in

15 aliments dangereux que nous mangeons toujours

Bonjour et bienvenue à tous ! La gourmandise est le péché mignon de beaucoup d’entre nous. Et si personne ne peut résister devant un succulent plat gastronomique ou un délicieux dessert de chef, il y a tout de même des aliments à ne pas mettre sous la dent de n’importe qui.

 

Haggis écossais aux tripes de mouton ou fromage italien infesté de vers, certains plats sont en effet, vraiment très loin d’être appétissants, et peuvent même se révéler nocifs pour la santé. Préparez-vous alors à découvrir les 15 aliments dangereux, que nous mangeons pourtant toujours.

 

Les haggis : plat écossais traditionnel

Source : gastronomiac

Si les tripes et les abats vous font horreur, mieux vaut pour vous de zapper cette partie de l’article. Vous risqueriez fort d’en avoir … l’estomac tout retourné. Et en parlant d’estomac justement, le haggis est un plat traditionnel écossais. Il consiste en une panse de brebis farcie, avec un mélange d’abats de moutons et d’avoine.

Laissé à cuire durant plusieurs heures, le résultat final ressemble à un ballon grisâtre peu ragoutant,. Et qui une fois percé ou tranché, exhale un fumet que seul un highlander pur souche pourrait apprécier.

La préparation même et les ingrédients de ce mets très spécial, ont d’ailleurs été prohibé aux États-Unis dès 1971. Il reste de vigueur jusqu’à aujourd’hui.

Aliments dangereux : les nouilles instantanées

Source : ladepeche

Qui n’a jamais eu la flemme de cuisiner et s’est juste contenté de nouilles instantanées pour le diner ?  Eh bien, vous n’êtes pas les seuls, car plus de 96 milliards de ces nouilles sont consommées chaque année dans le monde.

Pourtant, la surconsommation de ces pâtes déshydratées inventées au Japon, n’est pas sans risque pour la santé.

Car selon une étude américaine, les femmes qui en mangeraient au moins deux fois par semaine, ont un risque accru de 68% d’avoir un taux de cholestérol élevé. Et ce n’est pas tout, car elles pourraient aussi souffrir de diabète et d’hypertension, ce qui est finalement assez cher payé pour un petit bol de nouilles au gout totalement insipide.

Le beurre : aliment à ne pas trop manger

Source : futura-sciences

On dit qu’il est doux comme du beurre, mais le beurre lui-même, est-il vraiment doux ? Pas si sûr en effet, car plusieurs recherches scientifiques tendent à prouver le danger que peut représenter ce produit laitier, et ce, même avec une consommation modérée.

Le beurre est ainsi responsable du mauvais cholestérol, et les personnes à risques feraient mieux de substituer cette graisse animale par de l’huile d’olive, beaucoup plus saine pour le cœur et les artères.

Les fameux bâtonnets de surimi

Source : wikipedia

Contrairement à ce que vous pouviez penser, les fameux bâtonnets de surimi que vous aimez tant en salade, ne sont pas faits de chair de crabe. En vérité, ils sont composés pour l’essentiel de chair de poissons blancs, auxquels on aura rajouté du sel, de la fécule ainsi que des conservateurs.

Le résultat est une pâte blanche totalement fade et insipide, à laquelle on va ajouter pour en rehausser le goût, des arômes artificiels de crabe obtenus à partir de déchets de crustacés.

Le surimi n’est donc finalement qu’un produit de grignotage sans grande valeur nutritionnelle, et qui, à cause de ses nombreux produits ajoutés, représente un risque pour la santé qui n’est pas anodin.

Un des aliments les plus dangereux, le fugu

Source: foodandsens

Le fugu est assurément un mets de choix pour les papilles, mais aussi une épée de Damoclès qui pend sur la tête des adeptes de sa succulente chair. Car le fugu, aussi appelé poisson-globe, est l’un des poissons les plus venimeux de tous les océans.

En effet, ses organes internes et sa peau contiennent un poison extrêmement toxique, et pour lequel il n’existe aucun antidote connu. Grands amateurs de ce poisson, les japonais le consomment en sashimi, parfois au mépris de leurs vies.

Car même si le poisson est préparé dans les règles de l’art, par un chef cuisinier certifié et prenant toutes ses précautions, le risque qu’une infime partie de poison puisse être ingérée subsistera toujours. Et c’est d’ailleurs bien pour cette raison, que le fugu est aujourd’hui le seul aliment qui soit interdit à l’empereur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
raciste métro

Londres : un raciste assommé par un coup de poing dans le métro

Pentagone ovnis

Etats-Unis : le Pentagone crée une unité d’étude des ovnis