in

10 créatures les plus effrayantes trouvées dans une rivière

Lorsque l’on pense créatures marines, on s’imagine tout de suite une immense bestiole résidant au plus profond des océans.. Mais détrompez-vous ! Les rivières regorgent elles aussi de monstres aquatiques tout à fait terrifiants.

 

Qu’il s’agisse de l’alligator garpique, un prédateur d’eau douce connu pour avaler ses proies en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ; ou encore du silure, dont la taille et l’apparence ont de quoi inspirer bien des légendes , ou des autres espèces dont nous allons parler aujourd’hui, il est temps de rendre aux rivières leurs lettres de noblesses en matière d’écosystème terrifiant ! Prêt à découvrir 10 espèces aquatiques semblées sorties de films de science-fiction ? Alors, n’attendons plus, et en route !

 

Poisson-chat géant 

Source : Youtube

Commençons doucement avec le poisson-chat géant du Mékong, également appelé Pangasianodon gigas. S’il est l’un des poissons les effrayants qu’il est possible de trouver dans une rivière il est avant tout impressionnant de par sa taille, pour le moins… imposante !

En 2005, des pêcheurs ont rapporté à la presse qu’ils avaient capturé un poisson-chat du Mékong, dans le nord de la Thaïlande,qui pesait, tenez vous bien, 293 kg pour une taille de 3 mètres de long.

Une belle bête si vous voulez mon avis. Notons toutefois qu’il s’agit là du plus grand poisson-chat jamais pêché en eau douce.

Un animal avec une apparence effrayante

En plus d’avoir une taille digne de louanges, cette créature aquatique a une apparence relativement effrayante. Et pour cause ! Ce poisson possède un corps allongé et massif et des yeux situés légèrement plus bas que le niveau de sa large bouche édentée.

Source : letribunaldunet

Pas sur qu’on ait envie de le sentir passer sous nos jambes durant une petite baignade dans la rivière ! Considéré comme un prédateur opportuniste qui peut aussi bien se nourrir de crustacés, de reptiles que de mammifères. Il est considéré par les spécialistes comme un animal marin plutôt dangereux.

Toutefois, il est aujourd’hui en danger d’extinction à cause de la surpêche ainsi que de la diminution de la qualité de l’eau.

Le poisson terrifiant nommé ‘la tête-de-serpent’

Source : Youtube

Après le poisson-chat du Mékong, passons maintenant au Channidae, plus communément appelé, poisson à tête-de-serpent.

Comme son nom l’indique, il ressemble à s’y méprendre à un reptile aux dents acérées. Il possède en effet un corps allongé et légèrement cylindrique. Et ce n’est pas là son unique point commun avec ses homonymes !

Ce poisson d’eau douce d’1,3 mètre environ possède la faculté étrange et impressionnante de respirer hors de l’eau et de se déplacer sur la terre ferme en rampant exactement comme l’aurait fait un serpent.

Il doit absolument disparaître, il mange tout !

Aujourd’hui, les autorités américaines cherchent à se débarrasser à tout prix de ce poisson. La raison ? Ce fantastique prédateur, originaire d’Asie, se nourrit de tout : mammifères, oiseaux, grenouilles, écrevisses… A tel point qu’il représenterait même une menace pour certaines espèces indigènes.

Source : aquarium-tropical

Ainsi, le Département des Ressources naturelles de Géorgie a déclaré sur sa page Facebook « Si vous trouvez le poisson à tête de serpent en Géorgie, tuez-le immédiatement ».

On dirait bien que cette créature marine, qui se développe de manière exponentielle, n’est absolument pas désirée aux Etats-Unis. Pas question pour lui de greencard semble-t-il !

Notez également que le poisson à tête de serpent est surnommé le poisson Frankenstein, tel le poisson monstre qui effraye les honnêtes gens ! Mais son cœur est-il aussi pur que celui de la créature du Docteur ?

Anguille électrique

Source : anigaido

Découvrons à présent une créature que l’on pourrait penser n’appartenir qu’au monde des dessins animés : l’Anguille électrique découverte dans l’Amazone.

Pouvant atteindre 2,5 mètres de long, cette anguille électrique, appelée Electrophorus voltaï, est en fait la plus puissante existant dans le monde animal.

Une électricité émise comme une batterie biologique

D’après une étude menée par des chercheurs du muséum d’histoire naturelle Smithsonian à Washington, ce poisson est capable d’envoyer des décharges pouvant atteindre 860 volts.

Cette fascinante particularité lui permet de paralyser sa proie à distance, mais aussi de se défendre et de se déplacer.

En effet, l’anguille électrique est capable de produire de l’électricité telle une batterie biologique. Il faut croire que la nature ne cessera jamais de nous étonner !

Garpique alligator

Source : trendscatchers

Voici maintenant l’alligator Garpique, un mélange étonnant entre un poisson et un alligator. Pouvant atteindre 3 mètres et peser 140 kg, ce gigantesque poisson dispose d’une rangée de dents dont il se sert pour agripper ses proies avant de les avaler en entier en quelques millisecondes.

Et ce n’est pas tout ! Ce monstre marin a en réalité bien d’autres particularités tout aussi fascinantes. En effet, l’alligator garpique, qui vit dans le Mississippi et dans le Golfe du Mexique, dispose d’écailles impénétrables, aussi dures que l’os.

Un poisson terrifiant qui respire dans l’air

Aussi, il possède la faculté de respirer à l’air libre, ce qui lui permet d’attaquer les mammifères au bord des rivières. Il peut d’ailleurs survivre deux heures en dehors de l’eau.

Source : technologiemedia

Par conséquent, grâce à mâchoire surpuissante, son bouclier hors normes et ses facultés respiratoires, ce gros poisson mérite sa place dans notre article, ainsi que le titre de super prédateur.

Mais si l’alligator garpique est un poisson aussi atypique c’est certainement parce qu’il existe en fait depuis 100 millions d’années. C’est pour cette raison qu’il porte aussi le nom de « poisson fossile ». Il faut admettre que ce poisson a tout pour nous faire frémir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les plus jeunes mamans au monde, l’une d’elles est devenue mère à 5 ans

Un beau geste d’honnêteté transforme la vie d’un SDF