in

6 jeux vidéos qui ont ruiné la vie des gens

Les jeux vidéo d’aujourd’hui se distinguent par leur réalisme époustouflant et la multitude de mode de jeux, allant de la course automobile aux duels grandioses aux sabres lasers. Mais si les jeux vidéo ont pu bénéficier des énormes avancées technologiques des années 1990 et 2000, ils ont aussi perdu leur caractère de passe temps amusant pour devenir de véritables addictions virtuelles, sources d’émotions fortes mais aussi de frustrations.

 

Les jeux vidéo peuvent ainsi se retourner contre leurs créateurs, mais bien souvent ce sont les joueurs qui sont les plus gros perdants. Alors installez-vous bien confortablement car aujourd’hui nous allons découvrir les six jeux vidéo qui ont ruiné la vie de leurs créateurs, et surtout de leurs utilisateurs. On commence !

 

Fortnite : Des personnes ont connu la ruine à cause de ce jeu

Source : nintendo

En septembre 2017, le jeu Fortnite se voit doté d’un mode Battle royale. Et il devient rapidement l’un des jeux vidéo les plus populaires au monde ! Il provoquait des émules chez les joueurs de toutes les nationalités.

Mais les battles épiques de Fortnite se sont révélés ultra addictives. A tel points que beaucoup de joueurs y passaient tout leur temps, au détriment de leurs heures de travail et de leurs familles.

Une situation qui s’avère désastreuse dans les pays à forte concentration de joueurs. Comme l’Angleterre où Fortnite est devenu un véritable fléau social, qui a fait se désagréger des foyers et rompre les liens les plus sacrés.

Un grand nombre de demandes de divorce

En effet, le site de divorce britannique Divorce-Online a indiqué que Fortnite, serait à l’origine de 5 % des 4 665 demandes en 2018. Soit pratiquement 200 couples, qui ont mentionné le jeu Fortnite Battle Royale comme motif du divorce.

Ces chiffres déjà bien loin d’être anodins sont bien partis pour suivre une tendance haussière Puisqu’Epic Games, le développeur du jeu; annonça en 2019 que Fortnite comptait 250 millions de joueurs actifs.  

A titre de comparaison, World of Warcraft, qui fut le jeu multi-joueurs le plus populaire des années 2000, cumulait près de 12 millions d’inscrits actifs au plus haut de sa forme.

Pokémon Go : un des jeux qui ont ruiné la vie des gens

Source : dotesports

Pokémon Go est un jeu en réalité, où le joueur dirige un avatar sur une carte des environs. Il le fait en utilisant la géo localisation du joueur. Et c’est dans le but de capturer des Pokémons, ou encore combattre dans des  arènes..

Quelques jours à peine après sa sortie, Pokémon Go était devenu un véritable phénomène de société. Et on pouvait voir des dresseurs de Pokémons se déplacer dans les rues, les yeux rivés à leur Smartphone.

Et c’est justement là où le bat blesse. Car dans la rue on ne sait jamais sur qui on va tomber.! Et beaucoup de joueurs vont faire de bien mauvaises rencontres.

Une grande arnaque

Ainsi dans l’Etat du Missouri aux Etats-Unis, une bande de malfaiteurs avaient trouvé le moyen de placer des fausses balises, signalant la présence de Pokémon. Et cela pour attirer les joueurs et les détrousser de leurs biens sous la menace d’un pistolet.

Onze victimes âgées de 16 à 18 ans se sont ainsi faites prendre au piège. Et on les a détroussé de leur téléphone, portefeuilles et de leur argent liquide. Ce fait divers n’est pas sans rappeler un autre, où on a diffusé cette fois l’agression  en direct sur Twitch.

Source : jeuxvideo

Un jeune New Yorkais avait en effet entrepris de faire une ballade nocturne à Central Park, dans le but d’attraper quelques Pokémons. Mais au lieu de Pikachu, c’est sur un bandit qu’il va tomber.

Ce dernier va sortir de la pénombre et dérober le téléphone du jeune dresseur de Pokémons, avant de s’enfuir. Loin de se douter du live en cours sur Twitch qui avait tout enregistré.

Le jeune homme s’est remis de cette agression. Mais son addiction pour le jeu est si grande qu’il avait déclaré à l’époque, son intention de revenir dans la course aux Pokémons dès qu’il s’achèterait un nouveau Smartphone.

Greenwood

Source : senscritique

Les jeux vidéo et le bureau ne font pas bon ménage. Et Edward Anthony Greenwood IX, un ancien employé du gouvernement de la ville de New York, l’a appris à ses dépens. Grand amateur du jeu, Greenwood avait toujours une fenêtre du Solitaire ouverte sur son pc, avec une partie en cours bien entendu.

Bien mal lui en prit, car lors d’une visite du maire de New York au bureau d’Albany où Greenwood travaillait comme assistant. Ce dernier avait laissé l’écran de son ordinateur allumé, avec bien évidement la fameuse fenêtre verte du jeu, reconnaissable entre mille.

Une véritable ruine à cause d’un jeu

Pendant que le maire posait pour des photos avec des employés, il aperçut le moniteur de Greenwood avec le Solitaire bien en évidence, mais ne pipa mot.

Sa réaction allait se manifester deux semaines plus tard. Et c’était d’une manière beaucoup plus grave pour Greenwood, puisqu’il fut licencié très exactement 15 jours plus tard. Et cela en mettant fin à une carrière de six ans, sans recevoir ni indemnité de licenciement ni préavis.

Mais s’il a perdu son emploi, Greenwood a conservé son addiction au Solitaire, qu’il pratique d’ailleurs plus souvent maintenant qu’il a du temps libre à rallonge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
ticket loterie gagnant

Une Australienne découvre que son ticket de loterie était gagnant… 6 mois après le tirage au sort !

employés chine espionnés

Chine : des minuteries placées sur les toilettes des employés révoltent