in

Le gaz hilarant ne fait plus rire

L’article continue en page suivante

Depuis le déconfinement, le protoxyde d’azote est très prisé par les jeunes. Appelé communément « gaz hilarant », car euphorisant à l'inhalation, cette drogue récréative peut néanmoins avoir des conséquences dramatiques sur la santé de ses consommateurs.

 

Pourtant, le gaz hilarant, bien que dangereux, est légalement vendu et bon nombre de jeunes pensent, à tort, qu’il est inoffensif.

 

Le gaz hilarant : un danger méconnu

Gaz hilarant dangereux
Source : Ladepeche

A première vue, le protoxyde d’azote, également appelé « gaz hilarant » n’a rien de dangereux ! Normalement, il est utilisé dans les siphons à chantilly ou encore comme anesthésiant.

Mais les jeunes préfèrent le détourner de son usage initial et s’en servir comme drogue. Et le moins qu’on puisse dire est qu’il a un énorme succès. En effet, depuis le déconfinement, le protoxyde d’azote est à la mode.

La raison ? Eh bien, le gaz hilarant a, comme son nom l’indique, un effet euphorisant comparable à une ivresse.

Cependant, le fou rire ne dure que quelques secondes. Ce qui pousse certaines personnes à consommer des centaines de cartouches par jour.

La bonne image dont jouit le gaz hilarant

De plus, le gaz hilarant est à la portée de tous ! Très peu coûteux, on le trouve dans les commerces et sur internet.

Il est même possible que les jeunes, de tous âges, se procurent non seulement les fameuses petites cartouches de gaz mais également des bonbonnes de dizaine de litre avec, parfois, les ballons de baudruche qui servent à inhaler le gaz.

Et ce n’est pas tout ! Si le gaz hilarant a un succès aussi exponentiel, c’est aussi parce qu’il est réputé comme étant une drogue « inoffensive », ne serait-ce que parce qu’il n’est pas formellement interdit.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0
Naya Rivera disparue

Qu’est-il arrivé à Naya Rivera, l’actrice de Glee portée disparue ?

YouTube changement politique monétisation

YouTube change sa politique historique de monétisation