in

Un candidat RN brandit une photo de sa femme noire pour prouver qu’il n’est pas raciste

Invité sur France 3 pour un débat télévisé dans le cadre de la campagne des législatives, Gérard Vollory, candidat Rassemblement national (RN) de la 3e circonscription du Rhône, a brandi une photo de sa femme noire.

 

La raison ? Assurer à son opposante politique qu’il ne fait pas partie d’un « extrême ». Une séquence en direct qui, sans grande surprise, a choqué plus d’une personne sur les réseaux sociaux.

 

Un candidat RN brandit la photo de sa femme noire : la scène devient virale

Et de poursuivre : « La dédiabolisation du Rassemblement national ne dupe personne. On peut dire autant qu’on veut qu’on n’est pas un extrême. Mais à partir du moment où on appartient à un parti extrémiste, ça restera un extrême ».

A peine a-t-elle terminé sa phrase que le candidat RN a sorti une photo de sa femme noire et la brandit devant les candidates. « Une photo de ma femme, merci », a-t-il dit sans plus de commentaire. Ce qui, sans surprise, a laissé les personnes présentes sur le plateau sous le choc.

Un « moment crispant »

« Pourquoi vous montrez une photo de votre femme ? » a alors demandé le journaliste. Sarah Peillon a ensuite décidé de mettre fin à ce moment de gêne en déclarant que « la vie privée doit rester dans le domaine privé ».

Depuis, d’innombrables internautes ont réagi à cette scène. Même la candidate de la NUPES Marie-Charlotte Garin a évoqué sur Twitter un « moment crispant ». « Fatigue immense face à cette extrême droite nauséabonde », a-t-elle ajouté.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Kylian Mbappé reste au PSG : les chiffres monstrueux de son nouveau contrat

Tony Garnett accueille une réfugiée ukrainienne et 10 jours plus tard, le père s'est enfui avec elle

Un homme père de deux enfants s’enfuit avec une réfugiée ukrainienne, 10 jours après l’avoir accueilli