in

Une Miss déchue de son titre pour avoir écrit « All Lives Matter »

Miss déchue titre

L’article continue en page suivante

Jasmine Archer-Jones, la gagnante du concours miss maillot de bain en 2019, n’a certainement jamais imaginé la possibilité qu’elle puisse perdre un jour son titre ! Et pourtant, les organisateurs du concours n’ont pas hésité à supprimer toute trace de la jeune femme, âgé de 23 ans, du site web officiel.

 

La raison ? Un post Facebook ! La miss s’était en fait montrée en totale opposition avec le mouvement Black Lives Matter. En plus de cela, elle a également mis en doute l’innocence de George Floyd.

 

La miss s’oppose au Black lives matter

Miss déchue titre
Source : Unilad

Jasmine Archer-Jones, la jeune gagnante britannique de miss maillot de bain en 2019, s’est permis d’exprimer librement ses opinions concernant son opposition au mouvement Black lives matter, mais… cela lui a valu d’être déchue de son titre.

Cette censure est justifiée par tous les propos, qualifiés de racistes, que la jeune femme, âgée de 23 ans, a publié sur Facebook.

Dans un post datant de début juin, Jasmine Archer-Jones expliquait justement que toute l’agitation autour de la mort de George Floyd était « ridicule ». Ele a aussi affirmé que cela devait «s’arrêter», car «toutes les vies comptent».

Des propos extrêmes !

Bien évidemment, elle ne s’est pas arrêtée là ! La miss s’est justifiée à la manière de Donald Trump en confirmant que si l’on «regarde les statistiques, plus de Blancs non-armés sont morts que de Noirs l’an dernier ».

Toutefois, elle a assuré que «ce qui est arrivé à George Floyd est dramatique et impardonnable». Mais aussi que cela pouvait «arriver à n’importe qui, quelle que soit son origine».

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0
Lidl tête lézard

Lidl : elle trouve une tête de lézard dans sa sauce bolognaise

visons abattage

L’Espagne ordonne l’abattage de près de 100 000 visons testés positifs au coronavirus