in

À quoi ressemblent les insectes de près ! (photos incroyables)

Nous avons tous été incommodé par les insectes. L’été venu, ils virevoltent à table lors des repas en plein air et la nuit, ils brisent le silence, chatouillent et piquent. Ainsi, ces invertébrés qui constituent plus de la moitié de toute la biodiversité de la planète sont une source d’agacement pour beaucoup de personnes et leur morphologie ne les aide pas vraiment car elle nous renvoie à des images répugnantes.

 

Mais si on les voyait encore plus clairement ? Si on agrandissait leurs images pour discerner leurs moindres détails ? En effet, il existe une technique appelée la macroscopie qui nous permet de les observer sous un autre angle plus étendu et très net. Ainsi, cela nous fait percevoir ces créatures différemment. Et si bon nombre d’entre nous s’offusquent le plus souvent à leur vue, peut-être qu’observés de près, l’aversion qu’on éprouve disparaîtrait. C’est ce que nous allons voir aujourd’hui car voici à quoi ressemblent les insectes de près.

 

L’abeille


Source : YouTube

En plus d’être utile à l’Homme, l’abeille est travailleuse et organisée et présente bien d’autres capacités étonnantes. Aussi intéressante que belle, sa vue à proximité nous dévoile plusieurs détails.

En voici les plus importants. Son corps, jaune et noir, se divise en trois : la tête portant les antennes, le thorax avec une paire d’ailes et trois paires de pattes et l’abdomen formé de six segments visibles et composés de plaques dorsales.

Ce dernier se compose du jabot, une sorte de poche où l’abeille stocke le nectar et l’eau, et des glandes cirières qui sécrètent la cire pour construire les alvéoles. Aussi, celui-ci se termine par un dard, un organe pointu d’attaque ou de défense. Généralement, les insectes, n’ont pas de poumons.

Un insecte avec pleins de mystères

A la place, ils possèdent une sorte d’orifices respiratoires, nommés stigmates, par où rentre et circule l’air dans tout le corps. L’abeille, elle, en a dix, situés sur les côtés. Par ailleurs, elle est très sensible à la luminosité ! Et elle a un champ de vision très large grâce à ses deux gros yeux à facettes sur les côtés de la tête et ses trois petits, appelés ocelles ou yeux simples au sommet du crâne.

Source : lalibre

En plus de ces éléments révélés lors de l’observation rapprochée, on peut constater que, dans sa bouche équipée de mandibules, cet insecte de près a une trompe et une longue langue. Sur son thorax, tous les segments sont recouverts de longs poils donnant l’impression qu’elle porte un manteau de fourrure très élégant.

Mais ce qui est encore plus époustouflant, c’est que l’on découvre que les grains de pollen sautent sur ses poils avant même qu’elle ne se pose sur la fleur.

En cause : L’abeille a une charge électrique positive et la fleur émet un faible champ électrique chargé négativement. En conséquent, une forme de communication s’installe systématiquement entre la fleur et l’abeille. N’est-ce pas éblouissant ?

La mouche : photos d’un insecte mystérieux de près


Source : YouTube

Comme les autres insectes du type diptère tels que les moustiques, tipules et autres moucherons, la mouche a une tête avec deux grands yeux composés de minuscules petits yeux appelés facettes. En plus, celle-ci comporte aussi trois autres petits yeux simples.

Elles possèdent aussi une paire d’antennes courtes repliées sur l’avant de la tête. Pour se nourrir, la mouche déploie sa trompe spongieuse rétractile. Étant donné qu’elle ne mastique pas, elle a une préférence pour les liquides qu’elle aspire facilement.

Des lèvres mobiles trop pratiques

Mais, si elle rencontre un aliment très compact, elle le dilue, en régurgitant sur lui des substances sécrétées par son intestin et suce ensuite le liquide digéré. Ainsi, cette régurgitation, qui se fait sur nos repas, y transmet donc des microbes.

Aussi, de part et d’autre de sa bouche, on peut distinguer deux paires de palpes, extérieures et intérieures. Ces petites lèvres mobiles servent à tester la valeur gustative du repas.

Dans la continuité de la tête, la mouche dispose d’un thorax contenant une paire d’ailes courtes, une paire de balanciers destinés à stabiliser le vol de l’insecte, permettant ainsi des manœuvres extraordinaires en vol, et trois paires de pattes avec des griffes à leurs extrémités.

Et ça reste un insecte étonnant

Ayant l’habitude de se les frotter, ce n’est pas en signe de plaisir à l’idée du festin qu’elle va s’offrir mais c’est pour des raisons de propreté. En effet, après s’être posée sur un endroit potentiellement sale, la mouche a besoin de nettoyer ses pattes.

Grâce aux minuscules poils sensoriels répartis sur son corps, plus spécifiquement sur ces pattes, elle arrive à percevoir le monde qui les entoure. La moindre poussière et voilà que leur perception est troublée. D’où le besoin permanent qu’elles éprouvent de se récurer.

Sa reproduction est donc toujours sexuée !

Finalement, la troisième division du corps de la mouche et la plus volumineuse est l’abdomen. Il contient les stigmates qui s’ouvrent sur les côtés et demeurent béantes pour se remplir d’air et permettre à l’animal de respirer.

Les femelles sont souvent plus volumineuses que les mâles et ont un abdomen plus développé. Aussi, dans cette partie se situe les appareils génitaux de l’insecte. En voyant cet insecte de près, il y a un tube de ponte chez la femelle. Et chez le mâle, il existe un appareil reproducteur complet.

L’araignée


Source : YouTube

Avez-vous déjà pris le temps d’observer cet animal, si fascinant dans son mode de vie qu’il mérite mieux que la crainte qu’il suscite souvent. La longueur du corps d’une araignée sauteuse varie entre 1 et 25 millimètres.

Ce prédateur invertébré est composé de deux parties : une première appelée le céphalothorax soit la partie antérieure dépourvue de mandibules et d’antennes et dotée de huit pattes ainsi qu’une deuxième postérieure appelée l’abdomen qui porte, à l’arrière, des filières.

Les photos de cet insecte de près sont incroyables

D’ailleurs, ces dernières sont utilisées dans le tissage des fils de soie pour fabriquer des toiles ou pour se déplacer. En effet, comme son nom l’indique, cette araignée est capable de réaliser d’importants sauts. Notamment pour chasser les insectes, principalement des mouches et moustiques, mais aussi en réponse à une menace.

Source : wikipedia

De plus, elle a huit yeux adaptés à la chasse à vue. Quatre de ces yeux, sont situés sur l’avant de la tête, dont les deux du centre qui sont plus gros. Deux autres sont disposés sur ses côtés et les deux derniers servent à observer ce qui se passe derrière elle.

Auriez-vous imaginer qu’elle en a autant ? En vue de s’accoupler, le mâle essaie d’attirer la femelle en l’hypnotisant avec une chorégraphie de danse. Il lève alors ses pattes avant et fait du bruit de façon répété jusqu’à ce qu’il aborde sa partenaire. Eh oui , la vie des araignées est certainement plus fascinante que vous ne le pensiez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
mamans hors commun

11 mamans inhabituelles qui existent vraiment dans le monde!

15 vidéos drôles et surprenantes des personnes filmées en direct !