in ,

12 choses les plus étranges retrouvées sur la plage

La mer a toujours été une source d’inspiration pour les légendes et les histoires invraisemblables. Cependant, bien que ses profondeurs renferment une infinité de trésors inconnus, c’est sur son bord que se passent nos histoires.

 

Eh oui ! dans cet article, nous allons nous intéresser aux 12 choses les plus étranges retrouvées sur la plage. Entre les créatures fabuleuses et les objets mystérieux, faisons donc ce voyage passionnant à la limite du réel.

À voir aussi :

 

Un énorme œil bleu retrouvé sur la plage

Source : lapresse

Notre périple commence en Floride, sur une plage de Miami. C’est en octobre 2012 qu’un plagiste a retrouvé un objet singulier enfoui dans les coquillages, lors de son habituelle promenade. Un œil bleu énorme de la taille d’un ballon de handball.

L’organe, encore palpitant, semblait même à peine être arraché d’un animal marin. Dès lors, le plagiste se précipita aussitôt chez lui et se hâta de placer le butin dans son réfrigérateur.

Cette manœuvre permit de préserver l’œil dans les meilleures conditions en attendant l’arrivée des spécialistes de la faune.

Un grand œil d’au moins 500 kg

Ces images ont suscité une vague d’hypothèses fantaisistes sur la toile. C’est ainsi que la Florida Fish & Wildlife Conservation Commission a donné de premiers éléments de réponse.

D’après l’analyse des caractéristiques telles le volume, la couleur ainsi que les restes de structures osseuses entourant l’organe, il s’agissait a fortiori d’un œil de grand espadon pesant au moins 500 kilogrammes. Hypothèses que les analyses génétiques ont finalement confirmé quelques jours après.

Choses étranges retrouvées sur la plage : calamar géant

Source : cnews

Toujours en Floride, mais cette fois-ci au large du port Salerno, un équipage de pécheurs a pu remonter une créature gigantesque : un calamar géant de huit mètres de long et pesant 90 kilogrammes.

On a réussi à le sauver !

Eh oui ! l’animal, bien qu’ayant perdu un tentacule, était toujours en vie. Les pêcheurs l’ont donc ramené rapidement aux autorités locales du port. Même péri en chemin, il a été récupéré par les scientifiques dans un état de conservation satisfaisant.

Ceux-ci se sont finalement résignés à conserver le spécimen dans le formol pour le soumettre à des études génétiques. Notons que cette espèce a été très rarement observée vivante, de par son goût prononcé pour les profondeurs glaciales, où les conditions de pression sont invivables pour l’homme.

Une étrange découverte sur la plage : carcasse de serpent

Source : hellboy57.e-monsite

Nous restons en Amérique, mais cette fois-ci c’est en Californie qu’une plongeuse a fait une rencontre peu attendue. Elle se retrouvait face à une carcasse de serpent géant de plus de 5 mètres de long.

L’animal, d’habitude discret et rarement repéré même par les spécialistes, gisait en effet à 9 mètres de profondeur, immobile. Heureusement que la plongeuse eut le réflexe immédiat de penser que personne ne la croirait et entreprit de sortir la carcasse jusqu’au bord.

L’espèce osseuse la plus longue du monde

Les scientifiques l’ont immédiatement mis aux frais pour extraire le maximum d’informations. Cependant bien que ce poisson, appelé aussi Régalec, soit l’espèce osseuse la plus longue du monde, nous n’en savons que très peu de choses. Au point que les services concernés ont jugé que la carcasse serait digne d’être placée dans un musée marin.

Le cadavre immense d’une baleine

Source : actu.orange

Sur une plage de l’île de Seram en Indonésie, un pêcheur de 37 ans a été choqué de se retrouver devant un immense corps de plus de 15 mètres, gluant et malodorant, pensant en premier à une épave de bateau.

Mais les spécialistes ont prouvé plus tard qu’il s’agissait d’un cadavre immense d’une baleine à fanons en décomposition. C’est en effet l’Ocean Conservancy, qui a avancé cette déduction, se basant sur le fait que l’île se situe près d’un chemin de migration de ces animaux gigantesques.

Plusieurs théories se présentent

Plusieurs théories ont commencé à se succéder, parmi lesquelles il serait possible que le géant ait été heurté par un navire.

Ainsi, c’est ce qui aurait causé des blessures dont l’infection a entraîné la formation de gazes, qui ont provoqué l’enflure du cadavre. C’est dans cette logique qu’a été justifié le flottement de la carcasse qui, d’habitude, coule vers les profondeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Voici comment les pop stars les plus connues vivent en privé

Un photographe décide de transformer un vieux garage pour y vivre