in ,

10 Créatures petites mais qui sont dangereuses

D'une générosité inépuisable, la nature offre décidément de belles créatures dont la beauté continue de susciter l'admiration des humains. La beauté de certaines créatures s'harmonise si bien à leur innocence apparente, qu'elles révèlent une cohérence esthétique naturelle où la présence de danger apparaît comme impensable.

 

Mais dans ce jeu des apparences, la possibilité que de belles créatures soient dangereuses voire même létales, et que "le minuscule" puisse être un gîte de grand danger, n’est pas à exclure. Evidemment, si l'on s'abandonne au culte de la beauté dans la nature, on a tendance à ignorer de grandes perfidies mortelles. Préparez-vous pour la découverte de dix petites créatures d'apparence bien innocente dont vous devriez pourtant vous méfier.

 

Les lamproies: une espèce venimeuse

Source : Youtube

Les lamproies, ou Pétromyzontides, forment une classe de poissons sans mâchoires mobiles.  A côté de leur corps anguilliforme composé de cartilage, les lamproies se marquent d’autant plus par leur bouche à ventouse.

Et contrairement à la plupart des poissons, leur peau visqueuse ne présente pas d’écailles.  La Lamproie marine et la Lamproie fluviatile, pour anadromes que soient ces seules deux espèces existantes, se différencient par leur morphologie et leur coloration ainsi que par la forme de leur disque buccal.

Les vampires aquatiques

En général, les Lamproies, au stade adulte, sont des parasites externes d’espèces tels que la morue et le saumon. Et autant dire que pour se nourrir du sang et des liquides organiques de leurs proies, ces vampires aquatiques s’y fixent au moyen de leur bouche à ventouse et de leurs dents acérées.

Source : invadingspecies

D’ailleurs, la propriété inhibitrice de la coagulabilité du sang de leur salive, leur en facilite l’aspiration. Bien que les Lamproies ne présentent pas de grands risques pour l’homme, il n’en est pas moins important de relever que leur morsure n’est pas particulièrement agréable.

Par ailleurs, des dépassements des seuils réglementaires européens en mercure ont été détectés dans ces animaux aquatiques.

Les Reduviidés

Source : flickr

Les Reduviidés sont des insectes du sous-ordre des hétéroptères. Ils sont des prédateurs d’arthropodes. Toutefois, certains Réduviidés, se caractérisent par un régime hématophage obligatoire.

De plus, ces derniers sont nocifs pour la santé humaine car potentiellement vecteurs de l’agent pathogène responsable de la maladie de Chagas. A propos, cette maladie parasitaire sévit essentiellement dans les zones rurales du sud des Etats-Unis au sud de l’Argentine.

Source d’une maladie incurable

Puis, la migration de populations et les transfusions sanguines ont joué un rôle décisif dans la propagation de la maladie. Par ailleurs, le risque de contracter le parasite par le biais d’une piqûre de cet insecte est bien loin de la réalité. Tant il est vrai que les déjections accompagnant la piqûre sont la cause de l’infestation.

En effet, l’inoculation du parasite se fait alors par toute plaie ouverte, notamment par les yeux ou la bouche. Malheureusement, on n’a pas encore trouvé un vaccin contre cette maladie.

La Rascasse volante : une des créatures les plus dangereuses

Source : aquaportail

La Rascasse volante est une espèce de poisson très venimeux de la famille des scorpénidés. Et vu son aspect inhabituel, ce poisson est désigné sous différentes appellations telles que le « poisson-scorpion » ou » le poisson-lion ».

La Rascasse volante est devenue une espèce invasive significative pour les régions de l’Atlantique Ouest, de la mer des Caraïbes et du Golfe du Mexique, mais depuis maintenant quelques années. Toujours est-il que la rascasse volante est connue pour son venin puissant.

Un poisson venimeux et mortel

Des glandes à venin sont, en effet, situées à la base des épines de cette espèce. A ce propos, la rascasse volante possède de grands rayons épineux sur les nageoires dorsales, anales et pelviennes.

Il n’est donc pas étonnant que ce poisson venimeux n’ait pas de prédateur naturel.Si la piqûre provoque une douleur atroce et une inflammation marquée chez les humains, elle pourrait être mortelle dans des cas extrêmes. Mais, heureusement, le venin de ce poisson peut perdre ses propriétés par une source de chaleur car il est thermolabile.

Le phyllobate terrible : créature mortelle

Source : wikipeddia

En apparence, cette petite grenouille aux grands yeux ronds et noirs semble inoffensive. Pourtant, le phyllobate terrible, que les scientifiques appellent Phyllobates terribilis, est l’un des animaux les plus venimeux au monde.

À l’heure actuelle, cette espèce d’amphibien est endémique d’une forêt humide située sur la côte Pacifique de la Colombie.

Facilement reconnaissable à sa coloration uniforme qui le distingue nettement de ses congénères de la famille des Dendrobates, on distingue le phyllobate terrible comme étant le dendrobate le plus dangereux en raison de sa toxicité élevée.

Poison mortel : 200 fois plus puissant que la morphine

Son poison s’est révélé 200 fois plus puissant que la morphine, à tel point qu’un seul individu pourrait tuer une douzaine d’humains. Connu sous le nom de batrachotoxine, son venin, sécrété par des glandes situées sous sa peau, peut infecter l’humain par simple contact avec la peau.

Ensuite, à cause d’une réaction normale de l’organisme, d’intenses brûlures peuvent durer plusieurs heures. Eu fait, son venin pénètre rapidement dans le sang et les muscles, et en cas de longue exposition, il provoque une paralysie avant d’entraîner la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Policier tire sept fois

Un policier du Wisconsin tire sept fois dans le dos d’un homme noir

Pourquoi les nageurs doivent craindre les vagues carrées ?