in ,

10 îles que personne ne voudrait acheter même à prix bas

Qui parmi nous n’a jamais rêvé un jour de posséder une île entière à lui tout seul. Un rêve utopique qui fait penser aux plages, aux eaux cristallines, à l’abondance d’arbres fruitiers et au sable blanc ultra fin. Mais les îles dont nous allons parler aujourd’hui ne s’inscrivent pas du tout dans cette catégorie.

 

Eh oui ! Ce sont des îles que personne ne souhaiterait acheter même à prix bas ! Allant des parcelles de terres hantées jusqu’aux terrains d’essais d’armes chimiques, en passant par les territoires de populations indigènes hostiles, nous allons en voir de toutes les couleurs !

À voir aussi :

Oops, something went wrong.

 

L’île de Poveglia

Source : professionvoyages

Commençons donc par l’île de Poveglia au large du lagon de Venise. On la surnomme aussi l’île maudite. En effet, son passé lui a valu la réputation de l’endroit le plus hanté d’Italie, rien que ça !

Alors que la peste noire ravageait l’Europe au XVIème siècle, Poveglia accueillait les malades afin de les isoler du reste du monde. Ceux-ci étaient soit brûlés vifs, soit jetés dans des fosses pour subir une longue agonie.

Étranges sons et hallucinations

L’île a ensuite été longtemps abandonnée jusqu’en 1922, quand un médecin se hasarde à y construire un hôpital psychiatrique. C’est alors que les malades commencèrent à avoir des hallucinations et à entendre des sons derrière les murs.

Le médecin, qui par ailleurs torturait ses patients de la plus atroce des manières, devint lui-même aliéné et fini par se suicider.

L’hôpital fut fermé et l’île évacuée de ses habitants depuis 1968. Ensuite, elle fut achetée depuis par Luigi Brugnaro, un homme d’affaire italien.

Jusqu’à présent, personne ne sait quelle sorte d’investissement ce dernier prévoit d’y placer, mais une chose est sure, la réputation de Poveglia ne sera pas effacée de si tôt.

L’île de Guignard : île privée à vendre

Source : vanityfair

Située à 1 kilomètre du continent écossai, l’île de Guignard n’est pas non plus très attractive. Bien que présentant des paysages naturels pittoresques, le rocher de 200 hectares demeure inhabité depuis 1920. Mais c’est lors de la deuxième guerre mondiale que l’île se construit sa réputation morbide.

Dans le contexte de la course folle vers l’armement, des bombes biologiques ont été testées sur l’île par le gouvernement de Winston Churchill.

Une île mis en quarantaine

Bien que les cobayes n’étaient que des pauvres petits moutons, l’opération fut un énorme succès pour les forces américaines, étant donné qu’il furent tous tués en quelques jours seulement.

Depuis cette période, l’endroit a été mis en quarantaine car fortement contaminé de bacilles à charbon, bactérie mortelle et objet de l’expérience.

Ce n’est qu’en 1990 que les autorités décident de désinfecter l’île en l’aspergeant totalement de formol, et en y ramenant des moutons vivants pour en prouver l’efficacité.

Malgré cette tentative, l’île de Guignard demeure toujours inhabitée et seuls certains amateurs de kayak s’y aventurent de temps à autre en ignorant ou en essayant d’ignorer l’empreinte de l’histoire.

L’île Pitcairn : une île que personne ne voudrait acheter

Source : tahiti-infos

Faisons à présent un tour dans les territoires outre-mer britanniques du Pacifique. Appartenant à un groupe de 5 îlots, l’île Pitcairn est la seule que seulement une cinquantaine de personnes.

Eh oui ! Malgré les efforts continus du gouvernement britannique pour peupler cette zone du globe, ils n’y arrivent pas et il y a deux raisons principales à cela :

  1. La première est que la majorité des personnes qui y vivent sont des descendants de rebelles britanniques Bounty. Ceux-ci, se sont donné le droit de se prêter à des comportements malsains et scandaleux sur des enfants !
  2. La seconde raison est plus évidente, c’est le problème de ravitaillement. En effet, le seul navire qui se charge d’importer  les marchandises en provenance de la nouvelle Zélande se déplace tous les trois mois.

De plus, l’unique magasin présent sur l’île n’ouvre que trois fois par semaine. De quoi expliquer ce manque d’intérêt de la population vis-à-vis de cet endroit pour le moins insolite !

L’îlot de Stack Rock Fort 

Source : bibamagazine

Si les endroits pré-cités sont vraiment hostiles pour ceux qui s’y aventures, celui dont nous allons maintenant parler n’appartient pas tout à fait à la même catégorie.

L’îlot de Stack Rock Fort ? Au Pays de Galles, on l’a mis en vente par l’agence Purplebricks pour le prix de 450 000 euros, soit le prix d’un petit appartement à Paris.

Un bijoux historique sans infrastructures

Pour cette parcelle de terre, comportant en plus un fort bâti par les Britanniques au XXIème siècle, pour se protéger d’une invasion française, c’est vraiment une aubaine.

Mais ce qui fait hésiter les acheteurs, ce sont des pentes arides et une absence quasi-totale d’infrastructures. Ce bijou historique n’est pas vraiment la perle rare que recherche les investisseurs.

Cela dit, ce n’est pas l’avis de Ross Mckenzie, l’agent chargé de la vente qui affirme qu’« Avec un bon investissement et de l’imagination, la propriété pourrait faire des merveilles dans les environs.» On a quand-même un doute monsieur Mckenzie!

Une île que personne ne voudrait acheter : Kaulbach

Source : ici.radio-canada

Passons à présent à un cas vraiment particulier et plutôt louche. D’immenses surfaces verdoyantes au gazon parfaitement tondu, une demeure principale de 11 000 pieds, comportant 11 chambres à coucher, neuf salles de bain et 9 salles avec foyers,  c’est la promesse de l’île Kaulbach, située en Nouvelle Écosse au Canada.

Une île privée de luxe à vendre, et personne ne veut l’acheter

L’endroit présente tous les aspects d’un domaine de luxe et dispose de tout ce qu’il faut pour un confort incomparable. Et pourtant, on a mis cette île en vente depuis plus de 8 ans et ne reçois aucune offre satisfaisante.

La situation est tellement incompréhensible qu’elle a poussé les propriétaires à baisser le prix de 9,5 millions de dollars à 7 millions uniquement pour trouver preneur.

Une baisse aussi importante qu’infructueuse. Aujourd’hui, ils espèrent toujours trouver un acheteur à la hauteur de leurs espérances qui saura redonner vie à ce lieu d’exception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les plus beaux moments de fair-play dans le sport

Donald Trump nommé au prix Nobel de la paix