila, une adolescente iséroise de 17 ans victime, en janvier, d’insultes et de menaces de morts après avoir publié une vidéo où elle proférait des critiques sur l’islam, est de nouveau la cible d’appels à la haine et à la violence.

 

La raison ? Elle a encore une fois publié une vidéo sur l’islam jugée outrancière et blasphématoire. Sans tarder, le parquet de Vienne a ouvert une enquête pour « menaces de mort par écrit et harcèlement électronique ».

 

Mila publie une nouvelle vidéo sur l’islam

mila vidéo islam
Source : Leparisien

En janvier dernier, l’affaire Mila a pris une ampleur nationale, allant jusqu’à faire réagir le président de la République en personne. Et pour cause ! Mila, une lycéenne iséroise âgée de 17 ans, avait publié une vidéo, vue plus d’un million de fois, où elle critiquait l’islam.

Ce qui lui avait valu un torrent de haine sur les réseaux sociaux. A tel point qu’elle a quitté son lycée, par contrainte. Cependant, en parallèle, une enquête a été ouverte.

Au final, deux personnes ont été condamnées à des peines de prison pour des menaces de mort envers Mila, dont une à Malte où elle était en séjour linguistique.

Mila : son nom en première place des tendances Twitter

On pouvait alors croire l’affaire dépassée. Mais pas du tout ! Mila est de nouveau la cible de menaces de mort depuis qu’elle a publié une récente vidéo sur TikTok où elle s’en prend à ses détracteurs dans des termes assez crus.

Sans grande surprise, les insultes, les messages de haine et de menaces de mort ont fusé sur Twitter. D’ailleurs, son nom figurait, ce dimanche, en première place dans les tendances du réseau social. Et ce, quelques heures à peine après la publication de la vidéo.

Certains sont même allés jusqu’à la menacer de « lui faire une Samuel Paty », en référence à l’enseignant assassiné par un terroriste en octobre. A ce propos, Mila a écrit sur son compte Twitter : Dites-vous que j’ai dû recevoir des menaces faisant allusion à Samuel Paty un bon millier de fois ».

Mila menacée de mort après une vidéo sur l’islam : une enquête ouverte

mila vidéo islam
Source : Ladepeche

Face à un tel déferlement de haine, le parquet de Vienne a annoncé le dimanche 15 novembre dans un communiqué ouvrir une enquête pour « menaces de mort par écrit et harcèlement électronique ».

La procureure de la République Audrey Quey a ainsi fait savoir dans un communiqué : « A la suite d’une nouvelle publication de la jeune Mila sur le réseau social TikTok, celle-ci fait l’objet, depuis ce matin, de menaces de mort caractérisées. Mon parquet a immédiatement ouvert une enquête ».

Jusqu’à 3 ans d’emprisonnement

Elle a aussi précisé que cette enquête a été « confiée en co-saisine à la division de lutte contre les crimes de haine de l’Office central de Lutte contre les Crimes contre l’Humanité, les Génocides, les Crimes de Guerre et les Crimes de Haine. Ainsi qu’à la section de recherche de la gendarmerie nationale de Grenoble ».

La magistrale souligne également que les « auteurs de ces menaces, une fois identifiés, seront poursuivis en justice. Ils encourent jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende ».

Menacée de mort, Mila veut se faire « se faire plus discrète » sur les réseaux

En attendant, Mila a décidé de réagir dans un communiqué ce lundi 16 novembre. Elle affirme que le « cyberharcèlement et les menaces de mort contre moi n’ont jamais cessé. Depuis janvier 2020, j’ai reçu plus de 50.000 messages haineux ».

Avant d’ajouter « Même si des périodes ont été plus calmes que d’autres, je subis, sans interruption, une campagne de persécution, émanant de personnes (…) qui se réclament de la religion musulmane ».

Aujourd’hui, la jeune fille assure se sentir « impuissante ». Mais surtout « en insécurité ». Elle déclare aussi vouloir se faire « plus discrète sur les réseaux sociaux ». Par la même occasion, elle rappelle « n’avoir rien contre les musulmans ». Et qu’elle s’attaque « à cette conception extrémiste d’une religion et non pas à tous les croyants ».

Mila déplore la prise en compte d’un extrait isolé

De plus, Mila s’est aussi justifiée en ce qui concerne sa récente vidéo sur l’islam. Elle affirme ainsi : « j’ai donc tourné une vidéo qui, en réalité, dure plus d’une minute, dans laquelle j’ai parlé de manière constructive et posée. A la fin de celle-ci j’ai conclu de façon crue pour mieux rappeler que je ne renoncerai jamais, et surtout pas sous la contrainte, à ma liberté d’expression ».

Par conséquent, l’iséroise déplore la prise en compte d’un « extrait isolé » d’une vidéo. D’autant plus qu’elle cherchait simplement à répondre avec « humour et pacifisme à des offensives d’une violence inouïe ».

Plusieurs personnalités la soutiennent

Bien entendu, plusieurs personnalités ont apporté leur soutien à Mila depuis qu’elle a publié la vidéo sur l’islam. C’est le cas par exemple de la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa.

Mais aussi du philosophe Raphaël Enthoven, le journaliste et écrivain Mohamed Sifaoui. Ou encore le député LREM de Paris Mounir Mahjoubi. Néanmoins, malgré ces nombreux soutiens, Mila est toujours menacée de mort par une multitude d’internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
kole bristen musicien perd ses doigts guitare

Un musicien perd ses doigts et se fait à l’instant livrer sa première guitare

Les découvertes incroyables qui ont rendu des personnes riches